Santé Sport Magazine n°53 mar/avr 2018
Santé Sport Magazine n°53 mar/avr 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°53 de mar/avr 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Caméléon Média

  • Format : (230 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 70,6 Mo

  • Dans ce numéro : ma séance VMA.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
46 OLEH MARKOVSHUTTERSTOCK.COM santésportmagazine MARS-AVRIL 2018 POLÉMIQUE chercheurs. Ils ont donc commencé à vulgariser leurs découvertes, et leurs articles. Cependant, une vulgarisation à l’extrême prend le pas sur la connaissance et la compétence. Si des personnes se présentent comme « spécialistes », personne n’ira vérifier l’information. Ces partages d’informations deviennent encore plus dangereux lorsqu’il est question de santé, de régime, de médication… Pour gagner sa vie sur le web, il faut être vu. Pour être vu, il faut proposer des vidéos qui sont abordables au plus grand nombre et qui attirent. Connaissance et compétence ne viennent qu’au second plan. Si l’on cherche, certes, la réponse juste, ce sont la reconnaissance et le sentiment d’appartenance qui vont primer. Nous nous trouvons donc face à un cercle vicieux. Qu’importe le moyen tant que la visibilité est là. Le besoin de s’épanouir apparaît comme une évidence. Le moyen utilisé, en revanche, reste propre à tout un chacun. Le souci résulte de la recherche de la solution miracle par un apport extrinsèque comme les promesses d’abdos fessiers de rêve en quelques minutes, de régimes flash et autres promesses que l’on retrouve sur le web. Quels que soient votre objectif et vos motivations, vous trouverez une solution appropriée sur le web ! C’est une spécificité de la musculation ! Vous trouverez des solutions-miracles à toutes vos demandes. Il faut relativiser et revenir à une question simple  : si la méthode-miracle existe, pourquoi tant de personnes sont si mal dans leur peau et n’arrivent pas à atteindre leurs objectifs ? LA CULTURE WEB ? Nous faisons de l’engouement pour le web un besoin et un constat  : le besoin de se (re)mettre au sport avec le minimum de contraintes et le constat relevé par les enquêtes de BHC dans de nombreuses salles de musculation, du non-encadrement des pratiquants. La recherche d’informations s’effectue dans les sources disponibles sur Internet (et rapidement accessibles)  : le « copain » de salle de sport et la recherche sur des moteurs de recherche tels que Google. Concernant le « copain » de salle, il aura lui-même appris d’un autre ou par ses propres recherches. Depuis les années 2010, l’engouement pour le web passe un tournant majeur avec l’utilisation progressive des réseaux de partage de vidéos, de photos et de débats sur des sites tels que YouTube, Instagram ou encore Facebook. Il existe aussi de nombreux forums qui sont la base du développement de ce monde-là. À l’inverse des coachs, l’accès à la plupart des informations sur le web est gratuit. Vous retrouverez les mouvements filmés quelques heures auparavant par un des « mecs musclés » de la salle de musculation que vous fréquentez. Le FitGame est gouverné et organisé par l’image et la visibilité. Cet engouement pour la musculation sur le web se développe en parallèle des médias qui eux aussi se développent à outrance. Depuis des dizaines d’années, se met en place l’archétype d’un corps parfait  : hyper-musclé et hyper-sexué. Il suffit de constater l’évolution des mensurations des jouets dès notre enfance. Ensuite, les followers et le « like and share » guident la vie de millions de pratiquants au quotidien. Cette recherche du corps « parfait » entraîne de puissants troubles qui deviennent « normaux » et « habituels » puisque de nombreuses personnes sont touchées. La responsabilité majeure des médias dans la diffusion des idéaux corporels ne peut être mise en doute. Cette influence des médias pro-musculation chez les pratiquants entraîne donc des conséquences bénéfiques et néfastes, selon l’action du pratiquant, sur leur pratique, sur leur bien-être mais aussi au niveau psychologique. Cela va également plus loin avec les principes eclés prônés par de nombreuses communautés  : le « No Pain No Gain ». Certes cet adage peut être motivant, mais il se révèle aussi synonyme de risques. Nous passons généralement tous par une phase de destruction, facteur psychologique classique. Cependant, il faut rapidement muter à la phase de compréhension et d’interprétation pour avancer sur le chemin de la santé et du bien-être. Le développement de la musculation sur le web, nous l’avons vu, a permis à d’illustres inconnus de se faire connaître. Au quotidien, des fitgamers partagent leur vie musclée. Photos et vidéos à la salle sont constamment partagées sur les réseaux. Avec le système de la « story », ou directement sur le réseau SnapChat, le besoin qui s’est développé grâce aux réseaux prend le pas sur le simple partage de la passion. Vous pouvez suivre « les aventures » des inconnus (et de fait, les personnes qui se font connaître) au quotidien  : leurs repas, leurs courses… Une véritable télé-réalité s’est mise en place. Malheureusement, certaines personnes prennent pour véridiques et sains les conseils que transmettent au quotidien ces fitgamers. Le risque que nous relevons ici est l’exemple type du célèbre « riz-dinde » du youtubeur Tibo Inshape. Régulièrement, vous pouvez entendre  : « tu sais, pour progresser c’est riz-dinde ». Les dérives peuvent très rapidement se mettre en place !
KeepCool DéCOUVREZ LE SPORT BONHEUR Keepcool.fr à partir de 29 € 90/mOIS * COACH INCLUS Un suivi sportif par un coach diplômé d’État Espaces Cardio et Renforcement Musculaire + de 300 cours interactifs à la demande Accès illimité 7/7 > 6h/23h 1 badge reconnu dans plus de 195 salles Possibilité de venir à 2 le vendredi et le samedi pour 5 € de plus par mois avec la formule TWO COOL (1) * Prélèvement mensuel de 29.90 € sur la base d’un abonnement Cool avec période initiale de 12 mois (hors Paris intramuros, Puteaux, et Bas-Rhin). Frais initiaux (Starter program) payables à l’inscription de 89 € (frais variables selon les salles). (1) Sur la base de la formule Cool à partir de 29.90 € /mois (hors Paris intramuros, Puteaux, et Bas-Rhin). DGD AIX 533 988 580



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 1Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 2-3Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 4-5Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 6-7Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 8-9Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 10-11Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 12-13Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 14-15Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 16-17Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 18-19Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 20-21Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 22-23Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 24-25Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 26-27Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 28-29Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 30-31Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 32-33Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 34-35Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 36-37Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 38-39Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 40-41Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 42-43Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 44-45Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 46-47Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 48-49Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 50-51Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 52-53Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 54-55Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 56