Martinez n°8 2010/2011
Martinez n°8 2010/2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de 2010/2011

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : O2C

  • Format : (240 x 330) mm

  • Nombre de pages : 140

  • Taille du fichier PDF : 15,5 Mo

  • Dans ce numéro : Caterina Murino... l'italienne au grand coeur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
la montre du pilote L’Oyster Perpetual Cosmograph Daytona est la référence des pilotes professionnels, sur les circuits ou en dehors. Emblématique depuis sa création en 1963, ce chronographe est l’instrument idéal pour mesurer un temps et calculer une vitesse moyenne. Considérée comme un équipement aussi important que les cadrans du tableau de bord, la Daytona s’est imposée comme la montre sportive et élégante du passionné d’automobile. L’histoire continue sur ROLEX.COM JOAILLIERS à CANNES depuis 1862 71, rue d’antibes - cannes - tél. 04 93 39 30 68 le cosmograph daytona FtC7LX, M^&TER PERPETLlRL _lap- tm.Miv7 erNFpWGME4ER 4'17nk GGRT n Lip t -151+9045Liia1.1.1
MARTINEZMAGAZINE 10.11 edito Y a d’la joie… Happy days… Il n’y a qu’une seule chose sur laquelle nous ne pouvons pas nous engager à l’occasion de votre passage parmi nous  : le temps qu’il fera demain. Pour autant, il y a fort à parier que le soleil sera de la fête, la Côte d’Azur, parcelle de terre bénie des dieux, affichant un ensoleillement record de 300 jours par an. Pour le reste, soyez assuré que nos mettons tout en œuvre pour que votre séjour soit placé sous le signe du rêve, de la bonne humeur et de la convivialité. Une convivialité à notre façon  : tout en retenue, matinée d’élégance et de savoir-faire. Car notre palace, récemment récompensé pour la qualité de son service et de sa cuisine (merci Christian Sinicropi et sa brigade), s’enorgueillit d’une ambiance particulière. Celle d’un établissement à taille humaine, où chaque hôte se sent chez lui, où les équipes veillent, dans la plus grande discrétion, au bien-être de chacun. Dynamique, vivant, coloré, le Martinez respire ainsi la joie de vivre, un sentiment qu’il transmet à ceux qui franchissent son seuil. Vous savez ce que l’on dit  : la joie est communicative ! There is only one thing we cannot guarantee during your stay among us  : the weather ! However, it is very likely that the sun will shine on festivites, as the Côte d’Azur, this stretch of land blessed by the gods, posts a record 300 days of sunshine per year. For everything else, you can rest assured that we will strive to make your stay a dream experience, full of good humor and congeniality. Congeniality in our own way  : tinged with discretion, elegance and expertise. For our palace, recently distinguished for the quality of its service and cuisine (thanks to Christian Sinicropi and his kitchen brigade), is proud of its special atmosphere. That of an establishment on a human scale, where each guest feels at home, where our teams keep a very discreet eye on each guest’s well-being. Vivacious, lively, colourful, the Martinez exudes the joy of living, a feeling it transmits to all those who crossits threshold. You know what they say  : joy is catching ! Richard Schilling Directeur Général



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Martinez numéro 8 2010/2011 Page 1Martinez numéro 8 2010/2011 Page 2-3Martinez numéro 8 2010/2011 Page 4-5Martinez numéro 8 2010/2011 Page 6-7Martinez numéro 8 2010/2011 Page 8-9Martinez numéro 8 2010/2011 Page 10-11Martinez numéro 8 2010/2011 Page 12-13Martinez numéro 8 2010/2011 Page 14-15Martinez numéro 8 2010/2011 Page 16-17Martinez numéro 8 2010/2011 Page 18-19Martinez numéro 8 2010/2011 Page 20-21Martinez numéro 8 2010/2011 Page 22-23Martinez numéro 8 2010/2011 Page 24-25Martinez numéro 8 2010/2011 Page 26-27Martinez numéro 8 2010/2011 Page 28-29Martinez numéro 8 2010/2011 Page 30-31Martinez numéro 8 2010/2011 Page 32-33Martinez numéro 8 2010/2011 Page 34-35Martinez numéro 8 2010/2011 Page 36-37Martinez numéro 8 2010/2011 Page 38-39Martinez numéro 8 2010/2011 Page 40-41Martinez numéro 8 2010/2011 Page 42-43Martinez numéro 8 2010/2011 Page 44-45Martinez numéro 8 2010/2011 Page 46-47Martinez numéro 8 2010/2011 Page 48-49Martinez numéro 8 2010/2011 Page 50-51Martinez numéro 8 2010/2011 Page 52-53Martinez numéro 8 2010/2011 Page 54-55Martinez numéro 8 2010/2011 Page 56-57Martinez numéro 8 2010/2011 Page 58-59Martinez numéro 8 2010/2011 Page 60-61Martinez numéro 8 2010/2011 Page 62-63Martinez numéro 8 2010/2011 Page 64-65Martinez numéro 8 2010/2011 Page 66-67Martinez numéro 8 2010/2011 Page 68-69Martinez numéro 8 2010/2011 Page 70-71Martinez numéro 8 2010/2011 Page 72-73Martinez numéro 8 2010/2011 Page 74-75Martinez numéro 8 2010/2011 Page 76-77Martinez numéro 8 2010/2011 Page 78-79Martinez numéro 8 2010/2011 Page 80-81Martinez numéro 8 2010/2011 Page 82-83Martinez numéro 8 2010/2011 Page 84-85Martinez numéro 8 2010/2011 Page 86-87Martinez numéro 8 2010/2011 Page 88-89Martinez numéro 8 2010/2011 Page 90-91Martinez numéro 8 2010/2011 Page 92-93Martinez numéro 8 2010/2011 Page 94-95Martinez numéro 8 2010/2011 Page 96-97Martinez numéro 8 2010/2011 Page 98-99Martinez numéro 8 2010/2011 Page 100-101Martinez numéro 8 2010/2011 Page 102-103Martinez numéro 8 2010/2011 Page 104-105Martinez numéro 8 2010/2011 Page 106-107Martinez numéro 8 2010/2011 Page 108-109Martinez numéro 8 2010/2011 Page 110-111Martinez numéro 8 2010/2011 Page 112-113Martinez numéro 8 2010/2011 Page 114-115Martinez numéro 8 2010/2011 Page 116-117Martinez numéro 8 2010/2011 Page 118-119Martinez numéro 8 2010/2011 Page 120-121Martinez numéro 8 2010/2011 Page 122-123Martinez numéro 8 2010/2011 Page 124-125Martinez numéro 8 2010/2011 Page 126-127Martinez numéro 8 2010/2011 Page 128-129Martinez numéro 8 2010/2011 Page 130-131Martinez numéro 8 2010/2011 Page 132-133Martinez numéro 8 2010/2011 Page 134-135Martinez numéro 8 2010/2011 Page 136-137Martinez numéro 8 2010/2011 Page 138-139Martinez numéro 8 2010/2011 Page 140