Yegg n°74 novembre 2018
Yegg n°74 novembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°74 de novembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Yegg Magazine

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 11,4 Mo

  • Dans ce numéro : libre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
IeDUÏ0 ÉDITO I l NOUS SOMMES VIVANT-E-S I ! PAR MARINE COMBE, RÉDACTRICE EN CHEF... YEGG Une femme avorte. Puis plus tard, donne naissance à un bébé. Celui-ci grandira avec l’idée qu’il n’aurait pas dû venir au monde. Il subira de plein fouet le traumatisme, conscient ou inconscient, de l’interruption volontaire de grossesse de sa mère. C’est la thèse que défend le mouvement anti-choix Les Survivants. Une femme vit sa troisième fausse couche au moment même où un couple revient du restaurant, se glisse sous les draps et fait l’amour. Le coït est interrompu par la voisine qui frappe à plusieurs reprises contre le mur mitoyen. Le couple remet ça le lendemain matin. La femme tombe enceinte. Au même moment, à l’autre bout du monde, un autre couple jouit simultanément. Il faudra encore une bonne centaine d’orgasmes avant que la femme ne découvre sa grossesse. Quelques jours plus tard, une autre femme apprend qu’elle est enceinte. Elle ne le veut pas. Elle avorte. Elle n’aura jamais d’enfant. Elle n’en veut pas. Une de ses amies a vécu une situation similaire. Elles n’en ont jamais vraiment parlé. Elles ne savent pas pourquoi l’autre a avorté. Mais la première sait qu’à présent, la seconde est heureuse d’être nouvellement maman et la seconde sait que la première ne désire ni vivre la grossesse, ni vivre la parentalité. Dans la naissance d’un enfant, on ne maitrise que le désir de sa venue. Nous ne sommes pas des survivant-e-s, nous sommes tout simplement le fruit du hasard mais surtout nous sommes toute-s vivant-e-s. Ce qui n’est pas le cas des milliers de femmes qui décèdent chaque année des suites d’un avortement clandestin. Et qu’en est-il des vies de celles que l’on force à mener une grossesse à terme ? Pourquoi en 2018 vit-on encore dans un monde qui n’autorise pas tout à fait le choix ? Novembre 2018/yeggmag.fr/05...



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :