Pêche Mag n°18 2019
Pêche Mag n°18 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de 2019

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Fédération Nationale de la Pêche en France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7 Mo

  • Dans ce numéro : nos territoires ont la pêche !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
FÉDÉRATION NATIONALE 18 La Fondation des pêcheurs, engagée pour les milieux humides Localisation des projets d’acquisition actés par la Fondation acquisitions réalisées acquisitions en cours Quand les petits ruisseaux… Le site de la Scierie, dans le Loir-et-Cher, est officiellement propriété de la Fondation depuis le 20 décembre 2018. Cet ensemble de 80 hectares situé en bord de Loire abrite une grande diversité de milieux  : un plan d’eau de 40 hectares résultant de l’extraction de gravier, une petite zone humide, des prairies sèches de bord de Loire, et des boisements rivulaires. La gestion des lieux sera confiée à la Fédération de la Pêche et Vue aérienne de la Ballastière de la Scierie (41). N°18 Édition 2019 Fédération Nationale de la Pêche en France Ligérienne Granulats source  : wikipedia.fr réalisation  : Fondation des pêcheurs de la Protection du Milieu Aquatique du Loir-et-Cher. Cette dernière sera épaulée par la Communauté d’Agglomération de Blois et diverses autres structures telles que Loir-et-Cher Nature ou le Comité Départemental de Protection de la Nature et de l’Environnement. …deviennent des grandes rivières Huit autres projets d’acquisition ont été actés à ce jour par la Fondation  : La Fondation des pêcheurs, reconnue d’utilité publique, porte l’ambition de milieux aquatiques préservés dans lesquels la vie foisonne sous toutes ses formes. Les ressources collectées par la Fondation sont utilisées pour acquérir des sites abritant des zones humides et milieux aquatiques. Gérés et préservés par les pêcheurs et leurs partenaires, ces territoires d’eau sont ouverts au public et utilisés pour l’éducation à l’environnement. La Vatroye, dans l’Aisne (02), devenue propriété de la Fondation le 26 mars 2019 ACTISUD 1, en Moselle (57) L’Épinette, dans l’Aube (10) Les Marais de Vilaine, en Ille-et-Vilaine (35) La Vallée de l’Ellé, en Finistère (29) Le Lac Vert, dans les Hautes-Pyrénées (65) La Béthune à Arques-la-Bataille, en Seine-​ Maritime (76) L’Étang du haut de Marrault, dans l’Yonne (89) La Vatroye recouverte par les eaux de l’Oise en crue (02). FDAAPPMA 02
EN BREF… FIERS D’ETRE PECHEURS Des affiches 4X3 dans le métro parisien au dépôt par une élue de la France Insoumise d’un vœu au conseil municipal de Paris souhaitant que ce loisir soit interdit dans la capitale, en passant par la journée mondiale de la fin de la pêche, la pêche est remise en cause par certaines associations activistes. La Fédération Nationale de la Pêche en France dénonce avec fermeté ce dénigrement et cet ostracisme. Les pêcheurs sont les premières sentinelles de l’état des milieux aquatiques, 40 000 bénévoles, issus des 3 700 associations, et plus de 1000 salariés œuvrent au quotidien pour l’entretien des rivères, la lutte contre les pollutions ou l’artificialisation des cours d’eau, mais aussi pour la connaissance et la protection des espèces et le maintien de leurs conditions de vie en eau douce (restauration de la continuité, restauration des zones de ponte, mise en place de frayères artificielles…). La pêche est un partenaire incontournable des pouvoirs publics qui lui ont confié ces missions d’intérêt général  : surveiller, connaître, protéger, transmettre, partager et développer l’exercice de la pêche. La pêche de loisir est également au centre d’une filière socioéconomique valorisée à plus de deux milliards d’euros au bénéfice des territoires. Elle induit plusieurs milliers d’emplois et des commerces de proximité. Pour toutes ces valeurs et ces actions, la FNPF revendique et assume toutes les formes de pêche de loisir qu’elle représente avec tout ce que cela implique de l’acte de pêche à la protection des espèces et des milieux aquatiques. Quand on connait le militantisme ancien et efficace de son réseau en faveur de la politique de l’eau et des écosystèmes aquatiques, cette attaque reste incompréhensible et conforte les membres du réseau associatif dans leur fierté d’être pêcheur. de la Biodiversité Du 6 au 28 juillet, pour la troisième année consécutive, la Fédération Nationale de la Pêche en France (FNPF) et le Muséum national d’Histoire naturelle renouvellent leur partenariat afin d’embarquer les téléspectateurs et les internautes à la découverte de sites naturels d’exception et d’espèces remarquables avec « Le Tour de France de la Biodiversité ». L’objectif  : sensibiliser les citoyens à la biodiversité. Au début de la retransmission des 4 étapes sur France Télévisions, un spot informatif présentera au public la diversité du patrimoine naturel et halieutique. Des spots d’une minute viendront ainsi rythmer la retransmission des étapes du Tour de France et présenteront de manière ludique des espèces emblématiques des régions traversées par les cyclistes. La FNPF a choisi cette année de présenter le silure dans la région du Rhône. Ce poisson est le plus gros carnassier des eaux continentales d'Europe. En Haute-Garonne, vous rencontrerez le chabot, un petit poisson de 15 cm dont la technique de pêche est l’aspiration des proies qui passent à sa portée. Le lavaret est d'abord le poisson emblématique du lac du Bourget, en Savoie, apprécié pour la finesse de sa chair. Et enfin, la moule perlière d’eau douce en Occitanie est aujourd’hui menacée et en voie d’extinction. Le lavaret vit en bancs avec des poissons de même taille et de même âge. N°18 Édition 2019 Fédération Nationale de la Pêche en France 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :