Spécial Champion n°2 fév/mar 2013
Spécial Champion n°2 fév/mar 2013
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de fév/mar 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 43,3 Mo

  • Dans ce numéro : Zidane, une icône française.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
LE BUSINESS DE ZIZOU il évoluait au sein de l’AS Cannes et des Girondins de « Quand Bordeaux, Zidane se faisait exploiter par un agent qui lui prélevait une dîme de 10% sur tous ses contrats, y compris ses salaires qui, à l’époque, étaient de 50000 francs. » Ces paroles de Rolland Courbis, citées dans le livre « Zidane, une vie secrète », évoquent un temps où le jeune Yazid débutait dans le métier. Une époque bien révolue car, en 17 86 - Spécial Champions n°2 PIEDS D’ARGENT... Le gamin des quartiers populaires de Marseille est devenu un homme riche. Très riche. Grâce au football, Zidane, issu d’une famille modeste, a emprunté un ascenseur social qui l’a propulsé vers les sommets. Et si talent de footballeur est immense, celui de chef d’entreprise mérite aussi un coup de chapeau. ans de carrière, Zizou a su faire fructifier ses revenus et diversifier ses activités. Selon plusieurs enquêtes concordantes, le joueur aurait accumulé un pactole entre 50 et 100 millions d’euros. Non seulement avec les importants salaires, primes de transferts et primes de matchs que Zinédine Zidane a perçu durant son parcours professionnel, mais aussi avec ses nombreux contrats publicitaires et sponsoring ou ses investissements. C’est avec la victoire en Coupe du monde 1998 et la naissance de la légende Zidane que le numéro des Bleus a commencé par devenir une véritable icône publicitaire. Á son actif : des campagnes et des deals juteux avec Adidas, Dior, Ford, Audi, Grand Optical, Vivendi Universal (Canal Satellite), le groupe Danone (avec un engagement pour la période 2004-2014), les assurances Generali, les vêtements Z (avec le groupe de textile Zannier) ou Leader Price. Pour cette chaîne de distribution bon marché, Zidane l’avait choisi en 1999 parce qu’enfant, il accompagnait ses parents y pour faire les courses ou pour s’acheter des confiseries avec le peu d’argent de poche qu’on lui attribuait. Selon son ami Mustafa Mazouz, qui a joué les intermédiaires dans cette collaboration rentable tant pour Zidane que pour Leader Price (en terme d’image et de notoriété), il est néanmoins surprenant que d’autres enseignes dans le même secteur n’ait pas songé au footballeur pour leur publicité : « Quand je pense que les grands de ce domaine, comme Carrefour et Auchan, dont les hypermarchés sont dans les banlieues, n’ont pas eu l’idée de faire appel à Zidane…Zizou, c’est la gentillesse, l’humilité, le peuple, c’est les banlieues où sa popularité est extraordinaire. Tu voulais que j’aille le proposer à Fauchon ? », expliquait, avec humour, Mazouz dans l’hebdomadaire « France-Football » du 23 mars 1999. Zidane sait ce qu’il fait en matière de business Pourtant s’il aime avoir des conseils, Zidane sait ce qu’il fait en matière de business. « Si je ne prenais en compte que l’argent, je me verrais partout !
J’ai choisi de faire des choses qui, selon moi, sont propres. », déclara la star à « L’Équipe » en août 2000. Il refuse 80% des propositions reçues et opposa son veto lorsque Leader Price proposa la fabrication de sacs en plastiques à son effigie ! Dès l’année 2000, conscient de son aura et de sa valeur marchande, Zidane fonde la société Zidane Diffusion, une SARL domiciliée à Marseille et au capital de 38 000 euros. Cette entreprise, où travaillent ses trois frères et sa sœur ainsi que quelques très proches, gère les droits d’image de l’ancien numéro 10 de l’équipe de France. Et selon notre consoeur Besma Lahouri, le footballeur possèderait une autre entité, nommé ZZ, administrée par une société de droit suisse et basée en terre helvète (à Fribourg), qui s’occuperait de sacs en cuir, d’articles de sport, de produits alimentaires ou de programmes informatiques. Par ailleurs, Zizou serait également le patron d’une autre entreprise immobilière, la ZI- FERN (la contraction de Zidane et Fernandez, nom de jeune fille de son épouse Véronique), spécialisée dans la location de logements et, en 2004, il aurait acquis une maison de retraite pouvant accueillir 80 pensionnaires, à La Seyne-sur-Mer (dans le Var), moyennant plusieurs millions d’euros. En bon père de famille, Zizou pense à l’avenir de ses 4 garçons et son patrimoine immobilier et financier personnel est assuré depuis longtemps. En outre, Zidane reste un nom magique même si le sportif n’évolue plus sur les pelouses depuis sa retraite en 2006. Néanmoins, on continue de se l’arracher pour des conventions ou des séminaires d’entreprises où ses interventions et ses rencontres avec les salariés font merveille. Au début des années 2000, Zizou pouvait obtenir 50 000 euros pour une ou deux heures de présence à ces évènements corporate qu’adorent les grands patrons et les directeurs des ressources humaines… Enfin, son contrat sur 10 ans avec Danone lui rapporterait beaucoup d’argent chaque année (on a parlé d’1 million d’euros, mais la réalité serait plutôt de 300 000 à 400 000 euros annuels) et son statut d’ambassadeur de la marque agroalimentaire lui a donné une autre dimension comme il l’a confié au magazine « L’Express » le 7 avril 2004 : « Plus ça va, plus je ressens le besoin de m’ouvrir sur le monde. Avec le Real ou l’équipe de France, je voyageais beaucoup mais je ne connais rien des pays que je traverse… » Et le joueur est lucide sur sa collaboration avec Danone et Franck Riboud, patron du groupe qui est devenu un de ses grands amis : « On se sert de moi, bien sûr, mais j’ai signé pour ça, disait-il sur son site www.zidane.fr… Si c’est ça, être un hommesandwich, ça m’intéresse ». Business et Zizou : deux mots qui vont très bien ensemble.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 1Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 2-3Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 4-5Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 6-7Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 8-9Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 10-11Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 12-13Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 14-15Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 16-17Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 18-19Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 20-21Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 22-23Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 24-25Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 26-27Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 28-29Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 30-31Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 32-33Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 34-35Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 36-37Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 38-39Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 40-41Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 42-43Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 44-45Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 46-47Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 48-49Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 50-51Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 52-53Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 54-55Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 56-57Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 58-59Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 60-61Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 62-63Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 64-65Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 66-67Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 68-69Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 70-71Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 72-73Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 74-75Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 76-77Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 78-79Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 80-81Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 82-83Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 84-85Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 86-87Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 88-89Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 90-91Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 92-93Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 94-95Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 96-97Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 98-99Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 100