Pif n°256 21 jan 1974
Pif n°256 21 jan 1974
  • Prix facial : 3 F

  • Parution : n°256 de 21 jan 1974

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Les Éditions Vaillant

  • Format : (198 x 264) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 82,4 Mo

  • Dans ce numéro : le multiventouse, un gadget qui se colle partout.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
48 — J'ai deux mots à te dire à propos de ton sac de couchage... — Comme moyen de transport il est démodé mais comme dépanneuse, il rend encore des services../PoURQUOI LES BREBIS FONT- ELLES TRÈS ATTENTION AUX !... RONCES Un voyageur paye sa note d'hôtel, l'hôtelier lui dit  : — Une chambre ? Cela fera 100 F. — Comment ! Mais vous êtes fou ! II y avait même de l'eau qui coulait du plafond. — Ah ! bon, plus une douche cela fera donc 125 F. — Sans légende LES ROIS Un jeune hibou dit à la petite chouette dont il est amoureux  : — Viens, on va faire la tournée des grands-ducs ! Henri PAUWELS (Baden-Baden). Karim ZAIR (Algérie).
DU RIRE Lors d'une visite d'asile, l'infirmier au visiteur  : — Voici les plus terribles, les fous du volant. — Mais je ne vois personne. — Bien sûr, ils sont tous sous les lits, ils réparent. Fabrice BORRUAT (Porrentruy). — J'ai trouvé un moyen infaillible pour éviter les contraventions, dit un automobiliste â un autre. — Lequel ? s'étonne l'autre. — J'ai supprimé les essuie-glaces ! EST- IL VRAI QUE L'ARAIGNEE FAIT TRÈS RAPIDEMENT SA TOILE Françoise PERRIN (Nancy). — Quand on éternue, on met sa main devant sa bouche 1... Dans un train, un homme joue aux dames avec son chien qui ne cesse de gagner. — Est-ce qu'il joue en championnat ? demande un voyageur. — Non ! Il n'est pas assez fort, d'ailleurs il préfère le poker. — Il joue aussi au poker ? — Pas très bien. Il remue toujours la queue quand il a de bonnes cartes. Christian KOLABUCK (Lesneven). Pou LES PÉLICANS NE SE NOURRISSENT- ILS PAS D ESPADONS — Comment est le public ce soir ? Au cours d'un cocktail, une dame très très âgée demande son hôte  : — Pouvez-vous me dire quel est ce monsieur qui me dévisage fixement ? — C'est un antiquaire, madame. Noël BIRON (Saint-Ouen). Deux cancres reviennent de l'école avec leurs bulletins de notes qui sont catastrophiques. Le premier  : — Je vais me faire disputer !... — Pas moi, dit l'autre, j'ai retrouvé le bulletin de notes de mon père quand il avait mon âge. Djaffar HAFFIZ (Algérie). Cofkilovx — Je commence à regretter de vous avoir fait confiance... Deux hommes se disputent dans la rue. Désignant l'autre avec sa canne l'un d'eux dit  : — Au bout de ma canne il y a un imbécile. — A quel bout, répond l'autre ? Catherine MOGIER (Villefranche-sur-Saône). Charlemagne était en visite dans une province de France avec sa suite. Le midi vint et le grand roi s'arrêta dans une auberge où on lui présenta de la viande de veau avariée. Alors Charlemagne s'écria  : — Mais quel est ce relent de rance veau ! Eric FOURCADE (Tarbes). 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :