Pêche Magazine n°2 mar/avr 2015
Pêche Magazine n°2 mar/avr 2015
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°2 de mar/avr 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 58,0 Mo

  • Dans ce numéro : ouverture du Brochet !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
DOSSIER Poissons d’eau douce En automne Pêche itinérante au vif Nous n’utilisons plus cette méthode car c’est une pêche qui tue. Novembre est là et avec lui les fortes pluies automnales conduisant aux crues. Ces premières crues provoquent le déplacement des poissons vers des zones situées à l’abri du courant, amortis créés par des obstacles divers  : rochers, arbres morts ainsi que les grands calmes en bordure, les bras morts et les confluents. Le brochet n’échappe pas à cette règle, lui qui en plus assure sa pitance aux dépens du poisson blanc. Non loin de son refuge d’été, le gros brochet se réfugie dans un de ces postes, refuge qu’il regagne lorsque la décrue le lui permet. ACTION DE PÊCHE Pour prospecter dans ces conditions, nous choisissons une ligne munie d’un flotteur coulissant, 10 à 20 g suivant la force du courant et d’un bas de ligne en métal tresse de 40 cm armé d’un hameçon ryder n°1. Le stopfloat sera réglé de sorte que le vif évolue à 50 cm au-dessus du fond. Après avoir lancé en bordure du courant, nous laissons dériver et en fin de coulée, nous ramenons lentement en prospectant les bords de la rivière. Durant cette prospection, nous travaillons notre vif par des retenues et des relâchés effectués en relevant la canne. Une bonne connaissance du poste prospecté est préférable. En effet, c’est à l’aplombde la zone la plus profonde où est généralement embusqué le brochet que nous insistons, en marquant un arrêt prononcé. L’attaque survient généralement au premier passage et est semblable à celle décrite précédemment. Si le brochet se trouve dans la tranche d’eau que nous prospectons, elle se limite à un simple arrêt du flotteur. Une erreur d’appréciation à ce moment et il lâchera sa prise. Choix du vif Celui-ci est capital pour la réussite de la pêche. Dans ces conditions de pêche de décrue, nous utilisons le gardon de fleuve pour les reflets argentés de sa robe, sa robus 36 Magnifique prise en « nokill « évidemment. tesse et son habitude à évoluer dans des eaux puissantes en recherchant le fond. Un autre vif intéressant pour ses nageoires est le rotengle. Les vifs choisis ont une taille comprise entre 15 et 18 cm. EN RÉSUMÉ, NOUS LE RECHERCHERONS  : Au printemps, au poisson nageur ou au mort manié. En début d’été, au poisson nageur ou au mort manié. En été, au gros vif ou à la cuiller non plombée. En automne, à la décrue au gros vif.
LE BROCHET DES LACS Ala fin février, nos inquiétudes se tournent vers le déroulement du frai. Si au courant des mois de février, mars et avril, la température de l’eau se réchauffe normalement, c’est à une température d’eau de plus ou moins 9° que le frai du brochet se passera. A cette condition, le frai se déroulera bien et il est certain que la saison sera prometteuse. Par contre, si celle-ci varie en rechutant en dessous des 8°, le frai sera difficile. Le brochet en sortira malade et certainement stressé. La saison sera pénible, marquée par de longues périodes d’inactivité entrecoupées par des moments de frénésie. Le poisson est démis et seul le repos hivernal le remettra en condition. De cette première constatation, nous avons été plus loin en recherchant la température idéale pour le pêcher. Après plusieurs années de relevés, nous avons déduit que celle-ci doit être comprise entre 9° et 16°pour que l’activité du brochet soit maximale. Si elle est inférieure, il s’engourdit et réagit lentement. Si elle est supérieure, il digère difficilement et recherche sa température idéale en s’enfonçant dans les profondeurs. Par contre, si elle est dans cette plage, c’est le moment où il faut intensifier les sorties.pas plus de trois semaines. La stratification d’un lac Au printemps, les eaux d’un lac se réchauffent lentement et ne dépassent pas les 16° avant la fin de celui-ci. Les brochets, venus frayer, resteront cantonnés près des rives car les eaux en bordure sont à bonne température et le poisson blanc, frayant à son tour, ne manque pas. Cependant au fil des mois, ces eaux se réchauffent. Les gros brochets, les premiers, s’en écartent vers le large. C’est pourquoi les zones et les profondeurs de tenue évoluent également. En été, les eaux vont se répartir progressivement en trois couches. La première, les eaux chaudes de surface dont la température peut facilement dépasser les 20° est appelée l’épilimnion. Dans cette couche vivent alevins et poissons blancs. L’épaisseur de cette couche sera à son maximum à la fin du mois d’août. La deuxième a une température comprise entre 20° et 6°. Cette couche est appelée la thermocline. La troisième a une température qui se stabilise aux environs des 4°. Elle est appelée l’hypolimnion. Maintenant que nous connaissons l’évolution de la température de l’eau, il nous est facile de deviner ce que fait le brochet en été. La thermocline étant formée, le gros brochet y a élu domicile et s’y déplace sans avoir de repère si bien qu’il peut être partout. Pour se nourrir, si nécessaire, il en sortira et opèrera de véritables raids dans la couche supérieure riche en poissons blancs. Sa pêche devient aléatoire. 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 1Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 2-3Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 4-5Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 6-7Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 8-9Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 10-11Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 12-13Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 14-15Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 16-17Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 18-19Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 20-21Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 22-23Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 24-25Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 26-27Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 28-29Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 30-31Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 32-33Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 34-35Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 36-37Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 38-39Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 40-41Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 42-43Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 44-45Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 46-47Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 48-49Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 50-51Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 52-53Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 54-55Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 56-57Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 58-59Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 60-61Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 62-63Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 64-65Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 66-67Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 68-69Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 70-71Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 72-73Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 74-75Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 76-77Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 78-79Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 80-81Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 82-83Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 84-85Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 86-87Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 88-89Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 90-91Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 92-93Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 94-95Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 96-97Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 98-99Pêche Magazine numéro 2 mar/avr 2015 Page 100