Yegg n°19 novembre 2013
Yegg n°19 novembre 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de novembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Yegg Magazine

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... pauvres femmes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
C CELIAN RAMIS
milite sous la robe Catherine Glon, avocat au barreau de Rennes et associée au cabinet Avocats-Liberté depuis 1985, est une des rares femmes spécialisées en droit pénal. En 2008, elle s'intéressait à la défense pénale eu féminin. Qui se cache sous le robe ? IIe ne conçoit pas la vie sans engagement, sans être dans l'action. «, le suis ce qu'on appelait un avocat militant », explique-t-elle. Ancienne membre du conseil d'administration du Centre d'information sur le droit des femmes, du Planning familial, ancienne présidente de l'arriation Aide Juridique d'Urgence, entre autre, elle s'investie actuellement en tant que membre du Conseil national des barreaux, naviguant ainsi entre Rennes et Paris. « C'est un rythme s prendre. C'est moins fatiguant que les ouvriers qui font les 3-8 déclare-t-elle. L'Institut de défense pénale de Marseille l'invite en 2008 A. un séminaire autour de la Défense pénale au iérI1inin. En effet, Catherine Glen figure parmi les rares avocates spécialisées dans le droit pénal. Au barreau de Rennes, elles ne sont que deux sur six : « Nous passons un concours pour la spécialisation. Beaucoup de jeunes femmes font du pénal ë travers les gardes à vue et les commissions d'office mais peu passe l'examen «. En pénal, le sexe féminin est souvent présent sur le banc des parties civiles et on pourrait penser que les victimes souhaitent être défendues par des femmes « car dans l'imagerie populaire, on serait plus à même de compraridre, de compatir Une représentation faussée de l'avocat qui représente l'égalité dans ia défense. II n'y a point de sexe sous la robe, comme le révèle le célèbre adage. Pour Catherine Glen, pas de doutes, il n'y a aucune différence entre les hommes et les femmes dans l'exercice du droit pénal, « dans nos manières de travailler, d'appréhender las dossiers, de mettre en application les savoirs, techniques, ou dans la plaidoirie », dira-t-elle lors du séminaire. Si elle semble plaider pour la neutralité absolue, et par conséquent l'égalité des sexes, elle a â coeur le combat pour les droits des femmes : « Je surs née en 1959, je fais partie de la génération qui s'est battue pour l'avortement, pour'l'orientation des filles. J'essaie qu'on s'en souvienne, que ce combat est primordial et que c'est un enjeu de taille «. La preuve dans son quotidien lors duquel elle défend « l'humain avant tout I MARINE COMBE rwrvsmh[e 2013/yeggmag.fr 103



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :