Pêche Magazine n°6 fév/mar/avr 2016
Pêche Magazine n°6 fév/mar/avr 2016
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°6 de fév/mar/avr 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 40,2 Mo

  • Dans ce numéro : spécial truites, 5 conseils pour assurer.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
DOSSIER Poissons d’eau douce LA PÊCHE DE LA TRUITE AU TOC La pêche au toc est une technique de pêche aux appâts naturels vivants. L'objectif est de faire dériver le plus naturellement possible dans le courant une esche naturelle, un ver de terre, une teigne, un ver de farine, avec une ligne sans flotteur et très peu de plomb. La touche est ressentie dans la main qui tient le fil, par un toc parfois violent. C'est une pêche itinérante, il faut prospecter les bordures, les obstacles (pierres, branches). Le matériel est assez simple et peu encombrant. Une canne à lancer, un moulinet et quelques accessoires. La canne est soit télescopique, soit téléréglable pour s'adapter en longueur. Dans les endroits très encombrés on préfèrera les cannes à fil intérieur, à celles à anneaux. Pour les cannes à fil intérieur, il faut utiliser une aiguille passe fil pour guider le nylon à l'intérieure de la canne. Pour assurer une bonne glisse du fil, il faut privilégier les cannes comportant beaucoup d'anneaux. Il existe des cannes « spéciales toc », comme celles proposées par Pierre Sempé, mais vous pouvez vous servir d'une canne anglaise, du moment que la canne mesure 3,90 m ou plus. Plus la canne est grande, mieux vous pouvez guider vôtre fil, la canne étant tenue assez haute. On trouve des cannes téléréglables de 2,20 à 7m, ces cannes sont faciles à transporter, et se replie pour changer de poste. Une canne télescopique de 3 à 5 men carbone peut aussi convenir. Le moulinet et le nylon pour la pêche au toc Pour ce type de pêche, le moulinet sert uniquement de réserve de fil. Vous avez le choix entre un moulinet léger à tambour fixe, capoté ou non, ou un moulinet à tambour tournant. Comme il y a très peu de plombsur le montage, le fil doit être très fin pour coulisser facilement dans les anneaux ou dans les entretoises d'une canne à fil intérieur. Le moulinet est rempli avec un nylon de 14 à 20 centièmes. Certains moulinets sont spécialement étudiés pour ce type de pêche, comme le Ritma 72 de Peerless Bam, ou le PLX700 de SERT. 28 Accessoires Pour mieux voir les touches, il suffit de placer un indicateur de touche ou guide fil, un simple bout de laine ou un très petit flotteur (rigoletto). Le bas de ligne aura 2 à 4 centièmes de moins que le corps de ligne, pour que la ligne casse au nœud en cas d'accrochage. Les hameçons doivent être assez robustes pour ne pas s'ouvrir sur une belle truite. Ils doivent être adaptés à la taille de l'appât, éviter les hameçons trop petits qui risquent d'être avalés par les truitelles, et que vous ne pourrez pas décrocher sans sacrifier le poisson. Prévoir une série d'hameçons (montés ou non) entre 4 et 12. Une petite boîte de plombmou anglais et une boîte à appâts compléteront l'équipement. Les truites d’ouverture en étang Les arcs en ciel lâchées quelques jours avant l’ouverture dans l’étang communal se laissent assez facilement berner mais quelquefois, sans que l’on ne comprenne vraiment pourquoi, elles vont faire la fine bouche. Voici quelques trucs et astuces, glanées au fil des ans qui vous permettront de réussir là où certains échouent. Tout d’abord une règle qui n’est issue que du comportement de l’arc, celle-ci se déplace en bancs plus ou moins nombreux contrairement à la fario qui va chercher à occuper un poste et ne s’en éloignera guère. L’arc va patrouiller à différentes hauteurs d’eau pour chercher sa nourriture et va se déplacer sur toute la surface du lac. Le pêcheur mobile surveillera et déduira le circuit des truites en fonction des prises des voisins, quant au pêcheur à poste fixe, c’est avec un amorçage qu’il les fera venir et les maintiendra sur place. Pour le reste, bien évidemment, vous pouvez utiliser la cuiller, le poisson nageur, le vairon manié… Toutes les techniques de rivière fonctionnent, néanmoins les distances de lancer ne sont plus les mêmes et il vous faudra souvent aller chercher les truites au large c’est pourquoi la bombette est réellement une technique adéquate pour la truite en lac. L’arc en ciel n’a pas la gueule béante de la fario, donc réservez lui des leurres jusqu’à 50 mm pour les poissons nageurs et jusqu’à la numéro 1 pour la cuiller. Si les arcs déversés font plus de 30 cm, vous pouvez augmenter les tailles. Pour les poissons nageurs, ce sont les minnows suspendings qui sont les plus adéquats. La pêche de la truite au toc « Sinon, une arme très efficace est un bobby (une mouche particulière) montée sur un long bas de ligne d’au moins 1 m qui va remonter doucement ou rester entre deux eaux et replonger à la tirée. C’est tellement efficace que certains réservoirs de pêche à la mouche l’interdisent. » Pour les appâts naturels je vous encourage à utiliser la teigne, elle résiste assez bien au lancer. Choisissez-la bien grasse et bien ferme. Plusieurs qualités de teigne sont sur le marché et il est évident que les moins chères sont les plus petites et les moins « dodues ». Je n’ai pas encore essayé les teignes momifiées et colorées mais pourquoi pas. Vous pouvez aussi essayer la technique du buldo si les arcs patrouillent peu loin de la surface. Un buldo, un bas de ligne d’1
