Santé Sport Magazine n°53 mar/avr 2018
Santé Sport Magazine n°53 mar/avr 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°53 de mar/avr 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Caméléon Média

  • Format : (230 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 70,6 Mo

  • Dans ce numéro : ma séance VMA.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
44 TALAJ/SHUTTERSTOCK.COM POLÉMIQUE FITGAME LA MUSCULATION SUR LE WEB EST-ELLE DANGEREUSE ? Le FitGame, phénomène de société regroupant une communauté de passionnés de la musculation sur le web, est très en vogue. Malheureusement, la pratique d’une activité physique, via des réseaux sociaux ou des forums, ouverts à tous, n’est pas sans danger. Benjamin Hennequin, consultant conférencier spécialiste dans la musculation, fait le point sur les risques d’une telle pratique. PAR BENJAMIN HENNEQUIN S’intéresser à son bien-être, à la remise en forme ou plutôt à la performance revient, pour un certain nombre de personnes, à « pratiquer la musculation ». Que ce soit en complément à un sport comme les arts martiaux, dans un objectif précis comme celui d’être en bonne santé ou encore vécue comme passion, celle de se muscler, d’être fort… la pratique de la musculation a pris de l’ampleur. Le phénomène du FitGame également ! Le développement « logique » du web dans le monde de la musculation modifie les pratiques, entraîne des changements radicaux ou temporaires. Attention toutefois à ne pas suivre cette pratique aveuglément ! Le plus grand danger provient de la surabondance d’informations fournies par le web. Quels sont alors ces dangers et comment s’en prévenir ? Comment mettre à profit le développement d’Internet pour en santésportmagazine MARS-AVRIL 2018 faire bénéficier sa pratique et sa santé ? Ces questions seront traitées dans trois domaines spécifiques  : les salles de sports, la pratique de la musculation (comme activité principale) et la musculation en tant que complément dans une pratique sportive. LE FITGAME, QUALITÉ OU VISIBILITÉ ? Le FitGame définit la société virtuelle qui se développe autour du monde de la musculation, des individus attirés par les débats et les controverses. Ils communiquent et se développent par le partage, les échanges et le business consécutif au développement exponentiel de ce monde de la musculation. Un des soucis majeurs du monde de la musculation correspond justement aux dangers résultant de sa pratique par et sur le web. Un des risques du FitGame est, notamment, la mauvaise compréhension d’un élément indispensable à notre pratique  : l’exemple le plus représentatif étant la recherche du mouvement juste. Grâce au web, plus besoin de coaching, des vidéos vous montrent « comment réaliser un tirage vertical »... mais aussi, ce qu’il ne faut surtout pas faire, sans distinction. Les fitgamers  : égéries, youtubeurs, coachs, pseudocoachs sans diplômes… se retrouvent face à une surabondance d’informations, à la fois comme sources et destinataires. Un business se développe et la visibilité, la communication prennent la place de la qualité. Cette surabondance d’informations mène à l’étouffement. S’il est, bien entendu, intéressant d’obtenir de l’information, des questions s’imposent  : à (
qui sont destinées ces informations ? d’où viennentelles ? quelle légitimité ont-elles ? Etc. Les notions de qualité et de validité de l’information se trouvent remises en cause, non pas par la recherche ou une avancée majeure mais par la visibilité. Cette visibilité se fait à hauteur du nombre et du type de recherches. Ainsi, un fait se révèle évident par le taux de visionnage des articles, photos, vidéos non scientifiques, vulgarisés à outrance. Il faut bien comprendre que l’économie de l’information est réelle et extrêmement présente. Le surplus d’informations que l’on trouve sur le web démontre une démocratisation de la connaissance de la pratique. Cet excès entraîne, comme toute évolution, des dérives. Une personne lambda, monsieurX, peut partager quasi gratuitement ses passions. Que ce soit par écrit, image ou vidéo. Tout le monde a accès à ces informations. Ce qui n’est pas une mauvaise chose. Cela nous offre un panel culturel, ethnique et psychologique très enrichissant. Malheureusement, parmi ces informations, aucun filtrage n’est réalisé. L’ÉCHELLE DE CONNAISSANCE Sur le web, un passionné peut avoir une place beaucoup plus importante qu’un chercheur… alors qu’il n’est pas forcément formé. Parallèlement, si Monsieur X devient une « référence » pour des millions de personnes, Il gagnera en légitimité. La visibilité faisant office de référence. Sans que la formation, le savoir-faire ou la connaissance soient pris en compte. Les informations qu’il donnera aux fitgamers se retrouveront dans les premières pages des moteurs de recherche, alors qu’un expert dans le domaine ne sera pas lu. La visibilité fait le filtrage, non la compétence. Comparons les youtubeurs « muscu », aux millions de vues sur leurs vidéos, et un expert scientifique, traitant le même sujet. C’est ici que nous touchons le point crucial pour comprendre les dangers du web  : la différence de langage. Qu’est-ce qui différencie réellement un fitgamer lambda et un chercheur ? La compétence ? Certes. Mais quel est le point qui revient généralement ? Nous nous appuierons sur l’étude réalisée sur le groupe Facebook « Bhcfitgame  : débats, mythes et controverses dans le monde de la musculation ». Les experts parlent leur langage scientifique tandis que les fitgamers eux, s’expriment en français courant, voire vulgaire. Ce constat frappant a bien évidemment été relevé par la communauté des } MARS-AVRIL 2018 santésportmagazine 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 1Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 2-3Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 4-5Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 6-7Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 8-9Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 10-11Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 12-13Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 14-15Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 16-17Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 18-19Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 20-21Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 22-23Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 24-25Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 26-27Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 28-29Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 30-31Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 32-33Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 34-35Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 36-37Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 38-39Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 40-41Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 42-43Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 44-45Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 46-47Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 48-49Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 50-51Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 52-53Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 54-55Santé Sport Magazine numéro 53 mar/avr 2018 Page 56