Pêche Mag n°14 2015
Pêche Mag n°14 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de 2015

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Fédération Nationale de la Pêche en France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : la loi biodiversité, avancées et risques pour la politique de l'eau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Bilan 2013  : des comptes équilibrés et des aides confortées C’est un exercice 2013 équilibré et un résultat positif qui ont été présentés aux élus des fédérations départementales. « Sur les 20 millions d’euros (NDLR  : budget global de la FNPF), le constat est fait qu’en 2013, nous en avons octroyé aux François Le Sager, trésorier de la FNPF Structures Associatives Agréées de la Pêche de Loisir 18 254 20 € . On a versé 12,9 millions d’euros au titre de ce que j’appelle le « Kit Emploi », qui participe aujourd’hui à l’organisation et à la structuration des fédérations », a souligné M. François Le Sager, trésorier général. La FNPF a également contribué à la structuration des associations « migrateurs » pour 600 000 € et des Unions Régionales à hauteur de 450 000 € . Concernant les subventions « actions », 4 252 484 € ont été attribués. Congrès 2014  : Ségolène Royal souhaite renforcer le rôle des pêcheurs La FNPF a tenu son congrès annuel en présence de la ministre de l’Ecologie et du Développement Durable, Mme Ségolène Royal. L’occasion pour le président de la FNPF de l’interpeler sur la transition énergétique et la problématique de la petite hydroélectricité. La fiscalité écologique et la redevance milieux aquatiques dont s’acquitte chaque pêcheur ont fait partie également des sujets évoqués. Concernant la loi pour la biodiversité, M. Claude Roustan a souligné la nécessité de conserver la compétence « police de l’eau et de la pêche » au sein de l’Agence pour la biodiversité et de réaffirmer la place de la Directive Cadre sur l’Eau (DCE). La ministre s’est voulue rassurante quant à la place des pêcheurs dans la politique de l’eau et le maintien des objectifs de la DCE  : « Oui, vous êtes, à l’échelle nationale et locale, des partenaires essentiels de la politique de l’eau dans toutes ses dimensions », a-t-elle déclaré en préambule. Elle a également souligné sa volonté de renforcer le rôle de l’associatif pêche en terme d’éducation à l’environnement. Quant à la réforme de la gouvernance écologique, la place des fédérations départementales ne sera pas remise en cause. Enfin, au sein de la future Agence de la biodiversité, les missions de police de l’eau et de la pêche y seront renforcées. Il a dit… « La Fédération Nationale a acquis un niveau d’expertise et une capacité de proposition qui sont aujourd’hui pleinement reconnus au niveau national. Une fédération nationale est plus que jamais nécessaire au bon fonctionnement de nos structures piscicoles. » GÉRARD GUILLAUD Responsable du Comité de suivi du schéma politique pluriannuel N°14 Édition 2015 Fédération Nationale de la Pêche en France Un groupe d’étude Pêche mobilisé Jean-Michel Clément, président du groupe Pêche à l’Assemblée Nationale Jean-Michel Clément, président du groupe « Pêche de Loisir et Protection du Milieu Aquatique » à l’Assemblée Nationale a eu l’occasion de revenir sur plusieurs sujets forts au cours du Congrès dont, entre autres, la protection des zones humides, l’hydroélectricité et la continuité écologique, l’éducation à l’environnement, notamment dans le cadre des temps périscolaires, la sauvegarde des poissons migrateurs et les pratiques agricoles. Autant de sujets qui lui ont permis de souligner la nécessité d’inclure les pêcheurs, dont l’expertise est évidente, dans les instances décisionnelles, afin de mieux prendre en compte la protection des milieux aquatiques partout où cela est possible. Bien entendu ce moment a été aussi l’occasion pour lui d’évoquer la loi pour la biodiversité  : « Quand on parle de l’Agence française pour la biodiversité, on souhaite y ajouter « l’eau et les milieux aquatiques » parce que c’est vrai qu’aujourd’hui, on a bien compris que tout cela ne faisait qu’un », a-t-il souligné alors, avant d’ajouter  : « Il faut qu’on retrouve ancrées dans le texte de loi les missions police de la pêche », a-t-il expliqué au sujet de la garderie (lire également notre papier en pages 40 et 41), avant d’ajouter  : « Il n’y a pas que de l’information, il y a aussi l’éducation à l’environnement et c’était utile de le rappeler. » Ce dernier a d’ailleurs porté par la suite plusieurs amendements défendus par la FNPF (lire également en pages 10 et 11). Elle a dit… « Nous n’ignorons pas le rôle essentiel des pêcheurs en matière de biodiversité et de politique de l’eau et des milieux aquatiques. Vous jouez un vrai rôle de vigie, vous signalez des pollutions, des dépôts sauvages, des braconnages. » MICHÈLE ANDRÉ Vice-présidente du Groupe « Chasse et Pêche » au Sénat. FEDERATION NATIONALE 5
En 2014 la pêche de loisir a connu une hausse de ses effectifs. Mieux  : pour la première fois depuis 2007, le nombre de pratiquants réguliers annuels connait une augmentation significative. Analyse d’un phénomène qui est loin d’être anecdotique. CARTE DE PÊCHE PERSONNE MAJEURE Prix  : 6 FEDERATION NATIONALE FEDERATION NATIONALE Augmentation des cartes de pêche en 2014  : le loisir colle aux envies des Français En temps de crise, les français doivent sans cesse faire des choix  : reporter des achats ou des travaux, supprimer une activité, économiser, changer les modes de consommation… Dans ce contexte instable, quand tout ce qui fait les habitudes se délite, la recherche de valeurs sûres devient l’objectif premier. Le « faire soi-même », le besoin d’authenticité, le retour au terroir et à la DOSSIER nature, l’envie de se réapproprier son environnement en font partie. La pêche rassemble toutes ces valeurs en une seule et même activité. Dans le cadre d’une étude en cours de finalisation, 80% des répondants associent la pratique de la pêche au respect de la nature et de l’environnement, au ressourcement et à la liberté. Pour preuve  : en 2014, toutes catégories confondues, l’hexagone compte plus de 1,5 million de pêcheurs. Cela faisait 10 ans que ce chiffre n’avait pas été dépassé. Au terme de la saison, la pêche associative de loisir connait une hausse historique de ses effectifs 1 de 3% par rapport à 2013. En pourcentage, les cartes de pêche connaissant les plus fortes augmentations entre 2013 et 2014 sont les cartes « Découverte Femme » (+10%), les cartes « Journalières » (+11%) et les cartes « Hebdomadaires » (+7,18%). Les associations de pêche en eau douce comptabilisent également une augmentation de 7 000 pêcheurs titulaires d’une carte annuelle « Personne Majeure » (+1%). Ces chiffres prometteurs témoignent de l’envie des français de retourner aux sources et confortent le travail quotidien du réseau associatif (associations, fédérations départementales, unions régionales, fédération nationale de pêche) pour le développement du loisir et la protection des milieux aquatiques. Mise en place, entre autres, du site d’adhésion en ligne www.cartedepeche.fr (en 2012), de la labellisation des parcours de pêche et de la qualification hébergements pêche pour l’accessibilité au 1 - Effectifs hors moins de 12 ans. Les moins de 12 ans n’étaient pas, en effet, comptabilisés l’an passé. Hors moins de 12 ans, la France compte 1 318 298 pêcheurs contre 1 278 837 en 2013, soit une augmentation de 3,09%.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :