Maxi Basket n°38 décembre 2011
Maxi Basket n°38 décembre 2011
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°38 de décembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Tomar Presse

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,2 Mo

  • Dans ce numéro : 9 jours avec Tony Parker.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Photos : Hervé Bellenger/IS, Pascal Allée/Hot Sports et Steph Visual Press Agency 14 maxi-basket JOUR 1 : SAMEDI 29 OCTOBRE LA MEILLERAIE EN ÉBULLITION Un accueil digne d’une rock star. La première sortie de Tony Parker est l’occasion de mesurer son immense popularité. À Cholet, terre de basket par excellence, tous veulent approcher la star. Combien sont-ils, 200 ?, 250 ? à attendre un autographe à la sortie de l’hôtel ? Assailli par les fans à son arrivée à la Meilleraie, TP aura besoin d’une bonne vingtaine de minutes pour rejoindre les vestiaires. Autant après le match pour atteindre son mini-van, sous les cris d’hystérie dignes des Beatles de la grande époque. Pendant l’échauffement des deux équipes, le coté de terrain villeurbannais était complètement envahi. « C’est marrant de voir qu’une personne arrive à faire cela et que c’est un basketteur », souffle Laurent Foirest. Un seul basketteur avait suscité autant de ferveur, de passion dans l’hexagone. Un certain M.J. lorsqu’il visita la capitale dans les années 80-90. « On n’a jamais vu un tel engouement. C’était au-delà de tout ce qu’on pouvait imaginer », n’en revient toujours pas Thierry Chevrier, le directeur de Cholet Basket. « Barcelone, l’an dernier, c’était assez impressionnant, mais pas à ce niveau-là. » Mitraillé par des centaines d’appareils photos dès l’échauffement, Parker a eu l’impression de jouer à domicile. Le match s’est joué, évidemment, à guichets fermés, comme partout où passe TP. « Tout est parti 3 semaines avant, en 3 jours », détaille Chevrier. « On aurait pu faire 10-15.000. » Le club a majoré le prix de ses places pour cette affiche de « super gala », entre 20 et 45 euros, et réalisé une bonne recette. L’effet Parker rejaillit sur toute la Pro A. Thierry Chevrier a été bluffé par l’extrême disponibilité de la star à l’égard de ses fans. « Quand je vois ce qu’il fait, beaucoup de joueurs, loin d’avoir le même statut devraient prendre exemple sur lui. Il faut se mettre en quatre pour leur demander parfois des animations. Lui était superbe. On ne peut que féliciter son attitude, même si j’aurais préféré qu’il rate un peu de paniers et fasse un peu moins de passes (rires). » Parce que oui, au passage, Parker a livré un match très solide sur le parquet choletais et pris les choses en main dans le money-time. 19 points, 5 rebonds, 7 passes au final et une victoire référence pour l’ASVEL. Visiblement, ses coéquipiers n’ont pas été décontenancés par cette nouvelle ferveur. Au contraire. « Ca nous a bien boostés », souligne Edwin Jackson. « Cela fait plaisir d’avoir cette médiatisation. On le vit bien. On est un peu starisés à travers lui. » JOUR 2 : DIMANCHE 30 OCTOBRE AMBASSADEUR LNB Après la victoire à Cholet, Parker n’est pas rentré à Lyon – en TGV – avec ses coéquipiers. Ce dimanche matin, il doit participer à une séance photo organisée par la LNB au Palais des Sports de Levallois, en compagnie de onze autres basketteurs français. Les trois stars NBA de la LNB, Parker, Diaw et Batum, chaperonnent trois joueurs chacun, sous l’angle « Une star peut en cacher d’autres ». L’objectif de l’opération est de mettre en valeur les autres joueurs français LNB grâce à l’impact médiatique qu’ont les joueurs NBA. L’après lock-out est anticipé. La ligue a mis le paquet comme jamais sur la communication. 1 million d’euros sur un budget de 7. Prévu le week-end précédent, le shooting a été reporté d’une semaine. « Tony n’était pas disponible, il sortait d’un aller-retour à San Antonio », précise Clément Troprès, le responsable communication de la LNB. « Cela a été un peu compliqué parce qu’il avait beaucoup de sollicitations, mais finalement il a joué le jeu. » • Au micro de RMC dans le Tony Parker Show. Ici avec son grand ami, le DJ Cut Killer (à gauche) et l’animateur Pierre Dorian (à droite).• À l’échauffement à la Meilleraie.• Séance de maquillage, puis en tournage pour Quick.
Peu après 10 heures, le meneur de l’ASVEL débarque dans la salle avec ses deux jeunes coéquipiers, Kim Tillie et Léo Westermann, visiblement fatigué. La soirée précédente, passée en compagnie de Boris Diaw, Teddy Riner et Ladji Doucouré, a été animée, les premiers lay-ups sont difficiles mais Parker, comme toujours, est très concentré lors du shooting. Quelques clichés en action puis avec le trio Causeur-Fournier-Tchicamboud, un petit spot pour LNB.tv affublé d’un bonnet de Père Noël en prévision des journées de Noël (les 23 et 27 décembre), avant un petit coucou à La Matinale, l’émission de Canal+. « En France, tu dois jouer REPORTAGE• maxi-basket 15 « On est un peu starisés à travers lui » Edwin Jackson dans des salles comme celle-ci ? », l’interroge Sylvère Henry Cissé. « Encore, celle-là, ça va. Hier à Cholet, ça faisait un peu peur », rigole Parker. « Ça change de San Antonio…mais je n’ai rien contre Cholet, c’est une grande ville de basket. » Parker quitte tranquillement les lieux peu après midi. « JOUR 3 : LUNDI 31 OCTOBRE M.C. PARKER Premier entraînement de la semaine pour les Villeurbannais à l’Astroballe. Mais avant cela, Parker participe, comme › › ›



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 1Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 2-3Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 4-5Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 6-7Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 8-9Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 10-11Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 12-13Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 14-15Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 16-17Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 18-19Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 20-21Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 22-23Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 24-25Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 26-27Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 28-29Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 30-31Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 32-33Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 34-35Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 36-37Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 38-39Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 40-41Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 42-43Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 44-45Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 46-47Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 48-49Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 50-51Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 52-53Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 54-55Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 56-57Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 58-59Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 60-61Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 62-63Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 64-65Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 66-67Maxi Basket numéro 38 décembre 2011 Page 68