Martinez n°8 2010/2011
Martinez n°8 2010/2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de 2010/2011

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : O2C

  • Format : (240 x 330) mm

  • Nombre de pages : 140

  • Taille du fichier PDF : 15,5 Mo

  • Dans ce numéro : Caterina Murino... l'italienne au grand coeur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 100 - 101  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
100 101
Fort de l’excellent accueil fait au nouveau décor de la suite des oliviers, L’hôtel Martinez a rénové six nouvelles suites et prévoit, pour l’automne 2010, le renouveau d’une vingtaine de chambres en front de mer. Pour mettre en valeur ces magnifiques réalisations, le décorateur a privilégié les matières et les tons lumineux  : camaïeu de blancs, champagne, ivoire et beige contrasté par du turquoise, vert d’eau ou encore du taupe qui vient apporter son souffle chaud et profond. Pour accentuer l’effet élégant de cette mise en lumière, on a paré les pièces et leur mobilier de tissus irisés et de revêtements précieux. Les murs sont couverts d’un tissu tendu d’un crème au scintillement subtil. Chaises, canapés et lits se couvrent de satins raffinés, de velours soyeux et de feuilles d’argent. Au sol, a revamp a score of rooms overlooking the seafront in the fall of 2010. To flatter these magnificent achievements, Marc Hertrich has focused on fabrics and glowing colours  : graduated shades of white, champagne, ivory and beige, with contrasting turquoise, sea green or even taupe, to add warmth and cosiness. To accentuate the elegant effect of this light and airy staging, the rooms and their furnishings On the strength of the excellent reception given to the new decor of the Suite des Oliviers, the Martinez then renovated six new suites and is planning a revamp a score of rooms overlooking the seafront in the fall of 2010. have been treated to iridescent fabrics and rich drapes. The walls are lined with a cream fabric with a very subtle shimmer. Chairs, sofas and beds are covered with refined satin, silky velvet and silver leaf. On the floor, the parquet with a satiny finish and tinted with ash grey brings a new dimension to this suite. In one of the bedrooms, it is replaced by a fitted carpet with the diamond « HM » monogram. Since the « makeover » of the Suite des nouveauté le parquet, satiné et teinté de gris cendré, donne une nouvelle dimension à cette suite. Dans l’une des chambres, il s’efface au profit d’une moquette monogrammée du losange « HM ». Depuis le « relooking » de la Suite des Oliviers, Marc Hertrich a décliné avec succès cette atmosphère sophistiquée dans six nouvelles suites, dévoilées à la veille du Festival de Cannes. A l’automne, l’architecte parisien se remettra à l’ouvrage, supervisant la rénovation de plus d’une vingtaine de chambres avec vue mer. Un parfum des Années Folles, la Méditerranée en toile de fond  : voilà qui promet encore un beau voyage. Oliviers, Marc Hertrich has produced successful variations of this sophisticated atmosphere in six new suites, to be unveiled on the eveof the Cannes Film Festival. In the autumn, the Parisian architect will be back at work, supervising the renovation of over a score of rooms with sea view. The wafting fragrance of the Roaring ‘Twenties, the Mediterranean in the background  : the promise of another wonderful trip. 101



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Martinez numéro 8 2010/2011 Page 1Martinez numéro 8 2010/2011 Page 2-3Martinez numéro 8 2010/2011 Page 4-5Martinez numéro 8 2010/2011 Page 6-7Martinez numéro 8 2010/2011 Page 8-9Martinez numéro 8 2010/2011 Page 10-11Martinez numéro 8 2010/2011 Page 12-13Martinez numéro 8 2010/2011 Page 14-15Martinez numéro 8 2010/2011 Page 16-17Martinez numéro 8 2010/2011 Page 18-19Martinez numéro 8 2010/2011 Page 20-21Martinez numéro 8 2010/2011 Page 22-23Martinez numéro 8 2010/2011 Page 24-25Martinez numéro 8 2010/2011 Page 26-27Martinez numéro 8 2010/2011 Page 28-29Martinez numéro 8 2010/2011 Page 30-31Martinez numéro 8 2010/2011 Page 32-33Martinez numéro 8 2010/2011 Page 34-35Martinez numéro 8 2010/2011 Page 36-37Martinez numéro 8 2010/2011 Page 38-39Martinez numéro 8 2010/2011 Page 40-41Martinez numéro 8 2010/2011 Page 42-43Martinez numéro 8 2010/2011 Page 44-45Martinez numéro 8 2010/2011 Page 46-47Martinez numéro 8 2010/2011 Page 48-49Martinez numéro 8 2010/2011 Page 50-51Martinez numéro 8 2010/2011 Page 52-53Martinez numéro 8 2010/2011 Page 54-55Martinez numéro 8 2010/2011 Page 56-57Martinez numéro 8 2010/2011 Page 58-59Martinez numéro 8 2010/2011 Page 60-61Martinez numéro 8 2010/2011 Page 62-63Martinez numéro 8 2010/2011 Page 64-65Martinez numéro 8 2010/2011 Page 66-67Martinez numéro 8 2010/2011 Page 68-69Martinez numéro 8 2010/2011 Page 70-71Martinez numéro 8 2010/2011 Page 72-73Martinez numéro 8 2010/2011 Page 74-75Martinez numéro 8 2010/2011 Page 76-77Martinez numéro 8 2010/2011 Page 78-79Martinez numéro 8 2010/2011 Page 80-81Martinez numéro 8 2010/2011 Page 82-83Martinez numéro 8 2010/2011 Page 84-85Martinez numéro 8 2010/2011 Page 86-87Martinez numéro 8 2010/2011 Page 88-89Martinez numéro 8 2010/2011 Page 90-91Martinez numéro 8 2010/2011 Page 92-93Martinez numéro 8 2010/2011 Page 94-95Martinez numéro 8 2010/2011 Page 96-97Martinez numéro 8 2010/2011 Page 98-99Martinez numéro 8 2010/2011 Page 100-101Martinez numéro 8 2010/2011 Page 102-103Martinez numéro 8 2010/2011 Page 104-105Martinez numéro 8 2010/2011 Page 106-107Martinez numéro 8 2010/2011 Page 108-109Martinez numéro 8 2010/2011 Page 110-111Martinez numéro 8 2010/2011 Page 112-113Martinez numéro 8 2010/2011 Page 114-115Martinez numéro 8 2010/2011 Page 116-117Martinez numéro 8 2010/2011 Page 118-119Martinez numéro 8 2010/2011 Page 120-121Martinez numéro 8 2010/2011 Page 122-123Martinez numéro 8 2010/2011 Page 124-125Martinez numéro 8 2010/2011 Page 126-127Martinez numéro 8 2010/2011 Page 128-129Martinez numéro 8 2010/2011 Page 130-131Martinez numéro 8 2010/2011 Page 132-133Martinez numéro 8 2010/2011 Page 134-135Martinez numéro 8 2010/2011 Page 136-137Martinez numéro 8 2010/2011 Page 138-139Martinez numéro 8 2010/2011 Page 140