Univers Interactif n°10 juin 1996
Univers Interactif n°10 juin 1996
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°10 de juin 1996

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Pressimage

  • Format : (204 x 265) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 79,2 Mo

  • Dans ce numéro : post-cyber, à la recherche du temps à venir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
pénis". Bref, les mâles en prennent plein la figure. Allez sur le site O'Reilly and associates : tous les pourcentages de population féminine ou masculine sont recensés dans les différentes sphères d'activité informatique, et ce n'est pas la gloire. "Près de 80% d'hommes sont informaticiens, codeurs ou consommateurs de jeux vidéo, parce qu'ils aiment bien l'autosatisfaction, explique Napoléon (cybernéticien). Les femmes s'intéressent plus à l'ordinateur quand il est en réseau. Elles sont 40% sur Internet, parce que la branlette y fait place au dialogue". Ouh là ! Vous n'êtes pas un peu dur ? > Nil Poulton : 3, rue de la ville Popincourt 75011 Paris (fax : 43 57 33 69). Le "coq" est distribué par Electronic D2. La frappe : SM, clavier et 36-15 robot Bonnie, 38 ans, animatrice SM pour une société de télématique : "Oui, il existe une "frappe" sexuée sur le clavier. Après plus de 10 ans dans ce métier, je reconnais à 100% le sexe de mon interlocuteur. D'une manière générale, les femmes ont une écriture ronde et enveloppée : elles utilisent les minuscules qui sont plus douces à l'oeil, et formulent des phrases longues dans un langage très oral. Elles prennent soin d'ajouter "N'est-ce pas", "Hi hi hi", "Et toi ? " ou trois petits points afin de faire vivre le dialogue. Elles ponctuent avec beaucoup de virgules et n'utilisent pas de mots grossiers comme "chatte" mais plutôt des termes comme "minou". Les femmes essaient de séduire. Mais quand on leur demande de se décrire, elles restent laconiques et ne donnent leurs mensurations qu'avec réticence. >LES MECS qui veulent se faire passer pour des femmes, on les repère tout de suite parce qu'ils dressent un véritable portrait : "Je suis grande, blonde, très sexy" et ils se trahissent au bout de quelques minutes en demandant "Est-ce que tu es une nana ? ", en fait aucune femme n'utiliserait les mots "nana" ou "sexy". L'écriture masculine est agressive, avec beaucoup d'abréviations : "SLT" ou "BJ" pour "salut" et "bonjour", des phrases d'une demi-ligne qui consistent parfois seulement à dire "Oui Maîtresse" 36 >interactif n°10 Juin 1996 ou "C'est bon". Du coup, c'est à la femme de faire tout le boulot : planter le décor, construire le scénario, inventer des situations érotiques... Quand les mecs sont trop nuls, je les vire. D'ailleurs ça fait partie des ficelles pour leur démontrer qu'on existe vraiment. Souvent leur première question, c'est : "Es-tu réelle ? ". Pour eux, une "animatrice", une professionnelle du Minitel, c'est juste une machine. Généralement, ils croient que leur interlocutrice est comme eux, en goguette sur Minitel pour le plaisir. Afin de les confirmer dans cette idée, je ne me gêne pas pour leur envoyer des : "T'es trop nul, je m'ennuie. Bye" ou "Dis donc BJ, tu es engourdi des phalanges ? ". Et ça marche ! Au début du Minitel, il y avait 50% de femmes non-professionnelles sur les réseaux roses conviviaux. Maintenant, il n'y en a plus que 10% parce qu'elles en ont marre de se faire agresser par des types qui ne prennent pas le temps de construire une relation érotique, avec un vrai dialogue, mais se contentent de leur balancer directement un "Tu Baises ? ". >PERSONNELLEMENT, j'ai 20 pseudos avec 20 personnalités différentes. Je suis spécialisée en SM, parce qu'il y a plus d'imagination en jeu. La preuve, c'est qu'on a pas encore pu programmer des "robots de dialogue" en SM. Il faut 4 ans de boulot pour créer un robot de dialogue : il reconnaît des mots (1 par phrase, parfois trois) et possède des réponses adaptées. Par exemple si le mec dit "J'ai envie que tu me suces", le robot reconnaît "suce" et répond "Oui, je m'agenouille". Si le mec dit "C'est bon", le robot répond "0h oui, je vais jouir". Il connaît tous les mots : "sexe", "bite", "chatte" et il a un choix de réponses graduelles. Mais il ne peut pas, comme les animatrices de SM, s'adapter aux scénarios plus élaborés. En parlant de programmation : il y a beaucoup d'informaticiens sur Minitel SM. Je les reconnais assez vite parce qu'ils ont une vitesse de frappe très rapide, et puis ils sont timides, un peu déconnectés, polis et surtout soumis. Alors que dans leur métier ils traitent la machine comme leur chose, leur objet, sur Minitel ils se présentent "à quatre pattes devant toi maîtresse". Quant à la question de savoir si Internet menace le Minitel, la réponse est non, pour des raisons évidentes de proximité. Ceci dit, mon analyse de l'écriture reste valable pour le Web". Maman, mon con de père et moi Jeanne Hyvrard, "professeure" et féministe des années 70, écrit entre 1982 et 1987, un livre en forme d'hypertexte intitulé La pensée-corps. Comme quoi le réseau web serait féminin, matriciel, fusionnel et enceptuel. Gynoïde ? Qui a dit Gynoïde ? - Qu'est-ce que la pensée-corps ? - C'est un mode de pensée nouveau qui s'appuie sur "le troisième terme", alors que la pensée officielle en vigueur repose sur son exclusion. Actuellement, nous fonctionnons sur un mode binaire : 0-1, Femme-Homme, Chaos-Logos, etc. La pensée-corps pense la réalité de manière plus concrète en réintroduisant le troisième terme trop longtemps occulté : la MERE. - Vous refusez de tomber dans l'ornière du féminisme radical ? - Je n'oppose pas l'homme à la femme comme les ultras. Pour moi, l'ennemi c'est le "logarque" (ni homme, ni femme) : celui qui impose un ordre, qui formate le monde afin de mieux le dominer. Dans mon livre, je dis "Le monde est deux, homme ou femme, mais la mère sera toujours plus vieille". C'est elle qui détermine en partie notre rapport
au réel. Tout homme est en proie à deux femmes : celle avec qui il doit fonder une relation d'altérité et sa mère. Toute femme est en proie à un homme et une femme : celui avec qui elle doit apprendre à communiquer et sa mère. - La pensée-corps est révolutionnaire ? - En ce moment, on va dans le sens d'un nouvel "ordonnancement" du monde. L'"ordonnancement" n'est ni l'ordre du logarque, ni le chaos de la nature. Les deux caractéristiques de départ, c'était plus fort que moi : j'étais une fille. Maintenant, j'ai des "silicons" ! J'aime tout ce qui est "sein thétique", à commencer par la musique. Il y a 20 ans, en découvrant Génésis, j'ai lancé le groupe Farrah diode anti-fog qui >Les informaticiens heureux appellent leur PC "Pénis canon", leur joystick "bâton de berger" leur disque dur "introduire dans le fente" et leur puissance "giga-bites". - Pourquoi avoir écrit la pensée-corps en hypertexte ? - Je ne connaissais pas Internet quand j'ai écrit ce livre. J'ai inventé l'hypertexte parce qu'il permet de penser le monde dans sa globalité, en incluant la mère. - Est-ce qu'Internet relève de la pensée-corps ? - En ce moment éclate sur Internet une sorte de chaos, qui correspond à l'effondrement de la pensée binaire. L'ordinateur -en circuit fermé- a longtemps fonctionné en refoulant la mère. Maintenant qu'il est relié au réseau, il permet de rétablir la communication. Mais la révolution n'en est qu'à ses débuts. Je pense que je représente l'avant-garde d'un mode de pensée qui est en plein développement. l'"ordonnancement" sont la globalisation et la fragmentation. Ces deux phénomènes ne sont pas antinomiques, au contraire. Sur Internet on assiste à la fois à une mondialisation et à une tribalisation des cultures. Tout devient planétaire et tout se morcelle en même temps. C'est ça la pensée-corps. La Pensée-Corps de Jeanne Hyvrard, Ed° des Femmes (125 francs) EXTRAIT : - Obscurantisme : "Il sert au logarque à garder le monopole de la parole. Refusant d'aller voir ce que l'obscurantisme recouvre réellement, il interdit aux fusionnaires tout moyen d'expression et d'émancipation. C'est en proportion de leur refoulement que les phénomènes ayant trait à l'en-pensée et à la fusion prennent des formes magiques et tragiques". Seins thétiques et Drag-Queen Farrah, graphiste : "vive les seins thétiques" "Je suis transsexuelle depuis 18-19 ans et je fais des images de synthèse : le lien est évident. Je suis virtuelle. Dès le faisait vraiment martien à cause du son. L'image 2D-3D est venue plus tard. Pour piloter les synthés, on a acheté un MSX et avec j'ai commencé à fabriquer des images, par jeu. A l'époque, je faisais aussi des photomontages : je découpais des images d'hommes nus. Je gardais le tronc avec le sexe et je rajoutais des jambes et des bras de femmes, des yeux et des bouches sans visage. Je les collais sur fond noir, sur le néant. Ma collection de photos de lèvres, d'yeux et de membres épars était vraiment énorme. D'ailleurs, j'ai pris une image d'oeil pour le logo de Storm, la société de création d'images de synthèse que j'ai fondée avec Anna Matoso. Mon travail le plus connu, à Storm, c'est le générique de l'émission L'oeil du cyclone (Canal Plus) : on y voit des images de synthèse très sexuelles. Il y a le "spermatoz-oeil", le "chérubinoeil" avec des ailes, "l'auto-fuck" qui rentre à l'intérieur de lui-même en permutant à l'infini et les "glutes" protéiformes qui n'arrêtent pas de se frotter et de changer de partenaire. On ne fait que rencontrer des "glutes" dans la vie. Sinon, je viens de finir une sorte de vidéo-clip de 2 minutes, en images de synthèse qui s'appelle Drag two-point two. Au début, il y a un homme et une femme. A la fin, l'homme se transforme en femme. C'est une tendance générale aujourd'hui : les gens deviennent androgynes. Ça va avec les images de synthèse, qui permettent d'inventer le troisième sexe". > StormMedia production : 15, rue de Clave'75019 Paris (42 06 79 79). >interactif n°10 Juin 1996 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 1Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 2-3Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 4-5Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 6-7Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 8-9Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 10-11Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 12-13Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 14-15Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 16-17Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 18-19Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 20-21Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 22-23Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 24-25Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 26-27Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 28-29Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 30-31Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 32-33Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 34-35Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 36-37Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 38-39Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 40-41Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 42-43Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 44-45Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 46-47Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 48-49Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 50-51Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 52-53Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 54-55Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 56-57Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 58-59Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 60-61Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 62-63Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 64-65Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 66-67Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 68-69Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 70-71Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 72-73Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 74-75Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 76-77Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 78-79Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 80-81Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 82-83Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 84-85Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 86-87Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 88-89Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 90-91Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 92-93Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 94-95Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 96-97Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 98-99Univers Interactif numéro 10 juin 1996 Page 100