Question Psycho n°18 nov-déc 09/jan 2010
Question Psycho n°18 nov-déc 09/jan 2010
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°18 de nov-déc 09/jan 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 43,4 Mo

  • Dans ce numéro : devenir autonome et croire en soi...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
& épanouissement S'ouvrir aux autres en travaillant en équipe Rares sont ceux qui, dans leur vie professionnelle, peuvent choisir leur entourage. Et nous ne sommes pas non plus égaux dans notre manière d'aborder les relations. Ce qui ne veut pas dire non plus que les relations professionnelles doivent être catastrophiques... Comment en tirer le meilleur parti ? 66 L a vie professionnelle nous impose de fréquenter quotidiennement ou presque un lieu et des gens que nous n'avons pas forcément choisis. Quand tout se passe bien, rien à signaler : une organisation peut très bien fonctionner sans accrochage entre les individus qui l'animent, sans mécontentement particulier, bref dans un climat social pacifié. Mais c'est rare. Petites tensions et insatisfactions sont le lot de toutes les organisations, et savoir les dépasser pour continuer à fonctionner est le talent de tout bon manager... Au niveau individuel, ces tensions se cristallisent généralement dans la relation que nous entretenons avec nos collègues et notre hiérarchie. Plusieurs motifs peuvent les expliquer incompatibilité d'humeur, difficulté à se positionner dans la relation, difficulté à appréhender les différences, timidité... Les raisons sont multiples qui peuvent expliquer la difficulté d'un collaborateur ou d'une collaboratrice à se sentir bien dans son environnement de travail. Une chance pour soi-même Pourtant, savoir dépasser ces blocages - outre que cela est de toute façon rendu nécessaire par l'obligation de travailler ensemble... - est une véritable chance pour l'individu. En effet, si on considère l'entreprise comme un « petit monde », une représentation miniature de la société tout entière, notre manière de nous y comporter et d'y vivre notre relation à autrui peut être symptomatique a : de notre manière d'être et de vivre 0 u:i tout court. Considéré ainsi, soigner ses relations professionnelles est () un excellent moyen de se soigner tout court. Si on parvient à s'en- t : tendre avec un collègue avec a. lequel tout nos oppose, alors @
pourquoi ne pas imaginer dire bonjour au voisin même si, là aussi, tout nous oppose ? Si on parvient à se outrepasser ses limites dans le contexte professionnel, pourquoi ne pas imaginer le faire aussi à l'extérieur ? Les quatre exemples suivants sont donnés pour faire le point sur des situations communes, dans lesquelles réside une vraie opportunité de progresser, juste pour soi. 1. Je ne supporte pas ma collègue ! Ne pas pouvoir supporter un ou plusieurs collègues, ça arrive. De la même manière qu'on ne choisit pas sa famille, on choisit rarement son entourage professionnel. Et en effet, les relations peuvent être tendues, d'autant que la vie professionnelle impose un huis clos, une proximité non sollicitée mais répétée avec des gens qu'on ne peut parfois sincèrement pas souffrir. Reste qu'on n'a pas franchement le choix... Il va donc falloir apprendre à faire avec. Patience et compréhension seront les maîtresmots pour gérer la relation  : peutêtre le différend est-il lié à une incompréhension de départ, une différence culturelle qui n'aurait pas été bien établie, un trait de personnalité mal cerné ? On a tendance à oublier que les autres ont aussi peur de notre jugement que nous avons peur du leur  : cela peut conduire à pervertir bien des comportements. En d'autres termes, plutôt que de se monter le bourrichon, ruminer et se rendre malade, chercher à comprendre ce qui se passe est plus constructif. Si la relation évolue en conflit, l'intelligence consistera à ne pas le pérenniser délibérément. C'est-àdire soit à prendre le taureau par les cornes pour aller s'expliquer, seul à seul, soit à demander l'arbitrage d'un tiers. En tous les cas, le comportement à proscrire absolument est de poursuivre le conflit ou de l'aggraver  : tôt ou tard, il faudra de toute façon le résoudre. Autant éviter qu'il s'envenime audelà du supportable. 2. Je suis trop timide pour m'intégrer Premier jour dans la boîte, bien sûr on ne connaît personne. Après un bref tour d'horizon, le ou la DRH a rapidement cessé de nous tenir la main et nous voilà face à un univers inconnu, limite inquiétant. Une tentation paranoïaque  : croire que le collègue qui se précipite pour dire bonjour - il y a toujours un « boy-scout » plein de sollicitude dans l'équipe - n'est là en fait que pour mieux vous savonner la 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 1Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 2-3Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 4-5Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 6-7Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 8-9Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 10-11Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 12-13Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 14-15Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 16-17Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 18-19Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 20-21Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 22-23Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 24-25Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 26-27Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 28-29Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 30-31Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 32-33Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 34-35Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 36-37Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 38-39Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 40-41Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 42-43Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 44-45Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 46-47Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 48-49Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 50-51Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 52-53Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 54-55Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 56-57Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 58-59Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 60-61Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 62-63Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 64-65Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 66-67Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 68-69Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 70-71Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 72-73Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 74-75Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 76-77Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 78-79Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 80-81Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 82-83Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 84