Question Psycho n°18 nov-déc 09/jan 2010
Question Psycho n°18 nov-déc 09/jan 2010
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°18 de nov-déc 09/jan 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 43,4 Mo

  • Dans ce numéro : devenir autonome et croire en soi...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
58 ments d'attachement lorsqu'il est séparé de son maître qui sont similaires à ceux de l'enfant lorsqu'il est séparé de sa mère. À partir de ces résultats, et reprenant le parallèle fait entre la relation de l'homme avec son animal de compagnie et celle de la mère avec son enfant, est posée l'hypothèse suivant laquelle les comportements d'attachement du chien sont également liés au profil d'attachement de son maître. Les comportements d'attachement des chiens ont été analysés à l'aide d'une version adaptée pour le chien de la Situation Étrangère de Ainsworth, alors que le profil d'attachement des maîtres a été établi au moyen d'un questionnaire mettant en évidence la manière dont ces derniers recherchent la proximité dans leurs relations d'attachement en général. Les résultats des études qui ont été réalisées su r le sujet montrent que les chiens n'ont pas tous le même profil d'attachement vis-à-vis de leur maître. Deuxièmement, le profil d'attachement du chien correspond effectivement à celui de son maître, tout comme il a été démontré dans la relation mère-enfant Ainsi, les personnes qui recherchent plus de proximité dans leurs relations proches possèdent un chien qui recherche également plus de proximité avec elles, alors que les personnes plus distantes dans leurs relations proches ont un chien plus distant avec elles. « Mon animal  : ami, iouet ou enfant ? » « L'action domesticatoire répond à une logique de pouvoir et de séduction sur l'animal ; elle est action sur l'animal avant d'être action pour l'homme. » (J.-P. Digard) Quant au maître, son profil d'attachement influence les interactions qu'il a avec son chien. La plupart des propriétaires d'animaux considèrent leur animal comme un ami ou un membre de la famille. Ces dernières descriptions faisant davantage référence à un humain. il est possible qu'une personne projette effectivement une identité humaine sur son chien, ce qui explique le fort attachement qu'une personne peut avoir pour son animal. Asymétrie et particularité Selon les revues spécialisées en socioanthropologie, la relation entre les chiens et les humains comporte au moins deux caractéristiques  : elle est asymétrique et particulière.• L:asymétrie La place d'un chien dans une famille est directement dépendante d'un dressage qui consiste en un acte autoritaire, tantôt plus diffus, tantôt plus systématique, visant à soumettre l'animal à la présence humaine Réalisé dans un centre d' « éducation canine » par un professionnel ou à la maison par le maître lui-même. le dressage vise à détenir une prise sur le chien même si, en acte. il intègre subtilement et progressivement la spécificité de l'animal concerné. Pour l'homme. l'opération consiste en un mélange d'expressions gestuelles et faciales. d'une gamme d'intonations al lant de l'agressivité à la douceur associées à un petit nombre d'expressions verbales ( « coucfié ». « assis ») et quelques accessoires élémentaires (trompette. sifflet..). Ainsi. le dressage implique non seulement de soustraire l'animal de la vie « sauvage l>, « errantell mais, en même temps, une forte dépendance de celui-ci par rapport aux humains quant à sa nourriture. son bien-être. etc. Ce que cherche l'humain c'est. de fait, une maîtrise de la mobilité de l'animal à qui il apprend précisément à répondre à l'appel, à le suivre de telle façon et à telle distance, à l'attendre sans bouger.. Se déploie ainsi une relation asymétrique entre l'homme et le chien qui n'est pas d'abord un interlocuteur pertinent avec lequel le maître communiquerait en une tension de sens. Pour l'homme, le chien est plutôt un actant non critique, sans jugement et sans en jeu de compétition menaçante.• La particularité Cette dimension est le corollaire direct du dressage et de la familiarisation d'un animal particulier dans un espace domestique avec des humains tout aussi particuliers. de telle sorte que le lien constitué n'est pas généralisable pour l'animal avec d'autres humains. ni pour ceux-ci avec d'autres animaux en dehors de ce processus de familiarisation. Ce lien particulier est une sorte d'attachement réciproque empreint d'amour Subordonné, le chien est aussi mobile. Il bouge, parfois de manière imprévisible, mais souvent en synchronie avec son maître auprès duquel il sollicite un contact physique, en particulier tactile. L:attention. le soin. l'affection dont le chien familier est l'objet ne seraient pas dissociés, selon les spécialistes. de ses aspects comportementaux, cogn itifs, physiologiques infantiles (accentués dans certaines races minia-turisées) comme si les humains pouvaient avec l'animal prolonger leurs tendances maternelles ou parentales. C'est à partir de ces caractéristiques que la présence du chien se pose comme un « don l> aux hommes. Avec le chien pas d'actes ou de désirs stratégiques. pas d'attentes en retour. pas de riposte après une offense mais plutôt une disposition immédiate à pardonner. Pour l'homme, le chien est un don non seulement parce qu'il semble exprimer de l'amour, mais surtout parce qu'il permet, sur fond de cet attachement particulier. d'être oublié tout en étant là. Il instaure ainsi une sorte de régime de paix sans réciprocité. tout en maintenant un enjeu affectif particularisé.• (Sources : http://socio-anthropologie.revues.org et www.rachelzootherapie.ch)
Je fais mon choix en cochant la case correspondante ci-dessous Appareil d'entretien musculaire fonctionnant soit avec la ceinture multifonction (dos, abdos, fessiers... J ou soit avec les électrodes odhésives pour tout le corps. 1 crème de massage électroconductrice 150 ml fournie. Fonctionne avec piles 3 x AA LR6 1,5V (non fournies)., ,,-r JE SERAI DÉBITÉ DE  : 1 29 € + 9 € de frais de port soit 138 € . Par carte bancaire  : 46 € 1 46 € 1 46 € . Par chèque,ie vous envoie 3 chèques de 46 € , chacun daté du ; our de la commande. Le premier sera remis à réception de la commande, le second 30 jours après, le troisième 60 ; ours après. TOTAL DE MA COMMANDE =  € TTC Nom :... Prénom :. Tél. :. Adresse :... Code postal :. Ville  : N ° carte : A remplir si vous réglez par carte bancaire.._..._._._..._._..._._.._..._.._..._...1 Expire fin  : ,. * 3 derniers chiffres situés au dos de votre carte à côté de votre signature No de. ! 1 Signature  : cryptogramme* :.. Je renvoie ce bon à  : SPORT-ELEC Institut - 31 Rue du Val Breton - BP 35 - 27520 BOURGTHEROULDE - France Tél.  : + 33 (0)2 32 96 50 50 - Fax  : +33 (0)2 32 96 50 59 - www.sport-elec.com Prix TTC - Tarifs volables en Fronce métropolitaine uniquement - SPORT-ELEC Institut "Conformément à Io loi informatique et libertés Noo78-17 du 6 janvier 1978", vous pouvez sur simple demande, refuser que vos coordonnées soient transmises à des fins de communication commerciale Vous bénéficez d'un droit de rétractation de 7 jours à compter de Io réception de vos envois



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 1Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 2-3Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 4-5Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 6-7Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 8-9Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 10-11Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 12-13Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 14-15Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 16-17Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 18-19Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 20-21Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 22-23Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 24-25Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 26-27Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 28-29Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 30-31Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 32-33Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 34-35Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 36-37Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 38-39Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 40-41Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 42-43Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 44-45Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 46-47Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 48-49Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 50-51Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 52-53Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 54-55Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 56-57Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 58-59Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 60-61Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 62-63Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 64-65Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 66-67Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 68-69Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 70-71Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 72-73Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 74-75Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 76-77Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 78-79Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 80-81Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 82-83Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 84