Yegg n°66 février 2018
Yegg n°66 février 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°66 de février 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Yegg Magazine

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 30

  • Taille du fichier PDF : 15,8 Mo

  • Dans ce numéro : art classique indien, au coeur d'une tradition.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
YEGG... culture bref bref 0000000000000 chiffre du mois 0000000000000 ROCK’N SYRIE ! Le projet Rock’n Syrie, c’est la soirée caritative organisée par un groupe d’étudiant-e-s le 16/02 au 4 Bis. Trois concerts sont programmés dès 20h  : Delirium City, Quarantine et Pacific Princess. Les fonds récoltés seront reversés au profit de l’association Tous pour la Syrie, afin d’acheter du matériel scolaire pour l’école construite à Azraq, en Jordanie, pour les réfugié-e-s syrien-ne-s. Entrée  : 6 euros 10/02 La Boum TransPédéBiGouine est « un espace de liberté et de réappropriation de nos corps, beaux et imparfaits pour vomir nos désirs et nos fantasmes. »... GEORGETTE PARTY On en parlait dans notre Coup de cœur #64  : Ni vues ni connues, du collectif Georgette Sand, est un ouvrage dédié à la réhabilitation des femmes oubliées, ignorées ou négligées par l’Histoire. Le 16/02 le collectif se rendra à Rennes pour un échange à la librairie La Nuit des Temps, à 19h30. L’occasion de revenir sur la place des femmes dans l’Histoire et de découvrir celles dont elles ont tiré le portrait ! « IO chiffre du mois 0000000000000 0000000000000 bref yegg aime le théâtre. bref à l'affiche OPÉRAPORNO à l'affiche. Théâtre de l’Aire Libre, St-Jacques-de-la-Lande 7 et 8 février 2018 à 20h30. contactez-nous via redaction@yeggmag.fr... L’ÉQUIPE DE YEGG VOUS SOUHAITE DE BIEN FAIRE SAUTER VOS CRÊPES !...
culture UNE EXPLORATION NOUVELLE O pLonz CDN NOO VaL ; C’est un coup de cœur immédiat pour la bande dessinée Bleu Amer qui nous a mené à rencontrer ses créateurs, Sophie Ladame et Sylvère Denné, à Saint-Malo, avant que les deux complices ne mettent le cap sur Angoulême, pour le festival international de la bande-dessinée, du 25 au 28 janvier. Ce n’est pas leur première collaboration. Tous deux bénévoles il y a 10 ans pour monter les expositions au festival Quai des Bulles, ils ont ensuite monté une maison d’édition. Elle, est navigatrice et dessinatrice « sur le vif ». Les paysages du monde, elle les a croqué dans des carnets de voyage. Lui, a été négociateur immobilier, barman, scénographe d’expo et est un véritable bédéphile. Elle le dit, il est son libraire personnel. Partageant une esthétique et des loisirs communs – « le bateau, les balades sur les bancs de sable, les bistrots », précise Sylvère Denné – ils ont fini par se lancer, et relever, le défi de produire ensemble leur première bande-dessinée. Sortie le 10 janvier 2018, Bleu Amer remonte le temps. En juin 1944, sur l’île de Chausey. Alors que Suzanne et Pierre vivent une vie quelque peu monotone, l’arrivée d’un parachutiste américain pourrait bien bouleverser leur train-train quotidien et divisait par la même occasion les habitant-e-s (lire notre critique, p.29). S’ils se sont inspirés d’un fait divers, le scénario reste une fiction pure, aux allures réalistes tant la dessinatrice trace avec justesse l’ambiance de l’île, de ses paysages somptueux au granit de ses roches. « Pour les personnages, j’ai utilisé Sylvère pour le prêtre, je me suis prise en modèle pour Suzanne, et j’ai utilisé des photos d’acteurs pour les autres. On pourra reconnaître De Niro, Bruce Willis ou encore James Dean… Nous prendre en personnage, c’est une manière de nous mêler à l’histoire. Parce que le choix d’une approche fictionnelle, c’est aussi pour pouvoir raconter plus de choses. », souligne Sophie Ladame. Ainsi, le postulat de départ ne sert que de matière au duo qui déroule une histoire favorable à de nombreuses interrogations. La relation amoureuse, le fantasme, le sentiment d’humiliation, la trahison, la culpabilité inculquée aux femmes… Bleu Amer démontre la complexité de l’âme humaine et aborde en filigrane la question du choix et de la vie rêvée. Et tout cela en offrant aux lecteurs-trices la liberté d’interpréter l’imaginaire des deux compères. En faisant parler les corps, en s’attachant aux regards, aux expressions des visages. Sans oublier la couleur bleue, « qui devient un langage à part entière », signale Sylvère Denné. Un récit poétique et humaniste, tout en profondeur. I MARINE COMBE Février 2018/yeggmag.fr/25 CÉLIAN RAMIS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :