Univers Interactif n°10 juin 1996
Univers Interactif n°10 juin 1996
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°10 de juin 1996

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 265) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 79,2 Mo

  • Dans ce numéro : post-cyber, à la recherche du temps à venir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
La grande panne par Francis Mizio (le jour de).£ Ver : EXPRESSION POPULAIRE DESIGNANT LE 18 JUILLET 2009, jour où le réseau de satellites de communication SatNet (>voir infogr.), gravement endommagé, est tombé en panne, provoquant la principale catastrophe à l'origine de I anéantissement des nations occidentales de l'hémisphère Nord, aujourd'hui communément désignées sous le titre de pays anciennement développés (>voir art.). Le Jour de la Grande Panne, appelé aussi Holocauste Technologique, est identifié comme le premier jour de l'ère post-cyber (>voir ce mot) ou ère du non-numérique (>voir ce mot). Le jour de la Grande Panne est sans conteste l'événement le plus important de l'Histoire de l'Humanité (>voir : Perte du savoir humain ; Nouvelle civilisation ; Nations sauvages ; Néo-paganisme ; Néo-philosophie). Ad : SatNet était un réseau en orbite autour de la Terre QUI AVAIT REMPLACE L'AN'T'n1 JE RUFf\I I INTERNET (>voir ce mot), dont l'infrastructure câblée s'était révélée insuffisante pour les nations du Nord à la fin du XXème siècle. Véritable réseau de satellites intercommunicants issus d'une ère où l'Occident était passé au tout numérique (>voir ce mot), SatNet -désigné aussi parfois sous le vocable de SatBoneconstituait "l'épine dorsale" de toute la circulation des informations et communications dans l'hémisphère Nord et dans quelques rares nations du Sud, dites alors "développées" Les info-historiens s'accordent à penser que c'est vraisemblablement le satellite "Gildas 4" de Canal+ Galaktik (>voir art.), principale chaîne mondiale de télévision de l'époque, qui aurait été déporté de son orbite géostationnaire et serait aller percuter le relais orbital Vint Cerf, un des principaux maillons de SatNet. Certains affirment que ce serait un simple éclat de peinture de quelques millimètres qui aurait causé le comportement erratique de "Gildas 4", d'autres prétendent que c'est un Digital-. Camescope, échappé par mégarde à un astro-touriste qui serait responsable de la 46 >interactif n°10 Juin 1996 catastrophe. Il est toutefois impossible de déterminer précisément l'origine du sinistre. Les satellites et relais, se percutant les uns les autres en une épouvantable réaction en chaîne, ont endommagé irrémédiablement le maillage de SatNet, interrompant la majeure partie de la circulation des données et effaçant les connaissances mémorisées au sein du réseau. Les victimes humaines directes ou indirectes de cet événement sont estimées à près de trois milliards. Carambolages urbains ; routiers, ferroviaires, ainsi que diverses catastrophes aériennes et maritimes, dûes à la perte subite de facultés des logiciels de navigation et des équipements radar, eurent lieu dans les heures qui suivirent. Les secours, rendus impuissants par la disparition des
communications radio et téléphoniques numériques, ne purent intervenir. Les équipements urbains se comportèrent de manière désordonnée, provoquant des incidents graves (>voir : Domotique tueuse). Les accidents individuels ou collectifs dans les villes occidentales décimèrent en peu de jours les populations. Entre autres effets de la Grande Panne, on retiendra : - le déclenchement jugé toujours inexplicable du système de mise en alerte nucléaire d'une des matrices décisionnaires de l'ordinateur militaire "Chirac 2.3". La machine, rendue folle par l'incohérence des données qui lui parvenaient, ordonna un tir nucléaire nourri sur l'ouest des USA, rayant la majeure partie des villes de la carte (>voir art.) et du même coup les seules véritables infrastructures de sauvegarde de données alternatives à SatNet. - l'arrêt des émissions 3D de Canal+ Galaktik fut la cause de soulèvements populaires meurtriers et vengeurs dans les Grandes Banlieues (>voir ce mot), régions peuplées de Désoeuvrés (>voir ce mot), alors grands consommateurs d'émissions visant à les maintenir dans une occupation artificielle nécessaire à l'équilibre social de ce début de siècle. - la transformation à l'état de légumes humains, dans les diverses VPEP (Villes Privées Et Protégées, >voir art.) de près de 40 millions de VRnautes (>voir ce mot). Ceux-ci, neurocirculant dans les arcanes de l'immense LudoMatrice Silicon Graphics (>voir ce mot), perdirent en effet toutes facultés mentales lorsque le système cessa brusquement son activité. Les 40 millions d'individus subitement décérébrés furent un des problèmes majeurs pour les gouvernements survivants lorsqu'ils tentèrent, quelques jours après le 18 juillet 2009, de reprendre en main leurs nations livrées au chaos (>voir art. : Lois sur l'euthanasie d'exception ; Famines et cannibalisme envers les "comas"). Les nations dites développées basculèrent d'un niveau de civilisation élevé à la plus totale décadence. Aujourd'hui, soit plus de cinquante ans après, beaucoup de grandes régions et mégapoles ne sont toujours pas revenues à leur niveau de développement antérieur. L'Université d'Etat du Rwanda estime qu'il est même illusoire d'espérer y parvenir. Les situations géopolitiques, économiques et culturelles actuelles sont totalement issues du bouleversement survenu le 18 juillet 2009. En effet, paradoxalement, ce sont les nations, dites alors sous-développées ou en voie de développement (Amérique du Sud, Afrique, quelques nations d'Asie et d'Océanie et certaines régions désertifiées du Nord), qui purent enfin prendre leur essor. Ces nations, empêtrées dans un retard conséquent vis-à-vis des technologies d'information et de communication, ont été préservées par la catastrophe, voire rapidement favorisées dans leur développement grâce à celle-ci. Plusieurs raisons expliquent ce processus : - utilisateur des rares infrastructures Internet en service, zones qui leur avaient été octroyées parce que considérées comme obsolètes par les nations dominantes, le Sud se vit soudain détenteur des seuls moyens d'information et de communication en état de marche sur la planète. Universités, centres de recherche, entreprises et gouvernement du Sud se trouvèrent du jour au lendemain en possession des outils de pouvoir les plus performants du globe. Outils qui venaient d'échapper aux nations du Nord. - employant toujours les réseaux téléphoniques analogiques (>voir ce mot) -quoique insuffisants ou déficients en comparaison de l'avancée technologique que représentait le réseau SatNet-, le Sud vit son retard devenir un immense atout à l'heure où la raison imposa d'abandonner toute persévérance dans l'emploi du• numérique. Les nations dites développées basculèrent en quelques jours d'un niveau de civilisation elevea la plus TOTALE DECADENCE. - étouffé et maintenu dans une forme de colonialisme financier durant plus d'un demi-siècle par la Dette du Tiers-Monde (>voir ce mot), le Sud fut économiquement libéré par la Grande Panne. L'effondrement des nations occidentales et de leurs circuits financiers inversa la donne sur le plan mondial. Le 18 juillet 2019, à l'occasion du Sommet des Cinq Nations les plus riches (Mexique, Rwanda, Egypte, Gambie, Inde), soit symboliquement dix ans jour pour jour après la Grande Panne, fut adoptée la Charte mondiale pour le renoncement au numérique (>voir art.). Différentes décisions engageant l'avenir du globe furent également entérinées lors de ce sommet (>voir : Ere Post-Cyber, Dette du Nord, Eradication du Choléra Européen, Démembrement et partage des ex-USA et ex-Union Soviétique). Extrait du dictionnaire historique du XXIème siècle. M'Bare Editeur, Bantjul. (Gambie). Merci au regretté René Barjavel et à son livre Ravage (Folio) qui dépeint la disparition subite de l'électricité. >interactif n°10 Juin 1996 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 1Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 2-3Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 4-5Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 6-7Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 8-9Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 10-11Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 12-13Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 14-15Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 16-17Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 18-19Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 20-21Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 22-23Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 24-25Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 26-27Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 28-29Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 30-31Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 32-33Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 34-35Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 36-37Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 38-39Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 40-41Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 42-43Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 44-45Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 46-47Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 48-49Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 50-51Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 52-53Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 54-55Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 56-57Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 58-59Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 60-61Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 62-63Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 64-65Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 66-67Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 68-69Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 70-71Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 72-73Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 74-75Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 76-77Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 78-79Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 80-81Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 82-83Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 84-85Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 86-87Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 88-89Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 90-91Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 92-93Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 94-95Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 96-97Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 98-99Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 100