Yegg n°27 jui/aoû 2014
Yegg n°27 jui/aoû 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de jui/aoû 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Yegg Magazine

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 30

  • Taille du fichier PDF : 9,9 Mo

  • Dans ce numéro : harcèlement sexuel... le fléau tabou.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
culture VERDICT [La, aiÉe,c4.04 cat,wated auti., cLz, mudciLe CHRISTINE AND THE QUEENS CHALEUR HUMAINE JUIN 2014 Après un EP remarqué, Héloïse Letissier offre à son public ce qu'il attendait depuis plusieurs mois : un premier album à la hauteur de toutes les espérances et surtout à la hauteur de son talent d'artiste complète, un statut qui lui a été attribué sans chichis à l'unanimité. À travers la construction de Christine, son double androgyne et digne héritier-e de Mickael Jackson, la reine de la freakpop a imposé son style et signe ici un véritable ovni musical. Avec soc Queens, inspirée de sa rencontre avec des dragqueens lors d'une nuit londonienne, elle nous emmène dans un univers pop, raffiné, poétique et extravagant, jouant avec les codes du genre et de genre, avec des chansons comme « It ou Hait ladies ». lias textes et des mélodies mélancoliques rythmées et savou- reusement langoureuses... la fraicheur musicale d'HétôÎse Letissier rencontre la froideur de Christine and the Queens qui déferle dans une Chaleur humaine de 11 ti ires. I FAMINE COMME END DIPLOMATIE.. VOLKER SCHLONDQRFF JUILLET 2014 Adapté de la pièce de Cyril Gety, Diplomatie ne réprime passes origines théâtrales. Un quasi huit clos au sen de l'Hôtel Meuisse, cparliergénéral allemand d'où se dirigent les opérations du général lion Choltitz. Ce dernier ayant recta l'ordre de raser Paris dans son ensemble. De l'apparition du consul suédois Nordling interprété par André Dussolier, va nalre in dialogue de qualité et un duelrt r6.}fiaue entre ce dernier et le général incarné par Niels Arestup. Une partie d'échec qui démarre au petit matin du 24 acfit 1944. La force et l'expression du film résident en ce face â face de la dernière heure où ces hommes déterminés vont être juges du sort de millions de parisiens et du destin de la cité. Cité des arts qu'Addf Hitler lui-même admrait plus que toute autre vile. Raison pour laquelle i n'aurait pas supporté qu'elle st vive à la guerre alors que Berlin était en ruine. Une plaidoirie salvatrice pair le consul qui se heurte souvent àla choit-ire milltaire du général. Argurrxa it5 crntre argur r er ab, feir îles et ripostes seront à la mesure de l'er eu, tel un combat d'épée. Uoker Scfrkirdorff brille par sa mise en scène de dialogues dine très Melle qualité, tout autant que le jeu de ces deux monstres du r nema excellera dans l'art oratoire. Le fin doigté du diplomate contre le devoir et la majesté prussienne. Un Lira itement feutré qui ne lésinera pas sur la et la dimension du lendemain, l'après-guerre. Un cheminement mental séduisant et épique. I CÉLeN RAMIS.TIMMY'S HALL KEN LOACH JUILLET 2014 1932, Jimmy Grafton, irlandais de la province de Leitrim, revient vivre sir ses terres qu'il a da fuir 10 ans plus tôt. Un exil forcé et politique à la suite de la guerre civile qui n'aura pas entamé les valeurs et le militantisme de l'homme. Il s'installe auprès de sa vieille mère dans la ferme familiale. Poussé par la jeunesse du comté et par l'ardetr de ses vieux amis, Jimmy va rouvrir le dancing. La structure remise en état et en activité, ses ememis d'hierrt aillissent et c'est avec ire sévère violence et une certaine impunité qu'ils mettront tout en murvre pour détruire ce lieu unique. A travers quelques personnages affiliés au dancing, Ken Loach acte et incarne autant l'envie d'étudier et de discuter en toute tiberte que de se divertir et danser danscette époque ravagée par la crise. Ce cadre progrwr.iste sera vécu comme un affront aux yeux des propriétaires terriens et de l'église qui ne voient pas d'un ban œil une alternative à la conduite à suivre par cette jeunesse irlandaise. Un biapic finement mis en scène qui ne submerge pas le spectateur de détails historiques et qii recèle d'histoires de vie de ces hommes et femmes. Un mil inscrit dans un contexte de tensions sociales qui par autant n'est pas dénué de romance et sentiments. Ken Loach reste maitre de la poésie humaniste autour d'une justice sociale revendiquée et appuyée par les combats de l'histoire. Petits comme grands. Ici c'est l'histoire avec ce petit h qti nous affecte et nous émeut I caaN RAIS LMD CALE I TE JOURNALISTE GERARD BONAL ET FREDERIC MAG ET 1ÈRE EDn1ON LIBRETTO- JUIN 2014 C'est en 2010 que sort le recueil présenté et annoté par l'écrivain, Gérard Banal, et le pro esxarde lettres, Frédéric Magot, au c éditions Seuil, Mais l'on ne peut résister à l'envie d'en partertant cette 14e édilion chez Libretto est l'oxaçion rêvée de découvrir ou de redéouuvri la célébre romancière française. Celle qui a conrnencé sa carrière de journaliste avec la seule et simple consigne, « Débrouillez-vous a prouvé des années durant qu'elle pouvait sublimer toutes les sual ens et les retranscrire de manière personnelle et insolite. Sa règle « Il faut voir et non inventer fit de ses chroniques et de cas reportages une signature recherchée et aguerrie., 4 travers 130 articles ressortis des archives de la prisa frarratsp, on dévore sans vergogne les parlrâlb des époques que Sidi traverse, on vit avec passion et Foe les années folles et l'ambiance des musik-hall grille chenssart tant en tant qu'ancienne artiste et on découvre avec douceur et tinc -r la farce et singularité de cette femme plume ainsi que de toutes les femmes gû animent lignes. I W(UWE (Jr.illat-aoùt 2014 f yeggmag-fr 126
DANS LE FRIGO DE... VALÉRIE BOUDET ROCHU Burger Le Lyonnais _F` L =— - et.,5 +wx...) w Emondez les tomates et retirez les pépins. Coupez-les en petits morceaux. Faîtes ensuite revenir l'oignon et l'échalote dans une poêle avec un trait d'huile d'olive. Rajoutez les tomates et couvrez. Laisser cuire à feu doux pendant 10 min. Pensez à remuer souvent. Ajoutez un trait de vinaigre balsamique et une cuillère de sucre, et augmentez la puissance de cuisson. Retirez du Peu après 2 minutes. Ajoutez le paprika, sel et poivre. Mixez et réservez. Essuyez la poêle et réutilisezlà pour faire cuire vos steaks et fondre votre fromage de chêvre. Tranchez vos buns et passez-les au toasteur. Ils doivent être juste chauds et craquants ! Tartinez l'intérieur des buns de sauce tomate. Posez sur la partie inférieure les feuilles de basilic, surmontez avec vos steaks (Bleu, Saignant, A Point ou Bien Cuit, selon vos goûts), salez-les ! Posez le fromage de chêvre chaud sur les steaks et posez enfin une rondelle de rosette. Vous pouvez couvrir le tout avec la partie supérieure du Bun l Dégustez sans attendre accompagné de frites maison ou de salade de saison ! I RECETTERECLEILLIE PARCEIJAN RAMIS ur,4-A'36 86 86 - 41>rromb6-) 00 nmbr4 a s}cAeg 2 e de ve_s : 77 Doi - s 67 kr+os Juillet-aa0t 2014 J yeggmag.fr ? 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :