Spécial Champion n°2 fév/mar 2013
Spécial Champion n°2 fév/mar 2013
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de fév/mar 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 43,3 Mo

  • Dans ce numéro : Zidane, une icône française.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
SURTITRE ZIZOU EST UNE LÉGENDE ZINEDINE DE A À Z Au même titre que Pelé, Johan Cruyff, Michel Platini ou Diego Maradona, il incarne une génération, un style de jeu, une nation et l’esprit de victoire. De ses débuts à Cannes à ses envies de devenir entraîneur, voila un abécédaire de la galaxie Zidane.
A comme ALGÉRIE En 2007, Zidane effectua un voyage historique en Algérie, le pays natal de ses parents. Originaire d’Aguemoun, un village de Kabylie, Smaïl Zidane, le papa de Zizou, est arrivé en France en 1953, du côté de la plaine Saint-Denis, avant d’aller à Marseille en 1962 où il rencontrera Malika, sa future épouse et mère de Zinédine. B comme BECKHAM Le joueur anglais a été le coéquipier de Zidane au Real Madrid entre 2003 et 2005. Entre les deux stars, un véritable respect et une relation cordiale se sont immédiatement installés. David Beckham a déclaré en 2006 : « Zinédine Zidane est le plus grand joueur avec qui j’ai jamais joué. » C comme CANNES En 1986, il est repéré par Jean Varraud, le recruteur de l’AS Cannes, et deux ans plus tard, le jeune Zidane débarque au centre de formation professionnelle du club de la Croisette, alors entraîné par Guy Lacombe. C’est dans cette équipe qu’il signera son premier contrat pro. D comme DANONE Avec le groupe d’agroalimentaire dirigé par Franck Riboud, c’est une histoire de business et aussi d’engagement. En 2004, il signe avec la marque Danone pour devenir ambassadeur et étendard publicitaire de la multinationale jusqu’en 2014. On estime à 500.000 euros par an les gains de Zizou. E comme EURO 2000 Deux ans après la victoire historique au Mondial de 1998, Zidane (auteur de deux matchs exceptionnels contre l’Espagne et le Portugal) devient champion d’Europe avec les Bleus en 2000 face à l’Italie. Superstar d’une équipe de légende, le numéro 10 est désigné footballeur de l’année par la FIFA. F comme FAMILLE Père de quatre garçons, Zidane a toujours accordé une place primordiale à sa famille. Lui-même appartient à une grande fratrie avec trois frères (Noureddine, Madjid et Farid) et une sœur, Lila, dont il est très proche. Ensemble, les Zidane forment un véritable clan, soudé et solidaire. G comme GALACTIQUE Aux côtés de Ronaldo, Beckham, Figo ou Raul, le meneur de jeu de l’équipe de France a été l’un des plus célèbres « galactiques » du Real Madrid où il évolua entre 2001 et 2005. Moyennant un salaire mensuel de 530 000 euros et des revenus publicitaires s’élevant à 7 millions d’euros par an (sources : « France-Football » en date du 13 mai 2005) H comme HONNEUR Et plus précisément comme la Légion d’honneur qu’il reçut en tant que champion du monde en septembre 1998. « Une petite gêne parce que cette décoration a été créée pour des faits de guerre, pour des hommes et des femmes qui ont marqué la France. Une très grande fierté aussi parce que c’est un honneur comme son nom l’indique. » (dans « L’Équipe », le 30 décembre 1998) I comme ITALIE Comme Michel Platini, c’est en jouant en Italie et à la Juventus de Turin que Zidane se hissa au rang des plus grandes stars du ballon rond. Avec le onze turinois, il remportera le championnat d’Italie, le Supercoupe d’Italie, la Supercoupe d’Europe et la Coupe intercontinentale des clubs. J comme JACQUET En choisissant Zidane et Djorkaeff plutôt que Ginola et Cantona pour la Coupe du monde 1998, le sélectionneur des Bleus a fait le bon choix. Sous sa houlette, Zizou (plutôt critiqué lors de ses débuts en équipe de France) a pu exprimer son talent et remporter le titre suprême au Stade de France le 12 juillet 1998. K comme KOURANE Kourane de son nom de famille, Malek de son prénom : c’est l’ami d’enfance et le confident du footballeur. Gamins, ils ont joué à l’AS Foresta, une équipe de quartier à Marseille, qui a été le premier club de Zidane. Malek Kourane a vécu plusieurs mois avec Zidane et sa famille quand ils débarquèrent à Turin. L comme LILA C’est la sœur de Zidane, née trois avant lui. Très proche de son frère avec qui elle s’entendait très bien durant l’enfance, elle a un diplôme d’anglais et fait la fierté de la famille pour cause d’études universitaires. De Zizou, elle a dit : « C’est le frère dont je suis le plus proche. L’image que je garde de lui, c’est un petit bonhomme Spécial Champions n°2 - 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 1Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 2-3Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 4-5Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 6-7Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 8-9Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 10-11Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 12-13Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 14-15Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 16-17Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 18-19Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 20-21Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 22-23Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 24-25Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 26-27Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 28-29Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 30-31Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 32-33Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 34-35Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 36-37Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 38-39Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 40-41Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 42-43Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 44-45Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 46-47Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 48-49Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 50-51Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 52-53Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 54-55Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 56-57Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 58-59Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 60-61Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 62-63Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 64-65Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 66-67Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 68-69Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 70-71Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 72-73Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 74-75Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 76-77Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 78-79Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 80-81Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 82-83Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 84-85Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 86-87Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 88-89Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 90-91Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 92-93Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 94-95Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 96-97Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 98-99Spécial Champion numéro 2 fév/mar 2013 Page 100