Maxi Basket n°43 mai 2012
Maxi Basket n°43 mai 2012
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°43 de mai 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Tomar Presse

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 17,2 Mo

  • Dans ce numéro : Ian Mahinmi et Rodrigue Beaubois... la French Connection de Dallas.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
06 maxi-basket LES ÉCHOS Par YannCASSEVILLE et Pascal LEGENDRE Les filles et les dunks UNE HISTOIRE DE CHIFFRES Inscrivez « woman dunk » dans la barre de recherche de You Tube. Plusieurs filles ont déjà dunké, en match, à l’entraînement – à l’instar de la Française Isabelle Yacoubou – mais une telle action demeure une rareté dans un match entre filles. L’Américaine Brittney Griner (2,03m, 18 ans), a claqué plusieurs dunks lors de la dernière March Madness NCAA, avec son équipe de Baylor. Pourquoi une telle action est si rare dans une rencontre de basket féminin ? À la base, comme l’a expliqué Slate.fr le mois dernier, se pose le constat de la taille. Le prototype du basketteur NBA est un homme de 2,01m, là où la joueuse WNBA culmine en moyenne à 1,83 m (selon une enquête de NBA.com). Soit 18 centimètres de déficit. Une autre étude a rapporté que la détente sèche des universitaires féminines est de 48 cm, et de plus de 71 cm pour leurs homologues masculins. 23 centimètres de débours à ajouter. D’une façon générale, une fille court moins vite et saute moins haut, moins loin, qu’un garçon. En moyenne ? -15% pour la gente féminine par rapport aux hommes dans les trois exercices de sauts olympiques (en hauteur, en longueur, triple-saut). Quant à la vitesse, elle est de -10 à -13% pour les filles (selon des chiffres issus d’une enquête basée par rapport aux performances obersvées en athlétisme). Le fossé athlétique entre les deux genres se creuse principalement à partir de la puberté, là où la croissance de la masse masculaire du garçon est boostée de manière significative. De plus, pour pouvoir dunker, il est nécessaire que la (ou les mains) portant le ballon s’élève(nt) à 15 centimètres au-dessus de l’arceau, soit – le cercle étant à 3,05 m du sol – à 3,20m. Toutes ces données prises en compte, « la fille idéale » pour fracasser la balle dans le cercle « doit » mesurer 2,00 met culminer à 2,47 m les bras levés. Or 1/Les filles à 2,00 m sont rares ; 2/Les filles à 2,00 m ne sont pas des spécialistes du saut. Découragées, mesdemoiselles ? Pas vraiment. Un dunk est chose rare en match Doug Pensinger/Getty Images Ci-dessus : le 30 juillet 2002 Lisa Leslie (Los Angeles Sparks) réussit le premier dunk en WNBA. À gauche : Brittney Griner, de l’université de Baylor, 2.03 met… 54 de pointure... mais pas impossible… encore moins à l’entraînement avec certains phénomènes. Slate.fr rappelle d’ailleurs l’exemple de Toni Young (1,88 m). Les vidéos de la demoiselle au smash prolifèrent. Toutefois en 2011, l’Américaine a été interdite de dunk par son coach après avoir été victime d’une triple-fracture au bras lors d’un smash à un entraînement. « Elle devra rester un an en bonne santé avant que je la laisse de nouveau dunker », déclara Kurt Budke, l’entraîneur. Qui ajouta que ce fameux dunk qui la blessa, c’était… « quelque chose qu’elle fait chaque jour à l’entraînement. » Une fille au concours de dunks NBA ? Non. Une « dunk exhibition » chez les filles ? Sait-on jamais ! l Lisa Blumenfeld/NBAE via Getty Images
SOIREE EUROLEAGUE Maxi-Basket chez ARRETS DE JEU Avec le soutien de En partenariat avec Basketball Network -10-10/>'n H 00 VIVEZ EN DIRECT LES DEMI-FINALES DU FINAL FOUR EUROLEAGUE DANS LE RESTAURANT DE BORIS DIAW ET RONNY TURIAF En présence de Jimmy Vérove CONSEILS ET DÉCRYPTAGES de Vincent Collet et Frédéric Forte par visioconférence CONCOURS DE PRONOSTICS ET QUIZZ MAXI-BASKET SUR PLACE A gagner ! Invitations VIP avec les joueurs de l’Equipe de France, places pour assister aux événements basket à venir, ballon dédicacé par Boris Diaw… RÉSERVEZ DÈS MAINTENANT VOTRE REPAS 01 76 21 40 77 sur reservation@arretsdejeu.com Centre Commercial Le Millénaire Les Terrasses/35 rue de la Gare 75019 Paris



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 1Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 2-3Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 4-5Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 6-7Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 8-9Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 10-11Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 12-13Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 14-15Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 16-17Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 18-19Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 20-21Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 22-23Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 24-25Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 26-27Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 28-29Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 30-31Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 32-33Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 34-35Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 36-37Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 38-39Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 40-41Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 42-43Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 44-45Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 46-47Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 48-49Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 50-51Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 52-53Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 54-55Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 56-57Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 58-59Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 60-61Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 62-63Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 64-65Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 66-67Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 68-69Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 70-71Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 72-73Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 74-75Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 76-77Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 78-79Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 80-81Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 82-83Maxi Basket numéro 43 mai 2012 Page 84