Spécial Champion n°2 fév/mar 2013
Spécial Champion n°2 fév/mar 2013
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de fév/mar 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 43,3 Mo

  • Dans ce numéro : Zidane, une icône française.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
12 JUILLET 1998 CHAMPION DU MONDE ! La légende de Zizou est naturellement liée à celle de l’équipe de France et à la victoire lors de la Coupe du monde au stade de France le 12 juillet 1998. Une époque euphorique, un été historique, un onze qui est entré dans l’histoire. Et deux buts de la tête pour Zizou lors d’une finale restée dans toutes les mémoires. est descendu du podium après avoir reçu la coupe, je suis « Lorsqu’il avec notre fils Enzo, il nous a pris dans ses bras et il a éclaté en sanglots… J’en avais des frissons… », raconta Véronique Zidane dans le magazine « Oh La ! », en se rappelant l’incroyable soiréee du 12 juillet 1998. La France championne du monde de football ! « Après avoir vécu cela, on peut mourir heureux ! » s’exclama le regretté Thierry Roland sur l’antenne de TF1, à l’issue de ce France-Brésil qu’il commentait avec son comparse Jean-Michel Larqué. Á 26 ans, Zidane et ses coéquipiers devenaient les premiers footballeurs français à remporter le titre suprême. Après avoir commencé en fanfare contre l’Afrique du Sud le 12 juin (victoire par 3 à 0), Zidane broie du noir six jours plus tard en se faisant expulser contre l’Arabie Saoudite pour avoir essuyé ses crampons sur le capitaine adverse, Fouad Amin. Résultat : deux matchs de suspension. Pourtant, l’entraîneur Aimé Jacquet avait prévenu ses joueurs : « N’allez pas prendre bêtement des cartons rouges, gardez votre calme, ne cédez pas aux provocations ! » Dans le quotidien communiste « L’Humanité », le capitaine des Bleus, Didier Deschamps, ne ménage pas son partenaire le 20 juin 1998 : « C’est impardonnable ! Il se condamne et nous condamne ! » Pour Zidane, la pression, la déception et la colère son terribles : « Le pire des cartons est celui que l’on reçoit en Coupe du monde, confiera t-il à son biographe Dan Franck. Cela fait mal, atrocement mal. » Mais le numéro 10 des Bleus ne veut pas afficher son pessimisme, bien 56 - Spécial Champions n°2 au contraire : « Non, mes pensées sont exactement à l’inverse ! Parce que, dans ma tête, depuis le début de la compétition, j’ai toujours pensé positif. Et même si je ne suis pas sur le terrain contre le Danemark (troisième équipe figurant dans le groupe de la France), et en huitièmes de finale, j’y crois très fort. L’équipe de France se qualifiera et je retrouverai mes collègues en quarts », affirme Zizou dans les colonnes du quotidien « L’Équipe » du 21 juin 1998. Absent des terrains, Zidane verra juste. Après les difficiles succès contre le Paraguay en huitième de finale, grâce à un but en or de Laurent Blanc, durant les prolongations, et l’Italie en quart et à l’issue de la séance des penaltys, les Français retrouveront la Croatie pour la demi-finale le 8 juillet 1998. Devant les 80 000 spectateurs du Stade de France, les Bleus sont malmenés par des Croates entreprenants et talentueux. Ils rentrent au vestiaire, menés 1 but à 0. Aimé Jacquet laisse éclater sa colère : « C’est quoi ce jeu ? Vous voulez rentrer à la maison ? » Remis en selle par les propos de leur coach et conscients de leurs responsabilités, les joueurs tricolores réaliseront le miracle que l’on sait avec une victoire par 2 buts à 1 et le doublé hallucinant d’un Lilian Thuram en transe, lui le défenseur droit qui n’avait jamais marqué sous le maillot bleu et, de surcroît, du pied gauche ! Le doublé magique de la finale contre le Brésil Pour la finale, Zinédine Zidane veut marquer un grand coup. Pour la France, pour ses partenaires, pour ses parents, pour Véronique et pour ses deux enfants (le petit Luca vient de naître quelques semaines avant le début du Mondial). Comme l’explique Frédéric Lohézic dans son livre-album « Zinédine Zidane », paru aux éditions Michel Lafon en 2006, « Zizou aura l’occasion d’affirmer encore plus sa nouvelle maturité. De son propre aveu, son jeu de tête n’a jamais été l’un de ses points forts. C’est pourtant grâce à cette partie du corps qu’il ouvre la voie d’un succès quasi inespéré sur le Brésil en finale. Sur un corner tiré par Emmanuel Petit, à la 27 ème minute, Zidane s’élève plus haut que tout le monde et bat une première fois Claudio Taffarel, le grand gardien de la Seleçao. » Zidane récidivera juste avant la fin de la première mi-temps, de nouveau à la suite d’un corner frappé par Djorkaeff « le snake », comme on le surnomme dans le milieu du foot. Le triomphe ultime étant conclu par le troisième but des Français, inscrit par Petit sur une lumineuse ouverture de Patrick Vieira, entré en cours de seconde période. Avec ce doublé mémorable, le petit gamin de la Castellane rejoint dans le Panthéon du foot le « dieu » Pelé et six autres joueurs qui ont réalisé un tel exploit. Sur les Champs-Élysées, un million et demi de supporters explosent de joie dans la nuit du 12 au 13 juillet 1998 et sur le fronton de l’Arc de Triomphe, une première phrase s’affiche : « Zizou, on t’aime ! » avant qu’un autre, scandé par des Français en joie, ne soit inscrit : « Zizou Président ! ». « C’est fou, c’est trop ! », dit Zidane à ses proches, impressionné par une telle ferveur. En compagnie de ses amis Dugarry, Blanc, Lizarazu et Djorkaeff, il répète comme dans un rêve : « Putain, on l’a fait. On est champions du monde. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 1Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 2-3Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 4-5Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 6-7Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 8-9Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 10-11Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 12-13Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 14-15Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 16-17Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 18-19Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 20-21Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 22-23Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 24-25Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 26-27Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 28-29Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 30-31Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 32-33Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 34-35Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 36-37Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 38-39Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 40-41Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 42-43Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 44-45Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 46-47Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 48-49Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 50-51Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 52-53Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 54-55Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 56-57Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 58-59Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 60-61Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 62-63Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 64-65Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 66-67Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 68-69Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 70-71Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 72-73Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 74-75Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 76-77Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 78-79Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 80-81Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 82-83Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 84-85Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 86-87Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 88-89Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 90-91Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 92-93Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 94-95Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 96-97Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 98-99Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 100