Vibration Clandestine n°19 jan/fév 2012
Vibration Clandestine n°19 jan/fév 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de jan/fév 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Vibration Clandestine Édition

  • Format : (175 x 245) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 14,9 Mo

  • Dans ce numéro : le Baron de Vezeline.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Big Beat Coup de coeur Favorite Favorito 16 AlgoRythmiK À la première écoute de Morphism, leur dernier album, la première envie que l’on ait eue, c’est de le réécouter en montant furieusement le volume ! Fragiles de la nuque s’abstenir car à l’écoute d’AlgoRythmiK, si vous n’avez pas assez de place pour sauter dans tous les sens, votre tête risque de faire de violents mouvements du haut vers le bas sur un rythme aussi déjanté que percutant. Imaginez-vous dans les années 30, arpentant les rues de New York dans une voiture typique de l’époque. Seul anachronisme, la voiture fait des bonds comme dans les clips de rap West Coast, avec un son break’beat mélangé au son de l’époque qui résonne dans la voiture. Un coup d’œil dans le rétroviseur, vous apercevez sur la banquette arrière les 3 compères d’AlgoRythmiK, sourires en coin et hauts de forme sur la tête, leur marque de fabrique… Un son qui invite à sa table jazz, turntablisme, charleston et hip hop. Pouvez-vous nous parler de vous et de ce qui vous a réunis pour créer AlgoRythmiK ? Larry Coon : D’abord une rencontre entre Djohn (scratcheur) et moi sur scène en 2008, puis on a très vite été rejoints par Rok, un de mes amis d’enfance. Rok : Djohn écoutait un peu de tout avec une constante hip hop, Larry Coon composait essentiellement de la DnB et j’avais déjà fait plusieurs sets HardTeK. Le but avec AlgoRythmiK était de réunir ces influences autour d’un tempo modéré mais toujours dansant. Votre son est un savant mélange de jazz, de swing, de hip hop, de break etc. Pour ceux qui ne vous connaissent pas encore, pouvez-vous nous parler de votre musique ? Rok : Le schéma général est de partir de samples assez mélodiques et de les mélanger à des rythmiques pêchues, des basses généreuses typées DnB, et des scratchs incisifs. Larry Coon : Dans le détail, ce mélange varie beaucoup selon les tracks ce qui peut donner l’impression d’approcher plusieurs styles dans notre album Morphism. En septembre Morphism, votre dernier album, a vu le jour. Estce que vous pouvez nous parler de ce CD ? Rok : C’est le résultat de deux ans de travail (à côté de notre travail ;) ) et de collaborations avec Chaphi Records, Ben Sharpa et Wapi Wap (de Comic Strip). Larry Coon : Il y a un peu deux ambiances sur l’album, une avec une forte influence jazz/swing qui donne le smile (Andrew’s Break, A Guide to Happiness...), et l’autre plus dark et centrée sur les basses pour remuer la tête en faisant la gueule (Final Round, Physical Sisters...). Rok : Ces deux ambiances se retrouvent aussi parfois au sein d’un même morceau (Everybody Gets Funky, Our Lazy Day...). Interview d’AlgoRythmiK par Vibration Clandestine Sur quoi travaillez-vous pour la réalisation de tels morceaux ? Vous êtes plutôt boîtes à rythmes et sampler ou laptop ? Rok : Plutôt laptop et platine. Larry Coon et moi composons une première architecture des morceaux sur laquelle vient scratcher Djohn. Il y a après de nombreux aller-retours jusqu’à ce que l’on soit tous satisfaits du résultat. Larry Coon : Pour les connaisseurs, on utilise Ableton, Serato, des VST comme Massive. Les samples viennent souvent de vieux vinyles, de Youtube... Certains de vos morceaux se caleraient à merveille dans certains mix vinyle, le pressage vinyle est-il dans vos projets ? Rok : Le pressage vinyle est une envie car on vient de l’époque où tous les djs utilisaient ce support, mais pour l’instant rien n’est arrété. Larry Coon : On serait bien tentés par un vinyle où les deux ambiances prédominantes de Morphism se retrouveraient séparées sur chaque face. Pour vous, ce serait où l’endroit rêvé pour un show AlgoRythmik explosif ? RoK : (Sur le parvis du) Stade de France. Larry Coon : Aux Capucins à Lyon (dans la grande salle). John : Sur un TucTuc en Inde. Interview complète sur www.vibrationclandestine rubrique Interviews
Big Beat nicolas@chaphirecords.com - www.myspace.com/algorythmiklive Crédit photo Kevin Pailler 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :