Univers Interactif n°10 juin 1996
Univers Interactif n°10 juin 1996
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°10 de juin 1996

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 265) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 79,2 Mo

  • Dans ce numéro : post-cyber, à la recherche du temps à venir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
par Stéphane Viossat Quelle petite planète !!! Il n'y a pas de doute, il s'agit vraiment d'un village. GlObal, hein. Chouette ! William Gibson et MacLuhannsont les plus grands précurseurs de tous les temps, ils ont prévu la plus formidable des révolutions : la révolution digitale, l'avènement du Cyber... Vaste connerie 44 >interactif n°10 Juin 1996 >Pas un jour ne se passe sans qu'un article, un livre, une émisson i nes'emar p é du mot Cyber, de la "tendance" Cyber. Cybersexe, littérature Cyberpunk, musique Cyber, pub Cyber, look Cyber, packaging de soda Cyber... A croire que, finalement, le Cyber existerait vraiment. Que la révolution technologique actuelle avait réellement quelque chose à voir avec la "Cyberculture", si tant est qu'il soit possible d'en donner une définition. Il !!! est bien des Joël de Rosnay pour prévoir
une mutation totale de notre société allant dans ce sens, l'apparition d'un "Cybionte". Un quoi ? "Un macroorganisme planétaire, actuellement en construction. Superorganisme hybride, biologique, mécanique et électronique, incluant les hommes, les machines, les réseaux, les sociétés." (L'homme symbiotique). A croire que le terme Cyber, tel qu'il est actuellement compris, ne provient pas simplement d'une oeuvre de fiction pure d'un romancier, William Gibson pour ne pas le citer. Les Mona Lisa, Comte Zéro et autres Neuromanciens gravitent dans un véritable environnement cyber. Pas moi, ni vous. Et nous n'avons aucune chance de jamais rencontrer de tels concept inventé, avant tout, dans le but d'écrire des articles sensationnalistes ? Impossible. L'intelligence artificielle, cette découverte qui donnerait à l'homme, dans la lignée directe du romantique Frankenstein de Mary Shelley, l'impression d'avoir enfin frôlé le divin ? Les chercheurs n'ont pas attendu la vague utopiste contemporaine pour se mettre à plancher. Peut-être un jour nos descendants, lorsque les lois du darwinisme auront suffisamment joué pour qu'ils nous soient devenus totalement étrangers, verront-ils l'avènement d'un ordinateur pensant ? Nous ne serons plus là pour le vérifier... Mais l'esprit Cyber ne découle pas seulement des espoirs placés sur des Le Cyber est une affaire de businessmen, malheureusement plutôt tendance actuellement à créer une nouvelle forme de pauvreté, l'infopauvreté. Qu'en est-il des rêves de communication avec les habitants des favelas, des régions reculées de Russie ou du fin fond de la Chine. Un regard rapide sur le phénomène pourrait laisser croire que la Cyberculture est profondément égalitariste. Ce serait oublier un peu facilement que dans la bouche de Bill Gates, Cyber signifie, outre une manne providentielle, des concepts aussi dangereux que la Cyberdémocratie ! Scénario agréable : "vous possédez un ordinateur, profitez pour le mieux de vos droits civiques. Vous êtes nécessiteux, envoyez-nous un e-mail pour nous expliquer plus en détail votre situation...". Seuls quelques auteurs de science-fiction, comme Norman Spinrad qu'applaudissent à tout rompre une assemblée de Nerds. personnages en chair et en os. Le Cyber n'est qu'une fable sous-tendue par ses propres mythes. Une des premières technologies qui ait enthousiasmé les esprits et provoqué une première vague de déchaînement Cyber est la Réalité Virtuelle. Cette technologie censée nous désincarner et nous laisser pénétrer enfin dans l'Eden digital. Formidable invention... qui reste encore à inventer. Avez-vous déjà testé un appareillage de réalité virtuelle ? En dehors de quelques applications ludiques peu convaincantes et de quelques systèmes scientifiques ultraspécialisés, la Réalité Virtuelle est une grande farce. William Gibson rie luimême de cette formidable invention, qu'il a si souvent prévue et qui n'a finalement jamais été appliquée de façon concrète... "Le Cobaye" n'est pas encore pour aujourd'hui, ni peut-être pour demain. >Que penser dès lors du "Cybersexe", application de la RV impatiemment attendue par les adeptes des programmes cryptés de Canal+, chaque premier samedi du mois ? Rien. Comment penser quoi que ce soit d'un technologies qui n'adviendront certainement jamais de notre vivant. Non, le romantisme est également de la partie. Qu'il s'agisse de l'indice d'une période troublée ou de la simple faiblesse que nous avons de toujours accepter plus facilement les visions de futurs pessimistes, l'esprit Cyberpunk est empreint de paranoïa. William Gibson, toujours, reconnaît s'être leurré en tant que prospectiviste quant à l'aspect extrêmement hiérarchisé, diabolique du Réseau. Internet est un média ouvert, simple d'accès, ne présentant pas spécialement plus de risques d'atteintes aux libertés fondamentales que tout autre média. Le "survivalisme", ce mode de vie que semblent presque attendre avec impatience certains adeptes de la Cyberculture, n'est qu'une façon comme une autre d'exprimer ce romantisme hors de proportion avec la réalité. Quant au village global (la création d'u. ne vaste communauté électronique réunissant en son sein les habitants de la Terre), il est en complète contradiction avec les réalités économiques et sociales. Internet a dans La grande guerre des bleus et des roses, avaient jusqu'ici osé imaginer de tels scénarios catastrophes. Ne l'oublions pas, si des Howard Rheingold ou des Mitch Kapor sont bien des libertaires, les chantres actuels de la cyberculture sont surtout des businessmen. Wired, malgré le bouillonnement d'idées qu'il provoque, se retrouve avant tout sur les bureaux des directeurs d'entreprise et son plus gros client n'est autre qu'IBM. Faut-il y voir la défaite de l'esprit libre ? En tout cas, le commerce y trouve son compte. Le Cyber est une affaire de businessmen, qu'applaudissent à tout rompre une assemblée de Nerds. Et finalement, le plus grand mythe de tous n'aura-t-il pas été celui du Nerd branché ? Les créatures à lunettes adeptes de Pizza-Hut ne sont peut-être pas particulièrement enclines à créer une réelle culture. Elles ne cherchent peut-être qu'à programmer pour le plaisir de la programmation... Halte à l'intox ! Balançons boîtes à pizza et ordinateurs. Avec le temps, les mensonges du Cyber cèderont bien au naturel... >interactif n°10 Juin 1996 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 1Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 2-3Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 4-5Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 6-7Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 8-9Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 10-11Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 12-13Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 14-15Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 16-17Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 18-19Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 20-21Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 22-23Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 24-25Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 26-27Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 28-29Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 30-31Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 32-33Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 34-35Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 36-37Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 38-39Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 40-41Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 42-43Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 44-45Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 46-47Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 48-49Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 50-51Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 52-53Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 54-55Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 56-57Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 58-59Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 60-61Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 62-63Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 64-65Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 66-67Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 68-69Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 70-71Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 72-73Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 74-75Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 76-77Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 78-79Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 80-81Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 82-83Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 84-85Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 86-87Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 88-89Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 90-91Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 92-93Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 94-95Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 96-97Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 98-99Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 100