Vibration Clandestine n°32 sep/oct 2014
Vibration Clandestine n°32 sep/oct 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°32 de sep/oct 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Vibration Clandestine Édition

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,4 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Juile Ferreux, coordinatrice à Bimbambook.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Bade-Wurtemberg Interview de Gaëlle Lapandry, attachée de presse De l’autre côté du Rhin, l’Allemagne et la région du Bade-Wurtemberg. Celle-ci possède de nombreux atouts culturels et touristiques. Stuttgart, Karlsruhe, la Forêt-Noire, le lac de Constance, ne sont qu’à quelques encablures de la frontière. Art, musique, nature sont à portée de main. Alors direction le Bade-Wurtemberg pour une grande bouffée de culture. Gaëlle Lapandry, attachée de presse de la région allemande en France, répond à nos questions. Tout d’abord, présentez-nous, la région du Bade-Wurtemberg. Le Bade-Wurtemberg est une région allemande dynamique et qui attire de nombreux touristes. Située de l’autre côté de la frontière française, elle est facilement accessible. Elle convient aussi bien aux amoureux de la nature qu’aux amateurs de culture. Il y a des villes sympas à visiter, comme Stuttgart, Fribourg, Karlsruhe ou Heidelberg, qui accueillent aussi plusieurs animations et événements internationaux chaque année. La forêt Noire, célèbre forêt allemande présente près de 23 000 km de sentiers cyclistes et pédestres. Quels sont les autres atouts de la forêt Noire ? J’aime beaucoup cette région. Les habitants sont très chaleureux et l’accueil, convivial. Les paysages sont très beaux et on se sent tout de suite dépaysé. Il y a de nombreuses possibilités de randonnée pour chaque niveau de difficulté. Et quand on monte sur les sommets, on a de superbes panoramas sur les Vosges et même sur les Alpes ! Mais la Forêt-Noire compte aussi de nombreux lacs où on peut se baigner ou faire des activités nautiques. C’est aussi un lieu de détente, connu pour ses thermes et ses activités bien-être. On vient en été pour rechercher la fraîcheur et en hiver, on flâne sur les marchés de Noël ou on vient passer une journée dans les thermes à se faire chouchouter. [...] 42 Le lac de Constance, que l’on peut considérer comme un des plus beaux lacs d’Europe, fête les 600 ans du Concile de Constance. Expliquez-nous ce jubilé qui va durer près de 5 ans. C’est vrai que le lac et la ville de Constance sont des endroits magnifiques où il fait bon se balader... Et cette année, la ville a lancé le jubilé du Concile de Constance, un événement œcuménique important du Moyen-Âge. Il y a 600 ans, la Chrétienté était divisée (avec trois papes en même temps) et les conflits partageaient l’Europe. Le Concile, qui dura près de 5 ans, mit fin au grand Schisme d’Occident et rapporta la paix au sein de la Chrétienté. Il s’est donc tenu à Constance, qui devint à l’époque l’un des lieux les plus importants d’Europe. Alors, cette année, la ville a invité de nouveau les gens à se rassembler et à fêter ensemble le passé, tout en relevant de nouveaux défis pour l’avenir. Plusieurs manifestations telles que des conférences, des expositions, des représentations théâtrales, des visites guidées ou encore des concerts seront organisées sur les cinq années. Dans la région du Bade-Wurtemberg, l’effervescence culturelle est omniprésente. Quels sont les événements marquant de septembre/octobre ? Il y en a pour tous les goûts ! En septembre, de nombreuses fêtes du vin et des vendanges sont organisées : cette région viticole est un peu le pendant de notre Alsace en Allemagne. Il y a également la fête de la bière à Stuttgart, la deuxième plus importante du pays, qui est restée très traditionnelle. À Stuttgart toujours, deux