Yegg n°27 jui/aoû 2014
Yegg n°27 jui/aoû 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de jui/aoû 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Yegg Magazine

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 30

  • Taille du fichier PDF : 9,9 Mo

  • Dans ce numéro : harcèlement sexuel... le fléau tabou.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
focus lies disent NON Du T'es charmante a au Hey mademoiselle, tu me fais une petite gâterie ? a en passant par « Grosse salope, t'as des grosses cuisses, j'aime bienÇa te dirait que j't'encule ? l a, ce n'est pas l'inspiration qui manque, comme le souligne Bérangère Krief dans son sketch Cours de répartie anti-rebus, ou Noémie de Lattre dans sa chronique du 23 juin sur France inter, Cons des rues. Mais du côté des outils de lutte, il semblerait qu'il y ait une panne sèche à première vue. Pas tout â fait en réalité. Traitée dans la rue de « viande à viol a, Laura fonde en mai dernier l'aRRnriation Colère nom féminin, à Nantes, et lance une collection de sacs à mains et de débardeurs sur lesquels figurent l'inscription : Ta main sur mon cul, ma main sur ta gueule (lire notre Coup de coeur p.6). a Moi, c'est quand je me suis tait cracher sur les jambes, dans un bus bondé et que personne n'a réagi que frai eu envie de faire quelque chose «, nous précise Alexia GianneriniDébut juin, elle lance, avec Maud Renusson, le collectif Stop au harcèlement de rue Rennes, reprenant le ligne de conduite du collectif éponyme parisien. Leur objectif : « Qu'on art en France une loi contre le harcèlement de rua, sur le modèle de celle qu'ils ont en Bek,ique a. En effet le maire de Bruxelles a instauré en 2012 des amendes pour insultes sexistes allant de 75 à 250ELe dépôt de plainte ou le flagrant délit étant évidemment obligatoiresLe ministère aux Droits des femmes rappelle, outre l'absence de définition officielle du harcèlement de rue, qu'en France, la loi prévoit également des sanctions en cas d'injure publique (invective, expression outrageante ou méprisante, non précédée d'une provocation et qui n'impute aucun fait précis à la victime)Une législation spécifique n'est donc pas â l'ordre du jour dans l'Hexagone, la ministre Najat Vallaud- Belkacem insistant sur l'importance de « s'interroger sir les causes et mettre l'accent sur l'éducationSon outil ? L'ABCD de l'égalité a, écrit-elleie 22 avril dernier sur son site officielUn outil enterré début juillet par le ministre de l'Éducation mais une ligne de conduite qui semble rester intacte, celle de l'éducation au respect C'est d'ailleurs ce que prône l'association rennaise Liberté Couleurs, en organisant chaque année Le printemps de ! a jupe et du respira auprès des 13-25 ans. ! pour le collectif Stop au harcèlement de rue Rennes, les..rtiuns devraient débuter à ta rentrée 2014 avec une expo photo dans les bars rennais. «, ie souhaite prendre en photo des femmes, de toutes les nationalités, de toutes les tailles, de tous les âges, en jupeLes femmes ont honte de porter des jupes â cause du harcèlement de nue a, explique Alexia. Pour les deux initiatrices du mouvement, il est capital d'en parler pour que les victimes n'aient plus honte et que les témoins ne soient plus passifs Sans oublier l'importance du dépôt de plainte « contreX. Pour la prise de conscience. Pour déculpabiliser «. Les actions devraient également être semblables à celles du collectif parisien, à savoir la création temporaire de zones sans rebus et la distribution de prospectus visant à irrturrier les habitants.rr Notre but n'est pas de pousser les Ses à chercher les emmerdasIf faut savoir s'adapter aux situations selon le moment, le contexte, le gabarit de la personne_..', conclut-elle. C'est ce qu'enseigne l'association nantaise La trousse à outils, en partenariat avec l'association féministe rennaise Questions d'égalité, à travers des stages d'auto-défense féministe donnés à Rennes depuis 2013, adaptés aux femmes de différentes tranches d'âge (2 stages seront proposés les 14 et 21 septembre pour les adultes et le 28 septembre pour les 12-14 ans). « Il s'agit de trouver des attitudes et des stratégies qui permettent de s'extraire d'une situation dangereuse que ce soit au niveau psychologique ou physique- Le but est aussi de partager les vécus et de travailler sur ces expériences a, explique Isabelle Pineau, coordinatrice de Questions d'égalitéCar si la plupart des femmes craignent l'agression physique — et sexuelle notamment — elles sont nombreuses à garder un violent traumatisme psychologiqueFace au harcèlement de rue, l'humiliation et le sentiment d'impuissance, de domination, marquent profondément et s'ancrent dans la mémoire de chaque personne qui en est ou en a été victime. L'auto-défense semble alors âtre un remède approprié et collèrent (Re)prendre confiance. Ne plus, ou moins, craindre la rue. Depuis le ler juillet, !'association teste à titre expérimental des stages d'auto-défense intellectuelle « pour un sens de la répartie et la construction d'un argumentaire contre les valeurs et discours sexistes, ant-féministes Six séances de travail sont organisées durant le second semestre 2014, avec une petite dizaine de femmes, sensibilisées à la questionL'objectif étant de rararnter l'expérience dans un blog et un livret mais aussi de rendre compte de l'ampleur du travail à l'omasion du 8 mars 2015. On voudrait faire une scène slam avec Siam Connexion en lien également a, dévoile Isabelle PineauJ arches pour la dignité ` i L'association avait en janvier 2011 évoqué le sujet du harcèlement de rue dans une conférence intitulée Comment mettre* aux violences contre les femmes dans les espaces publics ? a, animée parla sociologue Dominique Poggi, également formatrice et animatrice de marches exploratoires de femmes. Des marches exploratoires qui ne sont généralisées en France que maintenant — au Québec, les marches sont préconisécc depuis les années 90Le ministère aux Droits des femmes — et de la élle - devrait proch endainement annoncer son rier conoemant la mise en place de ces marches dans une dizaine de villes prioritaires. Rennes figurera-t-elle dans la liste 7 Rien n'est encore officiellement défini. Mais on sait déjà que la capitale bretonne projette d'en organiser, cela figurant dans le plan d'actions, validé en juillet 2013 par le conseil municipal de Rennes, qui lui-même découle de la Charte européenne pour l'égalité des femmes et des hommes. « On est bien conscient qu'il y a des femmes qui ressentent un sentiment d'insécuritéEt on sait quil y a moins de femmes sur l'espace public. Mais l'espace public est à tout le monde I a, s'indigne Elisabeth Malaurie, chargée de mission aux droits des femmes et à l'égalitéJamais expérimentées à Rennes, elles consistent à identifier les zones d'in alrite en présence des femmes du quartier qui souhaitent participer « La méthode préconise un groupe de 10 à 15 femmes environ et de faire les marches à un horaire dans lequel elles ont déjà vécu des situations irtsécurisantea C'est de l'ordre de l'observation et du diagnostic sur l'aménagement du quartier eu encore sur l'éclairage des rues par exemple «, précise Elisabeth Malaurie. ri Il faut savoir s'adapter aux SltUatlOFlSI selon le moment, le Contexte, je gabarit de la personne... » En attendant, les femmes s'emparent de l'espace urbain, â travers des marches non-mixtes nocturnes — la dernière en date remonte au 18 mars - afin de se réapproprier la rue. Encore plus percutant et marquant, les Slutwalk (Marches des salopes) pour lutter contre le sexisme et la culpabilisation de toutes les victimes A l'heure où nous écrivons ces lignes, le collectif est en concertation avec les différents responsables régionaux pour définir de la prochaine date de la marche. Et Rennes ne sera pas exemptée d'un défilé de salopes, disant STOP au harcèlement de rua ivor du illet,aaUt 20141 yaggmag.fr 12{7
n BONUS lJS SPORT II VSOII I C INTERVIEWS AGENDA CONCERTS CULTURE DÉCOUVERTE NU/L. POLITIQUE INFOS PRATIQUES SOCI I E HERJH I ACâE E/ENEMB\ffS YE G 11`L ° _vais LE FÉMININ RENNAIS NOUVELLE GÉNÉRATION ACTU CULTURE'(EGO LE MAO FOCUS CONTACTS NOS PARTENAIRES MEDMAS ICI. LE LEN9IELC'INpL ! iRyNLoe 2014 - La leva explosive de Carmen 1llarla Vega IrledtoNloe e- mane eaY led minasrrots oe ra cnNftat9e carmen rarna va8n grr peeema- son spectacle Fait mirrel 9ais, dmenche 20 mi. sur la sana du Cabaret ho4erigre. Men qu'os éwuaril. La memerree.. le tint dirrrnurFie ca.t&e da r'snrste 2006rt gp Saure sur aon orarier Aung. on « o.prr.rd... N7S nC]SSIFRS urea A LA RENCONTRE DE BCN LECTORAT L'ACTU AU QUOTIDIEN, C'EST SUR YEGGMAG.FR YE G



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :