Vibration Clandestine n°32 sep/oct 2014
Vibration Clandestine n°32 sep/oct 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°32 de sep/oct 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Vibration Clandestine Édition

  • Format : (170 x 240) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,4 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Juile Ferreux, coordinatrice à Bimbambook.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Dat’s Game Rock Fusion Prenez un chanteur charismatique qui prend d’assaut la scène, une trompette qui sonne la charge coûte que coûte, une basse funky et déjantée, une batterie rythmée et puissante et un clavier en harmonie avec l’ambiance créée et vous obtenez Dat’s Game et leur rock fusion énergique. Ils sortent leur deuxième album, The white slaughterhouse qui sera dans les bacs le 25 septembre. Le jeune groupe burgien répond à nos questions ! Tout d’abord, pour vous présenter à nos lecteurs, racontez-nous quelles sont les origines, l’histoire du groupe. Le groupe existe depuis 3 ans et demi maintenant, il est né entre Lyon et Bourg-en-Bresse avec des musiciens venant de plusieurs horizons (notamment rock et jazz), ce qui a permis au fur et à mesure des répétitions de créer un univers qui nous est propre et qui pioche un petit quelque chose dans chacune de nos influences. On se connaissait déjà tous à la base donc ça nous a aussi permis de faire ce mélange plus facilement, en laissant chacun des membres apporter sa conception de la musique en se faisant confiance et en se laissant guider par les inspirations de chacun. Le 25 septembre, sort votre nouvel album The datsgame@gmail.com Léo : 06 95 63 72 69 www.datsgame.com Photo : Didier Palisser, Romain "KAZY", Léna Folk miques parfois groove parfois rock avec un flow hip hop. Il sera donc dans la lignée du dernier EP, mais nous nous sommes permis d’aller dans des directions encore plus large sur certains morceaux, d’assumer des ambiances qui élargissent encore un peu plus cette fusion qui nous est chère. Nous avons voulu aller encore plus loin dans le détail pour sortir un album qui nous représente parfaitement. Avez-vous d’autres dates de prévues après le concert du 25 ? La sortie de l’album sera suivie de concerts bien évidemment car c’est avant tout sur scène que nous aimons nous exprimer, ça fait un an que nous composons et que nous peaufinons les morceaux, il est temps d’aller les partager avec le public ! Nous sommes en train de préparer la tournée qui suivra le concert du 25, vous pourrez vous tenir au courant des dates à venir sur notre site, facebook, etc … Vous avez fait un teaser pour annoncer que vous White Slaugtherhouse. Que représente-t-il pour vous ? A-t-il une connotation spéciale ? Cet album représente énormément pour nous. Le groupe évolue depuis ces dernières années en termes de recherches de sons et de compositions vers un résultat toujours plus fusion et on peut dire que cet album est vraiment l’accomplissement de ce long travail. Donc pour nous c’est vrai- étiez au travail pour The White Slaughter house. Le clip que vous préparez pour la rentrée sera-t-il ainsi ? En effet on s’est amusé à jouer un des morceaux de l’album avec le son le plus kitch possible et après il n’a pas ment l’aboutissement de ce pourquoi on travaille depuis le été dur pour nous d’improviser une chorégraphie à la début de Dat’s Datas Game. hauteur de la musique ! Sinon le clip que nous préparons sera inévitablement mieux car nous faisons appel à Victor Que nous réserve votre prochain album ? Sera-til à l’image des morceaux Let’s Get Bounce et Race veau du scénario et de la mise en scène comptez sur nous Cointin de l’asso K-Potes pour la réalisation. Mais au ni- of Space ? pour vous proposer quelque chose de tout aussi déjanté The White Slaughterhouse reste fidèle au style rock fusion et drôle, dans la lignée du clip de Let's Let’s Get Bounce, si vous que l’on aime avec une trompette bien en avant, des ryth- avez aimé ce clip vous ne serez pas déçu ! ! 28
MARIAN BADOI TRIO Photo : Éric Soudan Marian Badoï Trio Bunica Marian Badoï est issue d’une famille roumaine à forte tradition musicale. Son père et son grand-père étant, respectivement J accordéoniste et violoncelliste, lui offrent à sa naissance l’instrument qui prédestinera sa vie. À 26 ans, Marian possède déjà 23 années de pratique d’accordéon. Ce virtuose qui vit en France depuis douze ans se fait remarquer en 2006. Mais 2012 sera l’année charnière. En effet, son talent ainsi que les bonnes rencontres le mettent sur la trace d’Olivier Kikteff et Tanguy Bloom, guitariste et accordéoniste des Doigts de L’homme. De suite, naît une entente sincère entre les trois hommes et le projet d’un album autour de Marian. Bunica du Marian Badoï Trio rassemble jazz manouche et authenticité tzigane. Le dialogue qui s’engage entre les trois musiciens donne lieu à des improvisations enflammées de l’accordéoniste où le guitariste lui répond coup pour coup. Une joute musicale où le talent du trio expérimenté nous délivre une musique totalement libre de contrainte qui nous transporte dans la culture de Marian. Bunica, disponible dès le 22 septembre fait suite à une année de concerts sur toute la France. www.lamastrock.com/marian-badoi-trio LES ±.BATTOIRS gassfuttatte p} evipate &zd t-k wos.K.ar..Panredi 03 (klcAu yo-o...at Iv, Zu 02 au 04 Oc#a ! ne 2014 Mournpin-Sitiliest 38 >oldwde,aatiattaitaft CAPI MON 613L4., vAu+L 66'-4=1 IvrA nINNlla MUSIQUES SEPTEMBRE ehâteala reuse Annemasse Grand Corps Malade'Charles Pasi. Bourse aux instruments et matériel audio Bronson 1 Im-ploz Atelier batterie 0,0 1 Astonvilla + zvaL ma. aim'OCTOBRE Siditarsen + Punish Yourself Le catcheur. ld pule $ Le LleaLer Alps New Jazz Ernesto "Tito" Pentes + 1+.1K+e Deluxe. DJ ❑mGoéd c-i : rein I The Black Flowers I www.chateau-rouge.net Oliluv Ravi. -.. Ca ilia - 74+1a Assam in* IrA.y] 45a 41 a4 14 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :