Univers Interactif n°9 mai 1996
Univers Interactif n°9 mai 1996
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°9 de mai 1996

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 265) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 79,5 Mo

  • Dans ce numéro : vous êtes tous des zombies... comment États, sectes, médias pratiquent le Mind-Control.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
>RACHID NEKKAZ et LEONARD ANTHONY sont deux jeunes étudiants cLui vivent en barlini In depuis leur naissance En 1992, avec des amis de leur quartier, ces deux étudiants (respectivement en philosophie et en composition musicale) ont lancé une vaste étude commune et édifiante sur les mécanismes de la Bourse. Nous leur avons demandé de nous écrire ce u'ils pensaient qu'Internet pouvait apporter à la Banlieue. 40 >interactif n°9 Mai 1996 Rachid Nekkaz et Léonard Anthony
>INTERNET EST UN RESEAU SANS TABOUS. Comme on le dit parfois de la banlieue, il est un territoire non-territorial, où chaque jour le langage s'y déconstruit selon des rites toujours nliqués. Depuis vingt ans, la banlieue a été exclue de la fantastique mobilité sociale qu'a connue la France, du développement des idées et de l'avancée technologique. Internet peut aider à mettre fin à cette fracture. Parmi les 13 millions d'individus. qui, en France, vivent en banlieue, ils sont de plus en plus nombreux à comprendre l'intérêt de ce "nouveau téléphone arabe". EVIDEMMENT, dans les villes relativement riches de la banlieue parisienne, par exemple à Saint- Germain en Laye ou à Vincennes, que l'on trouve le plus d'amateurs d'Internet. Mais un peu partout, on commence à observer une volonté, notamment chez certaines associations, de se mettre à l'heure du Réseau, qui mutatis mutandis ne nécessite pas un très lourd investissement. Rap et tag, deux clichés sur les banlieues, vous en voulez ? OK, eh bien il y en a à foison sur Internet. Etre un bon webmaster fait même partie des nouvelles qualités du petit dur des banlieues californiennes. La nouvelle délinquance informatique ayant fasciné les médias, certains y trouvent un "chic" que n'a plus le pistolet automatique. On passe à autre chose ? Pour beaucoup de banlieusards, Internet reproduit avant tout les charmes du Minitel. Petites annonces, appartements, échanges de jeux-vidéo constituent les aspects attrayants du Réseau. L'apparition des voyants, marabouts et autres guérisseurs (les "psy" des banlieues) ne s'est d'ailleurs pas fait attendre. Le côté "messagerierencontres", grand classique des aprèsmidi dans beaucoup de cités n'est, lui non plus, pas en reste. Cet usage "Minitel" du Net domine encore les connexions banlieusardes. Force de l'habitude, sans doute, le réseau télématique français a toujours été très populaire dans les quartiers défavorisés. >EN GUISE DE BIENVENUE. il n'est pas absurde de dire qu'Internet offre à la banlieue la possibilité de se dispenser des services des médias. Ces derniers, qui privilégient avant tout la dimension Internet : le nouveau téléphone arabe. violente et sensationnelle, ouvrent rarement leurs colonnes aux associations, qui pourtant multiplient les initiatives. Dans ce Banlieue-Net en gestation, la banlieue dialogue avec elle-même. Elle s'interroge, échange des suggestions, des idées de solutions. A terme, il devrait se dégager une nouvelle "philosophie banlieusarde", cette fois-ci issue de l'intérieur, et non plaquée par l'intelligentsia parisienne. Internet en banlieue : Les projets. >QUELS SONT LES INTERETS DE LA COMMUNAUTE INTERNET A SE TOURNER VERS LA BANLIEUE ? A une époque où la banlieue est devenue un phénomène de mode, faire quelque chose dans sa direction permet à une entreprise de valoriser son image de marque à moindre frais. Ces 13 millions de consommateurs potentiels constituent une fantastique clientèle publicitaire. C'est pourquoi, depuis quelques mois, des sociétés telles que Microsoft ou Hachette ont décidé de s'y intéresser d'un peu plus près. Et si en banlieue se cachait un trésor ? Projet FUN Radio Hachette- Filipacchi >Chacun sait que les auditeurs habituels de Fun-Radio sont des jeunes branchés de 15 à 25 ans. Tout le monde sait aussi que les livres de la collection Hachette s'adresse à un public collégien et lycéen qui va de 10 à 18 ans. Et ces deux groupes ne sont pas sans savoir que le problème fondamental des quartiers de banlieue demeure l'échec scolaire. Il était donc logique de les voir s'associer en vue d'installer le Réseau en banlieue pour des jeunes éloignés de tout et pourvus de rien. Dès le mois de mai, Fun Radio et Hachette-Filipacchi ont l'intention de monter des ateliers d'écriture multimédia dans deux communes de la banlieue parisienne : à Trappes et Guillancourt. Pour que l'expérience soit concluante, les initiateurs de ce projet, Jean Vebret de la Fondation Fun-Radio et Pierre Bailly des Ed° Hachette, estiment que seule une synergie entre étudiants et jeunes de cités peut faire de ce projet, "à forte espérance ajoutée" une réussite. Si c'est le cas, ils entendent poursuivre cette initiative dans d'autres villes pendant deux ans le temps de voir si l'esprit et la méthode de l'université fait le poids avec la tchatche naturelle de la banlieue. Projet Microsoft >Bill Gates, l'homme le plus riche du monde, s'intéresserait-il à notre banlieue, en pleine crise d'adolescence ? Il y a peu de temps, Microsoft France, dont le directeur général est Jean-François'Courtois, vient d'achever un programme >interactif n°9 Mai 1996 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 1Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 2-3Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 4-5Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 6-7Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 8-9Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 10-11Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 12-13Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 14-15Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 16-17Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 18-19Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 20-21Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 22-23Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 24-25Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 26-27Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 28-29Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 30-31Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 32-33Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 34-35Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 36-37Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 38-39Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 40-41Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 42-43Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 44-45Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 46-47Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 48-49Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 50-51Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 52-53Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 54-55Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 56-57Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 58-59Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 60-61Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 62-63Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 64-65Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 66-67Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 68-69Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 70-71Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 72-73Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 74-75Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 76-77Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 78-79Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 80-81Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 82-83Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 84-85Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 86-87Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 88-89Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 90-91Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 92-93Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 94-95Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 96-97Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 98-99Univers Interactif numéro 9 mai 1996 Page 100