Univers Interactif n°9 mai 1996
Univers Interactif n°9 mai 1996
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°9 de mai 1996

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 265) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 79,5 Mo

  • Dans ce numéro : vous êtes tous des zombies... comment États, sectes, médias pratiquent le Mind-Control.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
Nouveaux métiers Sysop >INTERNET ET LE CYBERSPACE NE SONT PAS LES PREMISSES DE LA COMMUNICATION DIGITALE. Bien avant que le Réseau des réseaux ne fasse son entrée fracassante dans les médias, les "Bulletins Boards", les BBS de tous bords fleurissaient déjà. Jean-Marc Schreiber est le "Sysop", l'opérateur système du Dei Top 0 Files 6 Folders Firstflass Neyis 51 Reception Desk Conferences Using S AOL es "fi J About FirstC1 >Sysop, c'est un terme un peu strict, nerd, ça ne te dérange pas comme appellation ? Si. Je déteste "Sysop". Ça sonne comme "administrateur". C'est pour ça que sur mes BBS, je me suis successivement fait appeler "Dieu", "Master", et maintenant, le "Maire". Si on n'arrive pas à y déceler du second degré... >Quels sont les BBS que tu as montés ? J'ai commencé en 1991 avec "Le Serveur" qui est 84 >interactif n°9 Mai 1996 beskiop SoftArc Online SoftArc Corporate Communications devenu un an après Le Serveur Icone. Puis il y a eu Online BBS qui a donné Le Village... Ah oui, entre-temps, il y a aussi eu Blitz (le seul qui tournait sous TeleFinder). A chaque fois, il y avait une passerelle Internet. Dès 91, je proposais Email et Forums Usenet à mes connectés. C'est à dire, à l'époque, la quasitotalité d'Internet. Mes BBS avaient aussi comme particularité d'être tous graphiques. A part "Le Serveur", je crois qu'il n'existait que Calva... Village électronique. SoftArc Online SoftArc Corporate Communications Server Modem : 905-415-7070 Internet : 198.133.37.10 - Port 3004 Connection Support : 905-415-7144 >Tu travailles uniquement sur Macintosh ? Uniquement. Le Macintosh est vraiment pratique si on cherche pas les complications. En gros, ça tourne tout seul, et si il y a un problème, il suffit de relancer l'ordinateur. >Pourquoi as-tu décidé de monter "Le Serveur" ? Je n'avais aucune formation spéciale en informatique, j'étais simplement un utilisateur de longue date. Mais grâce à AppleLink, j'ai pu voir un BBS qui se trouvait aux Etats-Unis. J'ai craqué et décidé de monter le mien. AppleLink c'était le premier logiciel qui permettait de mettre en place une interface graphique. J'ai tout de suite récupéré la première version de First Class, le logiciel que j'utilise actuellement. Les débuts ont été un peu fastidieux. Il fallait une bonne dose de patience, car on passait plus de temps à rebooter la machine qu'à l'utiliser à proprement parler. Ce qui me motivait vraiment, c'était le fait d'être seul maître à bord. Quant à la politique vis-àvis des connectés, elle était simple : la gratuité totale.
>Comment fait-on connaître un BBS ? Actuellement c'est très facile. Si le BBS est sous First Class, il suffit de mettre les settings (l'interface graphique, le numéro de téléphone...) sur un autre BBS, ou bien sur Internet. On peut se connecter sur un serveur First Class via le Réseau, rien ne vous empêche donc d'aller mettre vos settings dans des bases de données se trouvant à l'autre bout du monde. >Est-ce simple de monter un serveur commercial ? C'est juste à la limite de l'impossible. On avait décidé de créer une société (AxelCom) qui offrirait des accès Internet via un BBS First Class. On pensait vraiment que ça s'adresserait à tout le monde. On avait tout simplement oublié que les français détestent s'abonner. C'est un trait de caractère national contre lequel on ne peut pas lutter... Dommage, car entre 92 et 93, des gens ont commencé à se connecter. Il y a carrément eu une explosion du trafic : de 0 connectés, les BBS sont passés à 2 en moyenne ! Ça parait dérisoire, mais c'était vraiment comme ça. Bien sûr, une fois que la mécanique a été lancée, le nombre de connexions a (heureusement) augmenté. Pour pouvoir continuer, il fallait vraiment trouver de l'argent. "Le Serveur", mon premier BBS disposait déjà de quatre accès (donc quatre modems 14400 bauds, et une carte HQS à 34000 francs). Il tournait sur un Macintosh Cl, il fallait de gros disques durs, bref, une configuration qui allait facilement chercher dans les 15 à 20 000 francs. Ce n'est pas par avidité que l'on a tenté de monter un premier BBS commercial, c'est tout simplement pour survivre. >Quelle-est ta formation technique ? MerrearedirsteVilageffroarearigie La bidouille. Comme pour les trois-quarts des gens, qui ont commencé l'informatique il y a 15 ans, sur un ZX... Je suis capable de programmer lorsque c'est absolument nécessaire, mais je ne me considère pas du tout comme un programmeur. >Qu'est-ce qui te fait continuer ? Voir les gens venir. J'ai toujours passé beaucoup de temps à récupérer des sharewares à droite et à gauche. Maintenant je les diffuse. Et ça me fait véritablement plaisir de constater que les gens se connectent pour aller chercher ce que j'ai collecté. Il y a aussi une certaine forme de but associatif, social. Mais je suis caché derrière mon ordinateur, et cette situation me plaît bien. Et puis je suis le chef ! C'est pas mal. >Qu'est-ce que tu conseillerais à des gens qui voudraient devenir sysops ? Foncer, mais avoir bien conscience que ça demande beaucoup d'énergie. Le Village est ouvert sept jours sur sept, je travaille donc tous les jours. Mais il est également ouvert 24 heures sur 24. Si quelqu'un n'arrive pas à se connecter à deux heures du matin, il trouve tout naturel d'appeler immédiatement la hotline, c'est-à-dire moi. Les nuits blanches, tous les sysops connaissent. En fait, des Sysops professionnels, il n'y en a que trois ou quatre en France : FranceNet, Calvacom, Le Village... Pour en vivre c'est très difficile. Il faut être prêt à faire plein de choses en même temps. En fait, les Sysops des BBS commerciaux ce sont d'habitude les gens de la hotline. >Internet ne risque-t-il pas de détrôner complètement les BBS ? Il n'y aura jamais UNIQUEMENT Internet. De toute façon, il n'y a aucun antagonisme réel. Actuellement, les gens viennent sur mon BBS et de là peuvent facilement aller sur Internet. Les système propriétaires vont continuer à marcher. Ne serait-ce que parce qu'ils favorisent les contenus en français. EuroNet, le réseau de BBS francophones, qui était initialement censé n'être qu'européen, est en pleine expansion. Non. Vraiment, à mon avis il n'y a pas de raisons pour les BBS de redouter Internet. D Pietscape : Ibe Sgsaps WennMame P.71 ; ›. Bac*,,. -.'.-'Item Lotatim : fetp//www.sysop « en/* -,-7,,, , 1 1 Rets ! ImagezC. pen Prim fingl What's New ? j'eues Cool ? 4-4ndbool NO'r.tin,h Net forectory Software SYINIII ‘ 8 leFile...and Cyberwortd Report Welcome to the S'yxop New, and Cybeerrorld Report Home Page ! This hevest &Muon to the Sysro,v licureinforinanon arsenal is mat ose n'ore service we have to °fret oar subscribers As a sabscriber, bol have access Io net pals the Irsop News BBS, but abc [lus Web site, ebach za aplated freinante Io Ore pou the Utes* information regarduzg Tree, Newereatares, reports, end special *vents, 7- >interactif n°9 Mai 1996 85



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 1Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 2-3Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 4-5Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 6-7Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 8-9Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 10-11Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 12-13Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 14-15Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 16-17Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 18-19Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 20-21Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 22-23Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 24-25Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 26-27Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 28-29Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 30-31Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 32-33Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 34-35Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 36-37Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 38-39Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 40-41Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 42-43Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 44-45Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 46-47Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 48-49Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 50-51Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 52-53Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 54-55Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 56-57Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 58-59Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 60-61Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 62-63Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 64-65Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 66-67Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 68-69Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 70-71Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 72-73Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 74-75Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 76-77Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 78-79Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 80-81Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 82-83Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 84-85Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 86-87Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 88-89Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 90-91Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 92-93Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 94-95Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 96-97Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 98-99Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 100