Maxi Basket n°38 décembre 2011
Maxi Basket n°38 décembre 2011
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°38 de décembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Tomar Presse

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,2 Mo

  • Dans ce numéro : 9 jours avec Tony Parker.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Photos : P.Allée-H.Bellenger/IS-Hot Sports-FFBB 08 maxi-basket LES ÉCHOS Que penser de la décision des joueurs ? Caroline Aubert : « D’après ce que j’ai compris c’est un peu ce que voulaient les agents. J’avoue que j’ai suivi ça de loin, ça ne me passionne pas non plus. J’ai l’impression que c’est l’argent qui pose problème. Mais on ne connaît pas aussi tous les tenants et les aboutissants de l’histoire. C’est dommage pour les gens qui les soutiennent qu’on en arrive là. » Fabien Causeur : « J’ai suivi ça un peu de loin mais je trouve que c’est dommage pour les fans, surtout s’il n’y a pas de saison du tout. Après je ne connais pas tous les détails du pourquoi ils n’ont pas accepté la décision des managers proposée par David Stern. Mais je trouve ça dommage. » Steed Tchicamboud : « À ce que j’ai compris, il y a certains joueurs comme Kobe Bryant, les gros joueurs, qui étaient d’accord avec ce qu’avait proposé l’autre partie. Le syndicat des joueurs n’a pas adhéré à ça donc c’est pour ça qu’il n’y aura pas de saison cette année. Les joueurs sont dégoûtés. Mais je pense que c’est une bonne chose. D’après ce que j’ai compris, le syndicat n’a pas bien défendu les intérêts des joueurs. » Une image touchée durablement ? Andrew Albicy : « C’est juste que ça va prendre beaucoup de temps avant que le championnat recommence mais je pense qu’à ce moment-là, rien n’aura changé. C’est déjà arrivé dans d’autres sports aux États-Unis. » Fabien Causeur : « C’est sur que les gens vont se souvenir de ce lock-out là. Ça va peut-être durer toute la saison, ce qui serait énorme. Maintenant, l’image je ne pense pas qu’elle va trop se dégrader parce que les joueurs ont le droit de se défendre aussi. Moi je serais à leur place peut-être que je penserais différemment aussi. C’est difficile de répondre. » Giovan Oniangue : « Non je ne pense pas. Quand les matches vont reprendre, je pense que ça sera un bon championnat. » La NBA, un manque ? Caroline Aubert : « Je suivais ça de loin mais quand les play-offs arrivaient, je savais qui passait ou non. Maintenant, franchement non, ça ne va pas me manquer. » Fabien Causeur : « Ça me manque déjà parce que tous les matins quand je me réveillais je regardais ESPN, les résumés de match. Ça fait bizarre de ne pas avoir à regarder des matches le dimanche soir, de ne pas avoir les Top 10… J’espère qu’ils trouveront une solution rapidement et qu’on ait au moins des play-offs, ça serait cool. » Giovan Oniangue : « Bien sur. On se levait toujours à 4h00 du matin pour regarder de la NBA. Ça va nous manquer, j’espère que ça va revenir bientôt. » Steed Tchicamboud : « Personnellement, la NBA, à par mes potes comme Tony, Rodrigue, Kevin Séraphin, tout ça, je ne regardais pas trop. Je suivais plutôt l’Euroleague que la NBA. Après des fois ça passait à 16h sur Orange Sport donc je regardais. La nuit je ne me levais jamais, à part quand c’est les finales. Si je n’avais pas entraînement le lendemain, je regardais. » Une situation possible en France ? Caroline Aubert : « Dans le basket féminin non (sourires). Pour moi c’est impensable. Déjà les joueurs NBA ont un syndicat assez fort. Nous dans le championnat, en tant que basketteuses françaises, on n’a pas vraiment de syndicat. On est affilié aux garçons. Donc je pense que ça n’arrivera jamais. En Par Pascal LEGENDRE et Barbara YOUINOU Le conflit nba vu d’Europe Un syndicat mis en sommeil, plus de matches NBA, une image ternie… Les conséquences liées au lock-out ne manquent pas. Mais comment le perçoit-on vraiment d’Europe ? Et un tel conflit serait-il imaginable ici ? Pour le savoir, nous sommes allés à la rencontre de Caroline Aubert (Nantes-Rezé), Fabien Causeur (Cholet), Giovan Oniangue (Paris Levallois), Steed Tchicamboud (Chalon) et Andrew Albicy (Gravelines-Dunkerque). « Je suivais plutôt l’Euroleague que la nba. » Steed Tchicamboud Europe, ça n’est pas la même chose, il y’a trop de différences. Je ne vois pas comment on pourrait en arriver là. » Steed Tchicamboud : « Mais jamais de la vie ! Le syndicat n’est pas encore assez fort comme l’était celui de la NBA. Déjà on ne touche pas les mêmes salaires que les joueurs NBA. Il y a aurait beaucoup de problèmes d’argent par rapport aux joueurs. Y’en a qui sont à 3.000, 4.000, 5.000 euros et perdre trois, quatre mois de salaire comme ça, ça ne pourrait pas arriver. Je ne vois pas des joueurs français faire comme ça, la grève, un jour en France. » Vers une place plus grande pour le basket européen ? Andrew Albicy : « Les joueurs NBA qui viennent en Europe, ça va ramener davantage de monde dans les salles. À partir de maintenant, il y a beaucoup de joueurs qui vont commencer à venir en Europe. Caroline Aubert : « Pour le basket féminin non. Je pense qu’à un moment donné il ne faut pas mélanger les genres. Je ne vois pas en quoi il pourrait ressortir grandi de la gestion de « Les gens respecteront peut-être plus le basket européen. » Fabien Causeur cette histoire-là. Tant que les joueurs NBA sont là en Europe, c’est clair que médiatiquement parlant il y a une différence énorme. Je pense aussi qu’une fois que la NBA reprendra, il y a aura peut-être un petit effet de désamour par rapport au public. Maintenant je pense qu’au fil du temps les choses reprendront leur cours et que de toute façon, les fans de NBA resteront toujours fans de NBA Fabien Causeur : « Ça c’est sûr. Déjà, les joueurs NBA qui sont là vont se rendre compte qu’en Europe on joue bien au basket ici et que ça n’est pas facile de venir ici. Les gens regarderont ça avec plus d’intérêt et respecteront peut-être plus le basket européen. » l
OFFRE ABONNEMENT SPÉCIAL "NOËL" 12 numéros Le Ballon Kobe Bryant 60 € BULLETIN À RETOURNER À : NORAC PRESSE ABONNEMENTS - B.P. 25244 - 72005 LE MANS CEDEX NOMBRE DE NUMÉROS VALEUR EN KIOSQUE PAIEMENT EN 1 FOIS* PAIEMENT EN PRÉLÈVEMENT AUTOMATIQUE MENSUEL** T-SHIRT ÉVÉNEMENT « THE BLEUS « BALLON NBA KOBE BRYANT ■ MAXI BASKET 12 60 € 49 € 4,90 € ❑ OU ❑ Je coche le cadeau de mon choix MES COORDONNÉES : Nom : Prénom : Adresse : Ville Code postal E-Mail : + Tél. : Né(e) le : Tee-Shirt je choisis : ❑ Bleu ❑ Blanc ❑ M ❑ L ❑ XL Paiement par carte bancaire N°*clé : les 3 derniers chiffres figurant au dos de votre carte bancaire. Expire fin Clé* 16,90 € OU T-shirt événement « The Bleus » 14,90 € ❑ Je paye par chèque à l’ordre de Norac Presse. ❑ Je paye par prélévement (remplir l’autorisation ci-dessous et joindre un RIB). ❑ Je paye par carte bancaire (remplir ci-dessous) Autorisation de prélèvement J’autorise l’établissement teneur de mon compte à prélever sur ce dernier le montant des avis de prélèvements mensuels établis à mon nom, qui seront présentés par Norac Presse. Je vous demande de faire apparaître mes prélèvements sur mes extraits de compte habituels. Je m’adresserai directement à Norac Presse pour tout ce qui concerne le fonctionnement de mon abonnement. Organisme créancier : Titulaire du compte Norac Presse - 3, rue de l’Atlas - 75019 Paris N°national d’émetteur : 580 138 NOM : Date et signature obligatoire : PRÉNOM : ADRESSE : VILLE : CODE POSTAL : * Paiement par chèque ou par carte bancaire ** Le prélèvement automatique est réservé à la France métropolitaine (engagement minimum de 12 mois). Au-delà de 12 mois, mon abonnement sera reconduit tacitement sauf demande expresse adressée à : Norac Presse - Service Abonnements - BP 25244 - 72005 LE MANS CEDEX 1. Cadeaux sous réserve de disponbilités. Couleur et modèle non contractuels. En cas de prélèvement, envoi du cadeau après le premier encaissement. Tarifs étrangers et DOM-TOM (carte bancaire uniquement) : Maxi : 55 € Cadeau étranger : adresse française uniquement. A retourner accompagné du règlement sous enveloppe affranchie à : NORAC PRESSE – Service Abonnements – BP 25244 – 72005 Le Mans Cedex 1 – Service Abonnements : Tél. 02 43 39 16 20 Mail : abonnement@tomar-presse.com - Site Internet : wwwbasketnews.net Plus d’abonnements et de cadeaux sur ➜ www.basketnews.net 49 € EN UNE SEULE FOIS OU 4,90 € /MOIS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 1Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 2-3Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 4-5Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 6-7Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 8-9Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 10-11Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 12-13Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 14-15Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 16-17Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 18-19Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 20-21Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 22-23Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 24-25Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 26-27Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 28-29Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 30-31Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 32-33Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 34-35Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 36-37Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 38-39Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 40-41Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 42-43Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 44-45Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 46-47Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 48-49Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 50-51Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 52-53Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 54-55Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 56-57Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 58-59Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 60-61Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 62-63Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 64-65Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 66-67Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 68