Spécial Champion n°2 fév/mar 2013
Spécial Champion n°2 fév/mar 2013
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de fév/mar 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 43,3 Mo

  • Dans ce numéro : Zidane, une icône française.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
SES PHRASES ET SES MOTS Réputé pour être timide et discret, la plus grande légende du football français (avec Michel Platini et Raymond Kopa) sait aussi s’exprimer ou se raconter quand le besoin s’en fait sentir. Voici quelques phrases zidanesques, parmi d’autres. « L’équipe de France, c’est la plus belle chose qui me soit arrivée. » (sur le site www.zidane.fr, le 3 août 2005) « Je ne voudrais pas qu’on en fasse des tonnes là-dessus et qu’on interprète ml ce que j’ai à avouer, mais ce qui m’arrive, en réalité, est assez mystique et m’échappe un peu. C’est même irrationnel et c’est pour cette raison qu’il n’y a que moi qui puisse le ressentir véritablement… Une nuit, à 3 heures du matin, je me suis soudain réveillé et là, j’ai parlé avec quelqu’un. Mais ça, personne ne le sait. Ni ma femme, ni personne… Jusqu’à mon dernier souffle, je ne le dirais pas. C’est trop fort ! C’est une énigme, oui, mais ne cherchez pas, vous ne trouverez pas. C’est quelqu’un que vous ne rencontrerez probablement jamais… Et là, durant les heures qui ont suivi, j’étais tout seul avec elle et, chez moi, j’ai pris la vraie décision de revenir en équipe de France. » (dans « France-Football », le 9 août 2005) « Les maîtresses m’aimaient bien parce qu’elles me trouvaient mignon. Elles disaient que j’avais un regard attendrissant. Mais je ne travaillais pas. » (dans le livre « Zidane, le roman d’une victoire », paru aux éditions Robert Laffont) « Ce que je suis, je le dois à mon père et à ma mère. Je leur dois tout parce qu’ils m’ont appris très jeune à garder la tête froide, à travailler, à être respectueux envers les autres. » (dans « Le Nouvel Observateur », le 24 décembre 1998) 34 - Spécial Champions n°2 PAROLES DE ZIZOU « L’équipe de France, c’est la plus belle chose qui me soit arrivée. » Zinedine ZIDANE
« Les adversaires contre qui j’ai aimé joué : Alain Roche, Vincent Guérin, Paul Le Guen… Des joueurs qui inspirent le respect et ont toujours été exemplaires par leur état d’esprit et leur qualité de jeu. De grands messieurs… » (dans « L’Équipe Magazine », le 10 janvier 2004) « Avec Christophe Dugarry, c’est plus intime (ils se côtoient depuis l’équipe de France cadets). Quand on était petits, on était cons, on jouait à « c’est moi le meilleur ! Non, c’est moi ! » (dans « L’Équipe » le 16 juin 1998) « 10, mon numéro en équipe de France, le plus beau du monde… Je sais ce qu’il représente pour les gens. Dans les vestiaires, à chaque fois que je l’enfile, mon regard s’arrête au dessus de ce 10, le mien. » (dans « Télé 7 Jours », du 30 mai au 5 juin 1998) « De la créatine, tout le monde en a pris, j’en ai pris… Ce n’est pas interdit. » (dans « L’Équipe », le 30 décembre 1998) « Le challenge le plus important était d’aller en Italie, de partir à l’étranger sur les traces de Michel Platini. C’est la Juve qui m’a donné cette ampleur et sans ce club, tout aurait été différent. » (dans « L’Équipe », le 12 août 2004) « Je veux tout prendre et tout réussir sur le terrain. Par exemple, je ne supporte plus de perdre un ballon ou un duel. Avant la Juventus de Turin, je me contentais de moins. » (dans « L’Équipe », le 2 juillet 2000) « Avant le match, Aimé Jacquet nous avait dit que les Brésiliens faisaient un marquage, mais pas strict, et qu’il fallait en profiter sur les corners. Il ne parlait pas à moi, il parlait à tous les autres, mais moi j’ai entendu. Alors, je me suis dit : « Peut-être que moi aussi, peut-être que j’irai mettre la tête et que ça va marcher. » (dans le documentaire « Zinédine Zidane, comme dans un rêve », dvd paru chez Studio Canal) « Je n’ai pas besoin d’un règlement, cela ne va rien changer à ma manière de me comporter, je ne les lis jamais. Le sélectionneur a envie de faire passer quelque chose. Moi, je suis marié et père de trois enfants et personne n’a à me dire ce que je dois faire. » (lors d’un point presse durant la Coupe du monde en 2002) « Tu réfléchis, tout le film se passe dans ta tête. Tu te dis qu’il faut marquer trois buts contre le Danemark mais que c’est impossible, que c’est fini. Voila… » (dans « L’Équipe », le 30 juillet 2002, à propos de l’élimination des Bleus au premier tour de la Coupe du Monde 2002) « J’ai un sentiment : que quelque chose s’est cassé, que quelque chose s’est passé. Une génération s’en va…Pour moi aussi, le chemin était tracé. » (sur Canal Plus, le 12 août 2004, où il confirme à Michel Denisot qu’il arrête sa carrière avec l’équipe de France) « Succéder à l’abbé Pierre (en tant que personnalité préférée des Français), un homme qui a fait tellement de bien, ça m’a touché, ça m’a bouleversé, je ne sais pas si je le mérite. » (dans « L’Équipe », le 15 août 2000) « Je suis peut-être un gaucher contrarié. Mais alors, très très peu contrarié. » (dans « L’Équipe », le 12 août 2005) « Pour moi, les mots restent une épreuve…Si on me donne le choix entre m’exprimer une fois par semaine et une fois par mois, aucun doute, je choisirai une fois tous les deux mois. » (dans « L’Équipe », le 12 août 2004) « Moi, dans ma tête, je suis Monsieur tout le monde ! » (dans « Onze Mondial », décembre 2001) Spécial Champions n°2 - 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 1Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 2-3Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 4-5Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 6-7Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 8-9Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 10-11Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 12-13Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 14-15Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 16-17Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 18-19Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 20-21Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 22-23Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 24-25Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 26-27Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 28-29Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 30-31Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 32-33Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 34-35Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 36-37Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 38-39Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 40-41Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 42-43Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 44-45Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 46-47Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 48-49Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 50-51Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 52-53Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 54-55Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 56-57Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 58-59Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 60-61Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 62-63Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 64-65Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 66-67Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 68-69Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 70-71Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 72-73Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 74-75Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 76-77Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 78-79Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 80-81Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 82-83Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 84-85Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 86-87Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 88-89Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 90-91Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 92-93Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 94-95Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 96-97Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 98-99Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 100