Vibration Clandestine n°32 sep/oct 2014
Vibration Clandestine n°32 sep/oct 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°32 de sep/oct 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Vibration Clandestine Édition

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,4 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Juile Ferreux, coordinatrice à Bimbambook.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
38 fusion, dub électro jazz, hip-hop
Le peuple de l’herbe le mot de la fin Retrouvez-nous pour la tournée Next Level à partir de Novembre. Toutes les dates sur le sur lepeupledelherbe.net et sur notre Facebook. Le 29 septembre sortira le 7 ème album du Peuple de L’herbe, Next Level. Après Matter of time (2012) où ils nous ont fait vibrer avec la patte inimitable du Peuple, Next Level sera résolument plus moderne. Pour ce nouvel opus, le Peuple s’insinue parfois dans le Cajun, la ballade et le dancefloor sans dénaturer son identité. L’arrivée d’un nouvel instrument, la guitare amène le Peuple de L’herbe dans une nouvelle dimension. Spagg (basse/machine) a répondu à nos questions lors d’un entretien téléphonique. Next Level, de par son nom, laisse espérer de l’inédit et de la nouveauté. Décris-nous votre prochain album. Que va modifier l’arrivée de la guitare ? à chaque album nous essayons de proposer une nouveauté, une évolution par rapport au précédent. Tout en restant le Peuple… Il y a eu pas mal de changements et il a été plus long à faire. Le départ de notre trompettiste et l’arrivée de Lionel à la guitare en est la cause principale. Il nous restait basse, batterie et machine il nous fallait un élément mélodique ce qui explique l’arrivée de la guitare. Le changement est là mais nous conservons l’identité du Peuple avec la partie machines et samples. Après plus de 15 ans d’existence, comment le Peuple de l’herbe a-til évolué ? Les évolutions du Peuple sont étroitement liées aux départs et arrivées des membres. Au début ils étaient deux. Puis sont venues la batterie et la trompette. Un des deux membres fondateurs est parti et je l’ai remplacé en 2005 pour la tournée de Cube et pour l’album Radio Blood Money et maintenant la guitare remplace la trompette. Nous allons tout de même garder un trombone pour la prochaine tournée, pour les anciens morceaux et pour enrichir les nouveautés. Chaque arrivée modifie le Peuple mais ne dénature pas son identité ni son caractère. Vous avez fait un gros break pour préparer l’album, est-ce nécessaire pour vous de vous isoler pour créer ? Pour Next Level, nous nous sommes arrêtés deux ans. La dernière date était en décembre 2012. Pour nous, il est inconcevable d’être en tournée et de commencer à composer. Surtout à cause de la partie machine, le temps de trouver les samples. C’est de la recherche, du calme, être entre nous avant de passer à la composition pure et simple. La recherche de sons, de la direction que l’on va prendre, on en parle ensemble. Sur certains albums nous avons basé la composition sur le jeu entre nous et puis après venaient les machines. Là, on a cherché des idées à partir des samples, donc ça demande plus de boulot. Pour les albums précédents, vous étiez sous le label Discograph. Désormais vous êtes chez Verycords. Pourquoi ? C’était juste histoire de changer. Notre contrat avec Discograph arrivait à terme, les gars de Verycords sont venus nous voir vraiment motivés. C’était un simple besoin de changement. Nous n’avons jamais eu aucun problème avec Discograph, ça c’est toujours bien passé. Photo : Ra 2 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :