Question Psycho n°18 nov-déc 09/jan 2010
Question Psycho n°18 nov-déc 09/jan 2010
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°18 de nov-déc 09/jan 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 43,4 Mo

  • Dans ce numéro : devenir autonome et croire en soi...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
Nos amies sont cc anti-stress » ! Mais alors, si nos amies éloignent le stress, qui semble occuper une si grande part de nos vies aujourd'hui, et si elles nous gardent en santé et ajoutent même des années à nos vies, pourquoi semble-t-il si difficile de trouver du temps à leur consacrer ? Cette question trouble également la chercheuse Ruthellen Josselson, Ph.D., co-auteure de l'ouvrage Best Friends  : The P/easures and Perils of Girls'and Women's Friendships (Three Rivers Press, 1998). de confirmer nos choix, car l'influence des sentiments pousse parfois à la flatterie. Une vraie amie ne devrait jamais approuver les erreurs de ses amies. Car nous devrions considérer que nous leur fai sons plus de tort que nous ne pensons, lorsque nous défendons leurs opinions sans discernement. Nos applaudissements ne font que leur enfler le coeur et les confirmer dans leurs erreurs ; elles deviennent incorrigibles ; elles agissent et elles décident comme si elles étaient devenues infaillibles. Ainsi, l'approbation que nous donnons à nos amies leur fait croire peu à peu qu'elles ont plus d'esprit que les autres, ce qui les rend fières, hardies, imprudentes et capables de tomber dans les erreurs les plus grossières sans s'en apercevoir. Etonnamment, c'est pour cela que nos ennemies nous rendent souvent un meilleur service, et nous éclairent beaucoup plus l'esprit par leurs oppositions, que ne le font nos amies, par leurs approbations. A LIRE JOAN CHITTISTER l AMIT ! [ENTRE FEMMES " Chaque fois que notre travail ou notre famille en vient à accaparer notre temps, nos amitiés avec d'autres femmes sont la première activité sacrifiée. Nous repoussons ces relations au second plan, et c'est réellement une erreur parce que les femmes constituent une telle source d'énergie et de soutien les unes pour les autres. Il nous faut, conclut-elle, disposer d'un espace libre de contraintes où bénéficier de cet échange particulier que les femmes ont entre elles. Il s'agit d'une expérience éminemment salutaire., , Amitié & santé Ceci étant dit, l'amitié entre femmes est nécessai re pour notre survie et même notre santé ! Une étude sur la santé des femmes réalisée à la Harvard Medical School a établi que pl us celles-ci avaient d'amies, moins elles étaient susceptibles de contracter des handicaps physiques en vieillissant et plus elles avaient de chances de mener une vie heureuse. En fait, les différences constatées étaient si marquées que l'équipe de recherche en a conclu que l'absence d'amies proches ou de confidentes était aussi nuisible pour la santé que le tabagisme ou l'embonpoint ! Lorsque les chercheuses se sont informées de la capacité de fonctionnement des femmes après la mort de leu r conjoint, elles ont découvert que, même face à ce plus important facteur de stress. les femmes qui avaient une amie proche ou une confi dente étaient les plus susceptibles de survivre à cette expérience du deuil sans encourir de nouveaux handicaps physiques ou de baisse permanente de vitalité. Celles qui n'avaient pas d'amies n'ont pas toujours eu cette chance... La véritable amitié entre femmes Tous les psychologues s'accordent à dire que l'amitié est très importante pour les femmes. Mais pour qu'elle fonctionne, elle doit répondre à un certain nombre de paramètres essentiels. Premièrement, une amitié qui nous décentre pour nous ouvrir à quelque chose d'extérieur à nousmêmes. Deuxièmement. une amitié qui renouvelle et refonde notre existence dans une altérité secourable. Troisièmement, une amitié qui nous fait sortir de la fusion mortifère avec ceux qui nous ressemblent, mais également qui nous libère de l'illusion que nous avons à mériter, à conquérir, puis à garder, parfois contre les autres, l'amour qui nous fera vivre. Devenir sujet de cette amitié ne consiste donc pas à s'efforcer d'aimer, ni à agir pour aimer, mais laisser agir en soi une amitié reçue comme un don sans retour. L:amit ié n'est pas, en ce sens, une exigence plus haute ou un surcroît d'effort, mais la disponibilité du cœur pour recevoir quelque chose d'autre que ce que nous connaissons déjà En fait, il n'y a rien à comprendre en ce lieu si particulier où cette am itié prend sa source. Il y a simplement à lâcher prise et à se laisser rencontrer par elle. En un mot  : à se laisser aimer.• " L'amitié entre femmes : De Myriam à Marie-Madeleine " de Joan Chittister, Editions Bellarmin, 67 pages, 13  € . Véritable hymne à l'amitié, ce livre part des grandes figures féminines bibliques - souvent méconnues - pour approfondir ce qu'hommes et femmes recherchent dans l'amitié. Comme beaucoup d'autres expériences humaines, l'amitié vécue au féminin acquiert une densité que des siècles de discours masculins avaient perdu de vue ou ignoré délibérément. Puisant dans la tradition biblique sans jamais verser dans le discours moralisateur, la réflexion proposée va bien au-delà des clichés et des lieux communs auxquels les chansons ou la publicité font écho. Voir l'amitié à travers les yeux des femmes, c'est découvrir des dimensions nouvelles à une réalité qu'on croyait connaître. Moniale bénédictine, Joan Chittister a présidé la Conférence des supérieures religieuses des États-Unis (LCWR) et dirige aujourd'hui un Centre d'information et de recherche en spiritualité contemporaine. Ses prises de position courageuses, la qualité de son témoignage et son souci de vulgarisation en font une figure largement connue et appréciée. 44
Contrairement aux liens familiaux qui nous sont imposés par la nature, ou aux liens conjugaux qui exigent l'exclusivité, l'amitié est désintéressée et personne n'a encore songé à la sanctionner. N'exigeant aucun contrat, l'amitié vogue à l'air libre et au gré du temps, sa force reposant su r le seul sentiment que nous éprouvons pour l'être cher et les actes gratuits que nous posons pour l'entretenir. On ne parle jamais de « contrat d'amitié », pourtant celles-ci ont en général plus longue vie que les mariages. Un rôle essentiel dans nos vies Peu importe l'origine de l'amitié, son effet est plus que bénéfique pour nous. Avec nos amies, on se confie, on discute, on s'obstine parfois, on refait le monde, on rit, on pleure, on découvre, on crée, on projette... La liste est longue et indéfinie. L'amitié, ça s'entretient ! L'amitié joue un grand rôle dans notre équilibre personnel. Beaucoup la jugent indispensable dans leur vie. Et il n'est pas rare d'entendre qu'une peine d'amitié est aussi bouleversante qu'une peine d'amour. L'amitié est précieuse, comme la rose l'était pour le Petit Prince. Mais comme la délicate fleur, il faut l'entretenir et en prendre soin. Que l'on soit croyant ou non, les textes bibliques sont une source inépuisable pour comprendre l'âme humaine et ses fondements. Ils nous éclairent notamment sur l'amitié. Par exemple, dans son discours « Qui néglige les marques de l'amitié, finit par en perdre le sentiment » (William Shakespeare) De tous les liens que nous tissons avec nos semblables, l'amitié est sans doute le plus tendre et le plus vrai. Nous parlons ici des quelques rares mais vrais amis que l'on peut compter sur les doigts d'une main au cours d'une vie. Cependant, l'amitié demande du temps, de l'écoute, un engagement réel et sincère, bref un investissement personnel. Petit rappel des fondements pour entretenir l'amitié. d'adieu à ses disciples. Jésus établit les fondements de l'amitié. Jésus n'offre pas son amitié à ses disciples  : il fait d'eux ses amis, par les paroles qu'il prononce et par l'amour qu'il leur montre concrètement. Parce qu'il a partagé avec eux ses expériences, son savoir, et qu'il leur a ouvert son cœur, Jésus a établi avec ses amis une intimité profonde  : « Tout ce que j'ai appris de mon Père, je vous l'ai fait connaître ». Tout ce que le Fils connaît du Père, toute cette relation d'amitié entre le Père et le Fils, le Fils nous la donne en partage et nous la fait goûter, le Fils nous révèle le Père, il ne nous cache rien du Père. Une bienveillance réciproque L'amitié suppose une bienveillance réciproque. Aimer un ami, c'est vouloir que cet ami soit heureux. Jésus veut notre bonheur, c'est pour cela qu'il nous appelle ses am is  : « Je vous ai dit cela pour que ma 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 1Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 2-3Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 4-5Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 6-7Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 8-9Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 10-11Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 12-13Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 14-15Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 16-17Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 18-19Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 20-21Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 22-23Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 24-25Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 26-27Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 28-29Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 30-31Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 32-33Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 34-35Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 36-37Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 38-39Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 40-41Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 42-43Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 44-45Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 46-47Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 48-49Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 50-51Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 52-53Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 54-55Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 56-57Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 58-59Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 60-61Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 62-63Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 64-65Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 66-67Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 68-69Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 70-71Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 72-73Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 74-75Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 76-77Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 78-79Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 80-81Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 82-83Question Psycho numéro 18 nov-déc 09/jan 2010 Page 84