Yegg n°28 septembre 2014
Yegg n°28 septembre 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de septembre 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Yegg Magazine

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 30

  • Taille du fichier PDF : 9,9 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... culture sexiste.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
focus Z&O pQtvE La copie esE revoir Finies les représentations de la petite fille en princesse esseulée et du petit garçon en sauveur de ces demoiselles en détresse. La cloche a sonné et avec elle, le temps de la prise de conscience concernant l'impérative éducation â l'égalité des sexes dès le plus jeune âge. Les filles seraient plus littéraires et les garçons plus scientifiques. Les filles seraient guidées par leur intuition, les garçons par leur sens de l'orientation. Les filles seraient plus douées pour la gestion du foyer et des tâches ménagères, les garçons pour la vie professionnelle et les postes à responsabilité. C'est du moins ce que nous dictent l'Histoire et la Science. Foutaises 1 Le cerveau n'a pas de sexe. C'est ce que démontre et défend la neurobiologiste et directrice de recherches de l'Institut Pasteur, Catherine Vidal, dans sa confé- rence d Le cerveau a-t-il un sexe ? «. K Le bébé nait avec 100 milliards de neurones qui ne vont pas cesser de se multiplier. Mars il faut savoir qu'a la naissance, seulement 10% des neurones sont connectés entre eux nous expliquait la neurobiologiste le 16 mai dernier, lors de la Biennale de l'égalité femmes-hommes organisée à Lorient. Ainsi, les 90% restants se fabriqueraient durant la petite enfance et tout au long de notre existence. Elle est catégorique : K Hormis l'hypothalamus qui active chaque mois des neurones afin de dé- Saptertabre 20141 yeggmag.fr I 14
focus plancher l'ovulation chez la femme, il n'y a pas de différence entre les sexes pour les fonctions cognitives. W Les connexions s'effectuent alors intrinsèquement en fonction de l'environnement, social et culturel, fréquenté. « Jusqu'à 2 ans et demi, l'enfant n'est pas capable de s'identifier au masculin ou au féminin. II n'a pas conscience de son sexe', affirme Catherine Vidal. L'enfant est donc inconsciemment formaté par les éléments qui l'entourent, que ce soit la déca de sa chambre, les couleurs de ses habits ou encore ses jouets. La neurobiologiste conclut alors sur l'importance de l'éducation et de l'apprentissage, ainsi que sur la nécessité pour les biologistes de s'engager auprès des sciences sociales. NOURRIS AUX INÉGALITÉS Les stéréotypes et les idées reçues sont donc ingérés par les tout-petits, avant même qu'ils n'aient conscience de leur sexe. Entre 5 et 7 ans, on comprend la norme, et cela devient invariableu, met en garde RozennMoro, co-formatrice, spécialiste techniques d'animation et éducation populaire auprès de l'association féministe Questions d'égalité, à Rennes. La structure entre dans le vif du sujet et propose une formation a Mettre en place l'égalité filles-garçons dans le secteur de la petite enfance : pourquoi ? Comment ? », dont la première sera organisée les 8 et 9 décembre. La session de juin ayant été reportée faute de participants suffisamment nombreux. Pourtant, nombreux sont les discours établissant la corrélation entre les adultes travaillant au contact des petits et la transmission de certaines idées reçues à l'enfant. L'objectif de l'association est alors de dresser un état des lieux des inégalités distinguées, de comprendre la reconstruction des rôles e traditionnellement masculins et féminins » dans les interactions adultes-enfants et d'établir des actions éducatives concrètes à mettre en place. Sans chercher à culpabiliser les pros ou les familles, des phases d'observations, d'échanges et de travail sur divers supports vont s'alterner afin de comprendre la nature de ce qui nous conditionne en tant que femmes et hommes. La représentation de la figure maternelle, allouée aux tâches domestiques et quotidiennes, et de la figure paternelle, orientée vers le jeu et l'autorite-, la construction de l'environnement avant la naissance du nourrisson, la manière de s'adres- ser aux petites filles et aux petits garçons... Les comportements diffèrent selon le sexe de l'individu. Mimai, Questions d'égalité invitait Elsa Arvanitis et Sophie Collard, sociologues de formation qui ont fondé Artémisia à Toulouse dans l'optique d'analyser ces problématiques auprès des structures dédiées à la petite enfance et de sensibiliser les professionnel-le-s. Ries sont parties d'un constat très pariant : Les petites filles sont souvent encouragées sur leur apparence, tandis que les petits garçons sont encouragés sur leurs performances, sachant qu'on leur accorde plus d'importance, on les réprimande davantage », résume Rozenn. Lors de la Biennale, Nicole Aber, ancienne footballeuse internationale, chargée de l'animation de l'expérimentation ABCD de l'égalité en 261312414, orientait son discours dans la même direction : a En me rendant dans les écoles, j'affichais une grande feuille blanche contre le mur et je demandais aux enfants d'aller dessiner ce qu'ils voulaient. Ce que je voyais était effarant. Les garçons se jetaient sur la feuille et prenaient un grand espace pour leurs dessins tandis que les filles attendaient qu'on les pousse à aller griffonner une foute petite fleur. C'est très révélateur w L'heure n'est donc plus au bilan mais bel et bien â la prise de conscience et à l'action. G L Jusqu'à 2 ans et demi, 1. l'enfant n'identifie pas le masculin et le féminin. Il n'a pas conscience de son sexe.'9. LUTTER CONTRE LE SEXISME Chez Questions d'égalité, on regrette qu'aucune créche pilote en ternie d'égalité des sexes n'existe. Une structure comme celle qui se développe à Saint-Ouen (93) depuis 2009, la crèche Bourdarias - établit sur le modèle suédois - qui lutte contre les stéréotypes de genre en adoptant une méthode éducative non-différenciée. Les enfants sont amenés à participer à des jeux, ateliers, lectures, etcsans attribuer de sexe à l'objet ou à l'animation. Pour remédier au manque de lieux expérimentaux et progressistes, l'association rennaise, qui serait alors formatrice et accompagnatrice, lance un appel à projets pour lancer une crèche pilote, la fiche informative étant à leur soumettre avant le 15 novembre. De son côté, l'association féministe rennaise Septembre 20141 yeggmag.frr 16



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :