Pêche Magazine n°2 mar/avr 2015
Pêche Magazine n°2 mar/avr 2015
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°2 de mar/avr 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 58,0 Mo

  • Dans ce numéro : ouverture du Brochet !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
CAHIER PRATIQUE 82 EAU DE MER/Congre Description Avec son long corps de serpent et sa large bouche garnie de petites dents, le Congre est un carnassier aussi vigoureux que glouton. Commun dans toutes nos mers, présent de la Baltique aux Canaries, c'est un poisson solitaire qui peut atteindre 3 mètres pour un poids de 70 kilos. Même quand il est jeune, le Congre ne peut être confondu avec une anguille, il se distingue en effet par de gros yeux et une mâchoire supérieure proéminente. Son corps en forme de serpent est comprimé dans sa partie postérieure, ses nageoires dorsales, caudales et anales sont réunies, sa peau sans écailles est lisse. Selon le milieu où il évolue, sa couleur varie  : le ventre est blanchâtre, mais sur les fond sablonneux et vaseux le dos est grisâtre et dans les zones rocheuses couvertes d'algues, il vire au brun noirâtre. Habitat et mœurs Adulte, le prédateur se tient généralement dans un trou ou une anfractuosité et ne laisse dépasser que l'avant de son corps. Les épaves reposant au fond sont aussi pour lui des refuges de prédilection, les tacauds qui les habitent sont autant de proies que le Congre apprécie particulièrement. Pendant des heures, il peut rester inactif, puis, il se réveille lors des étales des marées au large en Manche et en Atlantique. Au bord des côtes, il se manifeste dès le coucher du soleil et, pendant la nuit, il circule et chasse dans les endroits peu profonds aux abords des enrochements des ouvrages portuaires. Dans certains secteurs, en Méditerranée notamment, les Congres pullulent tellement et causent de tels dégâts aux filets des pêcheurs professionnels que ceux-ci sont ravis de voir les amateurs les pêcher. Régime alimentaire Son menu se compose de crustacés (homards, langoustes, crabes), de poissons (tacauds, maquereaux, harengs) et de céphalopodes (calmars, seiches, poulpes). Glouton, il peut avaler ses jeunes congénères, mais il est toujours très exigeant sur la fraîcheur de sa nourriture. Reproduction S'il vit jusqu'à quelques centaines de mètres de profondeur, le Congre fraie en pleine mer à 2 000-3 000 mètres de fond dans l'Océan Atlantique, entre Gibraltar et l'Archipel des Açores, et dans de grandes fosses en Méditerranée. Après la reproduction, la femelle qui pond de 3 à 8 millions d'œufs, meure ainsi que le mâle qui a assuré la fécondation. Les larves sont ensuite traînées par les courants près de la côte dans les zones propices à leur croissance. A l'âge de deux ans, les alevins mesurent environ une quinzaine de centimètres. Autres noms Fouet – Petit – Concrus – Moussole. DURÉE DE VIE en moyenne 5 ans, jusqu’à 10 ans. TAILLE en moyenne 0,80m, jusqu’à 3,0m. POIDS 15 kg, jusqu’à 65 kg.
EAU DE MER/Maquereau Description Le maquereau (Scomber scombrus), maquereau bleu ou maquereau commun est un poisson téléostéen de haute mer, apprécié pour sa chair et faisant l'objet d'une Pêche (halieutique) industrielle. C'est l'un des poissons de nos mers les plus communs et un des plus pêchés. Son corps fuselé et son museau pointu en font un nageur très rapide. Le dos varie du bleu au vert irisé marqué de zébrures foncées. Les flancs sont nacrés et le ventre blanc argenté. Sa bouche est ample et garnie de petites dents pointues, les yeux sont grands et les ouïes très fendues. Il peut atteindre jusqu'à 50 centimètres. Habitat et mœurs C'est un poisson migrateur qui se rencontre aussi bien dans les parages de l'Islande qu'au large de l'Afrique de l'Ouest ou en Mer Noire. Après avoir séjourné dans des eaux profondes et près du fond, il apparaît en bancs entiers dès la fin de l'hiver près des côtes rocheuses du Finistère et au printemps le long de notre littoral de l'Océan Atlantique et de la Manche. A la fin de l'été et au début de l'automne, les maquereaux quittent le voisinage de nos côtes pour regagner leurs quartiers d'hiver au large.. Régime alimentaire Le maquereau se pêche de jour, par temps calme et dans des eaux chaudes et claires. On peut se repérer aux oiseaux qui chassent en plongeant en piquer pour repérer les bancs en pleine mer. Les trains de plumes ou les leurres utilisés au lancer ramener depuis le bord, à la traîne ou à la dandine en bateau sont redoutables. Dans la nature, ils se nourrissent principalement de lançons, sprats, anchois et autres poissonnets. Reproduction La ponte du maquereau se fait dans des eaux superficielles en été, il pond de 200 000 à 500 000 œufs. Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle au terme de leur deuxième ou troisième année. Autres noms  : Maquereau bleu - Maquereau commun. DURÉE DE VIE en moyenne 10 ans, jusqu’à 15 ans. TAILLE en moyenne 40 cm, jusqu’à 50 cm. POIDS en moyenne 500 gr, jusqu’à 3 kg. 83



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 1Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 2-3Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 4-5Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 6-7Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 8-9Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 10-11Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 12-13Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 14-15Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 16-17Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 18-19Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 20-21Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 22-23Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 24-25Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 26-27Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 28-29Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 30-31Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 32-33Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 34-35Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 36-37Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 38-39Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 40-41Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 42-43Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 44-45Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 46-47Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 48-49Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 50-51Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 52-53Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 54-55Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 56-57Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 58-59Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 60-61Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 62-63Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 64-65Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 66-67Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 68-69Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 70-71Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 72-73Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 74-75Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 76-77Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 78-79Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 80-81Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 82-83Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 84-85Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 86-87Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 88-89Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 90-91Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 92-93Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 94-95Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 96-97Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 98-99Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 100