m, un petit triple avec de la pâte spéciale (celle qui shlingue !!!) et vous serez paré. Ramenez doucement en faisant de nombreuses pauses. A poste fixe, délaissez la gaule de 6 m pour une bonne canne anglaise équipée d’un waggler coulissant. Là vous devrez attirer les truites à vous, donc il faudra amorcer là où c’est autorisé. Une bonne amorce à gardons dans laquelle vous aurez mis quelques asticots (toujours là où c’est autorisé) sera idéale pour les attirer. La truite à la bombette La bombette est l’arme secrète pour la truite en plan d’eau. Pour la plupart d’entre nous, l’ouverture de la truite se déroule le long d’une belle et sauvage rivière mais ces magnifiques torrents ou cours d’eau de piémont ne sont pas implantés uniformément sur le territoire. La bombette, c’est quoi ? Une bombette est un lest, tout simplement mais un lest très technique. Il pourra être flottant, peu plongeant, grand plongeant… Tout ceci pour s’adapter à la profondeur d’évolution de la truite. Ce lest aérodynamique permettra de lancer loin une ligne légère et de faire évoluer son appât dans la zone où se trouve la truite. Ayant une forme destinée à être lancée le plus loin possible la « bombarda » italienne est devenue la « bombette » française après son introduction par Sylvio Léonardi, l’inventeur de la meilleure bombette du marché chez Milo. La bombette est donc un lest de plastique, enchâssé sur un tube où passe le fil et composé d’un corps creux renfermant une masse de métal. Les modèles les plus aboutis de chez Milo, les Bubo, sont proposés en différents poids, tailles et profondeurs d’évolution. On en trouve évoluant en surface, d’autres évoluant à 1m, d’autres encore plus profond. La bombette permet de lancer loin, voir très loin. Il faut alors ramener lentement son appât, le plus souvent une teigne ou deux, accrochée à un hameçon de six placé au bout d’un bas de ligne en fluorocarbone de 16 centièmes de deux mètres de long. Le corps de ligne n’a guère d’importance mais je préconise au moins du 22 centièmes pour encaisser le poids du lancer de la bombette. On peut ramener linéairement ou lorsque rien ne marche, on peut effectuer des tremblements qui semblent réveiller les poissons. La longueur du bas de ligne peut sembler importante, mais c’est elle qui est déterminante, ne descendez pas en dessous d’1,50 m sous peine de ne plus avoir guère de touches. 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 1Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 2-3Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 4-5Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 6-7Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 8-9Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 10-11Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 12-13Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 14-15Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 16-17Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 18-19Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 20-21Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 22-23Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 24-25Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 26-27Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 28-29Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 30-31Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 32-33Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 34-35Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 36-37Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 38-39Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 40-41Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 42-43Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 44-45Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 46-47Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 48-49Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 50-51Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 52-53Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 54-55Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 56-57Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 58-59Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 60-61Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 62-63Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 64-65Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 66-67Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 68-69Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 70-71Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 72-73Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 74-75Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 76-77Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 78-79Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 80-81Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 82-83Pêche Magazine numéro 6 fév/mar/avr 2016 Page 84