Spécial Champion n°2 fév/mar 2013
Spécial Champion n°2 fév/mar 2013
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de fév/mar 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 43,3 Mo

  • Dans ce numéro : Zidane, une icône française.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
LE TEMPS DU DOUTE La défaite face aux Grecs (futurs vainqueurs de l’Euro 2004, quelques jours plus tard), en quart de finale, signe la fin d’une génération. Marcel Desailly, Lilian Thuram, Claude Makelele et Bixente Lizarazu annoncent leur retraite internationale. Les Bleus avaient déjà « perdu » Didier Deschamps, Laurent Blanc et Emmanuel Petit, qui avaient baissé le rideau avec l’équipe de France dès 2000 et 2002. Et Zizou ? Le 2 août 2004, le quotidien sportif « L’Équipe » publie un sondage de l’institut IFOP, montrant que 66% des Français souhaitent que le numéro 10 poursuive l’aventure avec les Bleus. En dépit de ce soutien populaire, Zinédine Zidane annonce la fin de sa carrière en bleublanc-rouge sur son site officiel le 12 août 2004. On le pressentait un peu depuis son interview dans « L’Équipe » du 8 juin 2004 où le joueur avait déclaré : « Je suis plus près de la fin que de l’inverse. C’est la réalité, elle me rassure. » Pour justifier sa décision, Zidane s’explique face à Michel Denisot dans un entretien sur Canal Plus, diffusé le 12 août 2004 : « Avant l’Euro, j’avais déjà mûrement réfléchi. Si on avait gagné, j’aurais peut-être arrêté aussi. Mais j’y avais vraiment pensé avant. Après, il y a eu 2002 et peut-être que 2004 est la goutte qui a fait déborder tout ça… J’ai un sentiment que quelque chose s’est cassé. Une génération s’en va… Pour moi aussi, le chemin était tracé. » Il est vrai que les tensions au sein du groupe France semblent plus vivaces qu’auparavant. Certains joueurs, 74 - Spécial Champions n°2 L’ADIEU AUX LARMES Après le fiasco du Mondial 2002, les Bleus perdent leur titre de Champions d’Europe lors de l’Euro 2004, contre la Grèce, en quart de finale. C’est le temps du doute, le moment des interrogations, la période des mutations. L’équipe de France de Jacques Santini, successeur de Lemerre, ne rime plus avec victoire. Zidane a 32 ans et il n’a plus envie de « mouiller » le maillot pour cette équipe tricolore, ombre d’elle-même.comme Thierry Henry, auraient reproché à Zidane de « ne pas lui passer de balle » (cité dans le livre « Zidane, de Yazid à Zizou »). C’est le même Henry qui affirmera dans l’hebdomadaire « VSD » du 23 septembre 2004 : « Nous jouons à Arsenal parce que nous n’avons pas de meneur de jeu. » Sousentendu : le rôle de Zidane chez les Bleus deviendrait un problème ! Une autre critique, plus diplomatique, émane de Frédéric Thiriez, l’avocat qui dirige la Ligue de football professionnel, au lendemain de l’échec des Bleus pendant l’Euro 2004 : « L’avenir de l’équipe de France ne se joue pas à Londres ou à Madrid. Il faut avoir le courage de reconstruire. » Sans parler des remises en cause par la presse comme celle parue dans le quotidien « Libération » du 18 juin 2004, après le match pourtant remporté contre la Suisse par 3 buts à 1 : « Le jeu des Bleus est à la limite du pathétique, jonché d’aléatoires combinaisons et d’approximatifs mouvements, arrosé d’un zeste de maladresse. L’équipe de France, née en 1998 (championne du monde), gravement malade en 2002 (éliminée au premier tour du Mondial) est moribonde. Son collectif a coulé à pic. Les joueurs jouent côte à côte, mais plus du tout ensemble. » Un départ lié à l’arrivée de Raymond Domenech Mais la nomination de Raymond Domenech à la tête des Bleus le 12 juillet 2004 semble la principale raison du départ des Bleus de Zizou. Le champion du monde et d’Europe ne comprend pas et n’admet nullement les premières décisions du nouveau coach tricolore, comme le raconta le journaliste sportif, Pierre Ménès, dans le magazine « Secrets d’actualité » sur M6 : « Henri Émile, intendant des Bleus depuis vingt ans, viré ! Philippe Boixel, ostéopathe de Zidane depuis une dizaine d’années, viré ! François Vidal, responsable de la sécurité, très proche de lui, viré ! Le cuistot italien qu’il avait fait venir de Turin, viré ! Je veux bien qu’on veuille casser le confort des joueurs, mais quand on a Zidane dans son équipe, on fait en sorte de lui garder son cocon. Si on ne veut pas de lui, évidemment, on lui enlève tout le monde. Zizou, qui est fidèle en amitié, se dit : « Il faut que je m’en aille aussi. » Sans oublier le limogeage de Philippe Tournon, responsable du service de presse des Bleus depuis 1982, et qui est lui aussi débarqué par Domenech, après 22 ans de bons et loyaux services ! Pour Zidane, l’attitude du nouveau sélectionneur ressemble à du mépris, voire à de l’ingratitude. D’après la légende, Raymond Domenech aurait attendu 23 jours avant de téléphoner à Zizou en lui laissant un message : « Quel que soit ton choix, je le respecte. » Pourtant, le remplaçant de Roger Lemerre aurait, dans la réalité, contacté très vite Zidane, allant jusqu’à se déplacer à Madrid. Alors que le meneur de jeu des Bleus et du Real Madrid explique à Domenech qu’il se sent fatigué et pas assez proche de cette nouvelle formation tricolore, le coach lui rétorque qu’il faut en finir avec le système des



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 1Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 2-3Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 4-5Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 6-7Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 8-9Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 10-11Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 12-13Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 14-15Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 16-17Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 18-19Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 20-21Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 22-23Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 24-25Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 26-27Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 28-29Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 30-31Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 32-33Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 34-35Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 36-37Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 38-39Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 40-41Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 42-43Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 44-45Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 46-47Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 48-49Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 50-51Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 52-53Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 54-55Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 56-57Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 58-59Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 60-61Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 62-63Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 64-65Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 66-67Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 68-69Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 70-71Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 72-73Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 74-75Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 76-77Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 78-79Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 80-81Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 82-83Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 84-85Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 86-87Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 88-89Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 90-91Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 92-93Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 94-95Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 96-97Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 98-99Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 100