Stop Arnaques n°90 mar/avr 2013
Stop Arnaques n°90 mar/avr 2013
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°90 de mar/avr 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,5 Mo

  • Dans ce numéro : services à la personne, comment choisir ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
banque fois que vous demandez une augmentation de votre crédit. Elle doit préciser notamment la date, le nom et l’adresse de l’établissement prêteur, vos nom et adresse, les modalités de remboursement du crédit (prélèvement sur compte bancaire ou postal ou remise de chèque), le montant du crédit autorisé, les modalités de remboursement. Le coût total du crédit est fonction de l’utilisation que vous en faites et varie selon le montant et la durée du découvert effectif de votre compte. Il ne peut donc vous être annoncé à la signature du contrat. Les établissements spécialisés donnent souvent un exemple d’utilisation qui permet d’apprécier le coût du crédit proposé. Pour les crédits souscrits sur le lieu de vente ou à distance pour l’achat d’un bien ou d’une prestation de services d’un montant supérieur à 1.000 euros, le prêteur doit proposer à l’emprunteur une alternative moins coûteuse que le crédit renouvelable. Il devra également remplir une « fiche de dialoque » destinée à préciser les ressources de l’emprunteur et sa capacité de remboursement. Contrat : ce que vous devez savoir... Pendant la durée du contrat, le prêteur doit vous envoyer chaque mois, avant le paiement des échéances, un document qui reprend la fraction de capital encore utilisable, le montant de l’échéance en distinguant les intérêts, la totalité des sommes exigibles, le montant des remboursements déjà effectués en faisant ressortir la part versée au titre du capital et celle versée au titre des intérêts et autres frais. Le contrat étant un contrat de 1 an renouvelable, le prêteur doit vous indiquer 3 mois avant l’échéance les conditions de reconduction du contrat. Si ces nouvelles conditions ne vous conviennent pas, vous pouvez vous y opposer jusqu’à 20 jours avant leur mise en place en renvoyant un bordereau-réponse que le prêteur a annexé à ses nouvelles conditions. Dans ce cas, vous devez rembourser le montant de la réserve déjà utilisée aux anciennes conditions mais sans pouvoir procéder à une nouvelle utilisation de votre ligne de crédit. Modifications du contrat. À tout moment, vous pouvez demander : - la réduction du montant de votre réserve de crédit ; - la suspension de votre droit à utiliser votre réserve ; - la résiliation de votre contrat, ce qui implique de rembourser le montant de la réserve déjà utilisée, aux conditions du contrat. Montant et durée des remboursements Afin d’éviter aux clients de trop longues périodes de remboursement, la loi du 1 er juillet 2010 et un décret de mars 2011 ont imposé une durée maximale de remboursement en fonction du montant du crédit accordé. Selon ces nouvelles règles, la durée de remboursement stipulée au sein du contrat ne doit pas dépasser : - 36 mois pour les crédits dont le montant total est inférieur ou égal à 3 000 euros ; - 60 mois pour ceux dont le montant total est supérieur à cette somme. La loi Lagarde devait mettre fin à l’orientation quasi systématique des consommateurs vers le crédit renouvelable, puisqu’elle oblige les grandes surfaces et sites commerciaux à proposer au client une alternative au crédit renouvelable. Hélas, elle n’est guère appliquée. Une enquête de l’UFC-Que Choisir a démontré que 95% des enseignes ne proposent aucune alternative et orientent systématiquement les clients vers du crédit revolving. NOS CONSEILS... Si vous achetez un produit ou un bien dans un magasin et que le vendeur, pour le financer, vous propose un crédit renouvelable, sachez que vous pouvez : - renoncer à votre crédit dans le délai légal de 7 jours, votre contrat de vente sera automatiquement résilié ; - exiger que le vendeur vous propose un financement alternatif. Alors si vous avez besoin d’un financement pour un achat précis, demandez au vendeur de vous proposer un crédit à la consommation lié à votre achat (crédit affecté), toujours moins onéreux. Stop 2013 30 arnaques
31 Attention aux frais médicaux abusifs 70 € la consultation chez un généraliste, 90 € chez le gynécologue, 150 € pour une radio du genou... Ces 20 dernières années, les dépassements d’honoraires ont explosé, passant de 900 millions d’euros en 1990, à 2,4 milliards aujourd’hui. Le gouvernement planche sur un encadrement de ces dépassements pour juillet 2013 (qui ne pourraient excéder 150% des tarifs de la Sécu) mais en attendant, comment éviter les arnaques ? PAR NELLY SCOTT Les dépassements d’honoraires On parle de dépassement d’honoraires lorsque les prix pratiqués sont supérieurs aux tarifs conventionnés fixés par la sécurité sociale. Les médecins libéraux du secteur 1, c’est-à-dire choisissant l’adhésion à la convention médicale, pratiquent un seul tarif de consultation : 23 € pour un médecin généraliste, 25 € pour un médecin spécialiste. Le patient sera remboursé à 100% s’il a déclaré le médecin comme étant son « médecin traitant » et contracté une assurance complémentaire. Les médecins libéraux du secteur 2 pratiquent des honoraires libres, jusqu’à 200 € la consultation pour certains « professeurs » (à Paris, 7% des praticiens demandent entre trois et quatre fois le tarif remboursé !). Les dépassements pratiqués par les médecins de secteur 2 ne sont pas pris en charge. Les spécialistes hors de prix santé Dermatologue, gynécologue, cardiologue, ophtalmologiste, ORL... votre médecin traitant vous envoie consulter un spécialiste ? Demandez-lui de vous Tarifs des consultations du médecin traitant Médecin consulté Tarif Base du remboursement Taux du remboursement Montant remboursé* Généraliste secteur 1 23,00 € 23,00 € 70,00% 15,10 € Généraliste secteur 2 Honoraires 23,00 € 70,00% 15,10 € libres Spécialiste secteur 1 25,00 € 25,00 € 70,00% 16,50 € Spécialiste secteur 2 Honoraires libres 23,00 € 70,00% 15,10 € Psychiatre, 39,70 € 39,70 € 70,00% 26,79 € Neuropsychiatre, Neurologue secteur 1 Psychiatre, Neuropsychiatre, Neurologue secteur 2 Honoraires libres 37,00 € 70,00% 24,90 € * Tient compte de la participation forfaitaire de 1 € retenue sur chaque consultation ou acte réalisé par un médecin (sauf pour les moins de 18 ans, femmes enceintes, bénéficiaires de la CMU ou de l’aide médicale de l’Etat). Stop 2013 arnaques



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 1Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 2-3Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 4-5Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 6-7Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 8-9Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 10-11Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 12-13Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 14-15Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 16-17Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 18-19Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 20-21Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 22-23Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 24-25Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 26-27Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 28-29Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 30-31Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 32-33Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 34-35Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 36-37Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 38-39Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 40-41Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 42-43Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 44-45Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 46-47Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 48-49Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 50-51Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 52-53Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 54-55Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 56-57Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 58-59Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 60-61Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 62-63Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 64-65Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 66-67Stop Arnaques numéro 90 mar/avr 2013 Page 68