Qzine n°10 déc 14 à mar 2015
Qzine n°10 déc 14 à mar 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de déc 14 à mar 2015

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Réseau des Jeunes LGBTI d’Afrique de l’Ouest

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 17,0 Mo

  • Dans ce numéro : amour, pratique révolutionnaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 92 - 93  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
92 93
C’est cette réalisation qui m’a forcée hors du lit pour créer une campagne de collecte de fonds virtuelle pour garder QG et notre autre espace (Di Institute for Social Leadership-ISL) ouverts. J’ai alors réalisé que mon amour pour ces espaces signifiait que je ferais tout pour qu’ils restent ouverts et fonctionnent. Je considère ces espaces comme l’œuvre de ma vie et je me rends compte maintenant que vous devez aimer votre travail. Non seulement « aimer son travail », mais plus profondément que ça. « Aimez ce en quoi vous croyez. « Est-ce-que Audre Lorde était amoureuse de son œuvre ? Qu’en était-il de Walter Rodney ? Ou de Marcus Garvey ? J’ai 33 ans. Lorsque vous avez 33 et que vous croyez en Audre Lorde, Walter Rodney et Marcus Garvey (et leur amour), et que vous avez assez d’éducation pour comprendre ‘’la mondialisation », ‘’la théorie de dépendance, ‘’Comment l’Europe a sous-développé l’Afrique, ‘’, ‘’la théorie du système mondiale » ; que vous questionnez souvent le passé, les personnes qui avaient une certaine conviction du monde et voulaient vraiment le rendre différent - ont vécu. De nos jours, je me trouve souvent perplexe face à leur absence. Je me retourne souvent vers eux pour m’aider à recoller les morceaux, à comprendre ce monde actuel. Il y a peut-être deux questions que je me retrouve toujours à vouloir leur poser : « Pourquoi ? » 92 Numéro 10, Décembre 2014 Et « Que s’est-il passé ? » Je voudrais leur demander s’ils avaient pensé à renoncer à l’amour. Ont-ils jamais cessé d’aimer leur travail ? Je crois que ‘aimer’c’est de ne jamais renoncer à l’amour... Ne jamais abandonner les gens, ne jamais abandonner toutes les choses qui rendent la vie belle, même si les temps changent. Au moment où j’écris ceci, je suis sur le point de perdre quelque chose que j’aime. J’ai déjà perdu beaucoup de choses que j’ai aimées. Je ne trouve plus la bague que j’ai achetée à l’artiste zimbabwéen au marché de Camden à Londres. Ce que je suis sur le point de perdre, mon espace, est quelque chose qui m’ai chère. La semaine dernière, j’ai demandé à mes amiEs sur Facebook s’ils/elles savaient combien de fois Marcus Garvey avait pleuré ? Je suis sur le point de perdre quelque chose que j’aime, mais je ne renonce pas à l’amour.
Histoire personnelle NOTRE GUERRE « Aimer et être aimé », une formule banale ? Non, c’est le rêve d’abord inconscient de tout enfant, puis l’aspiration de tout être adulte normalement constitué (avec un cœur qui bat, une âme qui désire et un corps qui palpite). C’est mon rêve et mon aspiration à moi, ce vers quoi tendent tous mes efforts, et malheureusement aussi, toutes mes inquiétudes. Aimer devrait être un acte anodin de la vie, un regard qui se pose sur un autre, un désir qui naît de la rencontre des différences, deux corps désirant qui se cherchent et se trouvent, deux vies associées au même destin. Pourtant, dans mon cas, ce n’est pas si simple. Aimer, c’est un acte militant, un cri vers le monde des gens « normaux », parce que je suis une femme qui aime les femmes. Nous vivons une période difficile, période de crise économique et de perte de repères. De hurlements d’hyènes affamées contre un troupeau minoritaire qui a soif d’exister. Notre milieu traditionnel a failli, incapable de répondre à nos aspirations profondes. La vie moderne (européenne), désirée, mais non encore acquise nous laisse dans cette marge large et De Mariane Amara, Photo de Mariam ARmisen imprécise de l’entre-deux ; entre deux mondes que j’aime et que je n’arrive pas à atteindre, entre deux vies que je dois assumer pour survivre. Pour ma famille, je suis une fille indécise, une fille imprécise, non encore casée. Pour mes amis du milieu gay, j’ai les cheveux longs mais je prends les décisions, je m’habille « comme une fille » et me comporte « comme un gars » ; je ne suis ni « mvoye » ni « koujeu. » On voudrait me caser quelque part, pour me donner un sens ; m’assigner une catégorie fourre-tout qui m’étouffe. Tous voudraient que ma vie soit tout de blanc ou de noir parce que l’ambigüité dérange. Peut-être ont-ils raison, mais ils ont également tort parce que je suis une fille ET j’aime les filles. Aimer en temps de persécution, c’est aller au-delà de soi, c’est prendre le risque de déranger, prendre l’engagement de lutter pour avoir part au gâteau du bonheur. C’est prendre le risque de faire mal à ceux qui me sont chers parce qu’ils ne me comprennent pas : mon père, ma mère, mes frères et amis tranquillement homophobes ; tous ceux-là qui pensent que : « l’homosexualité, quand même, ce n’est pas Numéro 10, Décembre 2014 93



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 1Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 2-3Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 4-5Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 6-7Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 8-9Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 10-11Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 12-13Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 14-15Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 16-17Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 18-19Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 20-21Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 22-23Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 24-25Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 26-27Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 28-29Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 30-31Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 32-33Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 34-35Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 36-37Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 38-39Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 40-41Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 42-43Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 44-45Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 46-47Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 48-49Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 50-51Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 52-53Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 54-55Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 56-57Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 58-59Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 60-61Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 62-63Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 64-65Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 66-67Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 68-69Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 70-71Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 72-73Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 74-75Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 76-77Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 78-79Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 80-81Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 82-83Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 84-85Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 86-87Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 88-89Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 90-91Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 92-93Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 94-95Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 96-97Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 98-99Qzine numéro 10 déc 14 à mar 2015 Page 100