grandes expositions seront lancées : une sur la Birmanie et l’autre sur la culture romaine au temps de la Germanie rhénane. Côté musique, la région accueille en plusieurs endroits un festival de jazz international en octobre et novembre. À noter la date du 14 septembre, la journée des monuments publics, l’équivalent de nos journées du patrimoine, où l’on pourra avoir accès à de nombreux lieux généralement fermés. Profitez-en pour aller à Ludwigsburg, qui organisera le même week-end un festival sur le thème de Venise, avec costumes d’apparat et animations diverses. Mi-octobre, Baden-Baden, la ville d’eaux élégante et mondaine, accueille une célèbre course de chevaux. On pourra se rendre à Lahr, une ville historique redécorée par plus de 10 000 chrysanthèmes très colorés durant tout le mois d’octobre. photo : CRT du Bade-Wurtemberg
Photo : Preschesmisky Bruno Les Cévennes L’Asie en pays cévenol Qui pourrait se douter qu’en plein cœur des paysages cévenols, il est possible de retrouver culture et nature asiatiques ? Espaces zen et jardins japonais, aménagés par des passionnés, ont su trouver une place particulière au milieu de la végétation typique du pays. Séparées par quelques kilomètres, deux zones de détente s’offrent aux curieux, aux touristes, à tous ceux qui cherchent calme et sérénité. La bambouseraie de Pafrance à Anduze, qui va bientôt fêter ses 160 ans, bénéficie d’une renommée nationale. Le jardin exotique créé par le botaniste Eugène Mazel, regroupe des espèces végétales provenant de Chine, du Japon, de l’Himalaya et d’Amérique du Nord. Parmi une incroyable quantité d’essences de bambous, d’arbres remarquables et aménagements paysagers, on retrouve Le Vallon du Dragon, crée par Erik Borja en 2000 (année du dragon). Cette création inspirée de l’art traditionnel du jardin japonais, planté d’érables pourpres du Japon, de conifères taillés en nuage et de bambous nains qui s’articulent autour du Gardon, fait du vallon un moment 100% japonais. L’arboretum de Mialet (15 km d’Anduze) est totalement dédié aux bonsaïs et jardins japonais. Il offre une vision sublimée de la nature dont les 80 bonsaïs de la collection font partie intégrante. Le Tsukiyama (hommage à la montagne avec cascades et bassins), le Chirawa (jardin à thé), le Kare Sansui (jardin zen, de méditation) vous permettront une immersion totale en Asie, mais dans les Cévennes ! www.cevennes-tourisme.fr Photo : Sébastien Aude Bonifacio Côté Terre, Côté Mer Pour ceux d’entre vous qui ont déjà eu l’occasion de passer du temps sur l’Île de Beauté, les pseudonymes de La cité des Falaises ou La Capitale pittoresque sont un déclic qui fait référence à ce que la Corse a de plus beau à nous offrir. Bonifacio et ses falaises de plus de 60 mètres de haut offrent en spectacle une Méditerranée parée de ses plus beaux atours. Côté terre, pas moins de huit sentiers balisés vous permettront de découvrir, les bords des falaises, le maquis corse, les criques et les plages incomparables. Ces huit sentiers donnent accès à un patrimoine culturel et naturel typique de la Corse. Côté mer, les eaux turquoises de la Méditerranée avec les îlots et récifs granitiques des Îles Lavezzi, au sud de Bonifacio, sont un passage obligatoire. Vous pourrez notamment admirer les merveilles sous-marines du Parc Marin International Corso-Sarde. Bonifacio possède une nature riche en espèces rares et protégées qui sont rassemblées au sein de la Réserve naturelle des Bouches de Bonifacio, ellemême gérée par le parc marin. Vous aurez compris que la culture et la tradition de la cité des falaises ne se limitent pas à ses sentiers et ses îles paradisiaques. Ils font partis d’un ensemble propre à l’Île de Beauté qui attirent de nombreux visiteurs tout au long de l’année. www.bonifacio.fr 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :