Machin Chose n°1 oct 17 à fév 2018
Machin Chose n°1 oct 17 à fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de oct 17 à fév 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Timar

  • Format : (205 x 278) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 40,0 Mo

  • Dans ce numéro : le coton-tige, rencontre exclusive.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
Entretien 4>C114, 36 en 1908, des jeunes filles travaillaient comme fileuses, en caroline du nord. un ouvrier agricole, en louisiane, en 1940..'t'- L1 ‘" ?..'oxitirr.moe‘MMX4.4,11.ei.li'_1.2.ÉL)i 1 217 t-shirts 21 960 mouchoirs 313 600 billets de 100 $ OU OU OU 4 321 chaussettes colleifinlelliitInnliplee'digi, le que faire av e c un ballot de coton ? 765 chemises OU 2 104 caleçons OU 215 jeans Source  : National Cotton Council of America. Un ballot  : 217 kilos Des cueilleurs de coton d'une plantation en floride, au XIX e siècle (date inconnue). L'Europe domine le marché grâce aux machines, mais surtout grâce aux esclaves, non ? Effectivement. Les Européens développent des machines et, à peu près au même moment, s’approprient d’immenses portions du continent américain. Sur ces terres volées aux peuples indigènes, ils développent la culture du coton, impossible en Europe. Enfin, ils se lancent dans la traite des esclaves, qui leur a fourni la main-d’œuvre nécessaire. Ils sont arrivés dans l’industrie du coton en connectant par la violence l’Asie, l’Afrique, l’Amérique et l'Europe. Rien n’aurait été possible sans les terres volées et l’esclavage de millions d’Africains. La hausse de la demande de coton a provoqué une énorme expansion de l’esclavage, d’abord aux Antilles et au Brésil, puis dans le sud des États-Unis. L’industrie du coton a-t-elle aussi participé à l’émergence du monde ouvrier ? Pendant des millénaires, la majeure partie de la population a vécu de l’agriculture, à la campagne. Avec l’apparition de l’industrie moderne, largement centrée sur le coton, des millions de gens ont quitté les zones rurales pour de gigantesques usines. Les conditions étaient très dures, les journées très longues et les salaires extrêmement bas. Les gens, qui ne produisaient plus leur nourriture, se trouvaient dépendants de leur salaire pour vivre. Ce fut une révolution sociale fondamentale, dont l’industrie cotonnière fut à l’avant-garde. L’empire britannique du coton s’est effondré, l'industrie américaine se maintient grâce à de fortes subventions... Qui sont aujourd’hui les maîtres du coton ? Ironie de l’histoire, l’industrie du coton est en grande part revenue en Asie. Aujourd’hui, les principaux producteurs de coton sont la Chine, l’Inde et l’Ouzbékistan. La Chine est le principal pays transformateur et beaucoup de vêtements sont fabriqués en Asie, par exemple au Bangladesh. Mais certains acteurs majeurs restent européens ou étasuniens  : les chaînes de supermarchés, les enseignes de prêt-à-porter, les marques de sportswear. Ils ne fabriquent pas, mais ils orientent le marché et perçoivent une bonne part des profits de l’empire du coton. Quel est l’impact de cette énorme production sur l’environnement ? Malgré l’apparition de fibres artificielles, la consommation de coton explose. Le fait que les vêtements soient de plus en plus des biens de consommation quasiment jetables joue sur l’intense exploitation des producteurs et des cultivateurs de coton. À bien des égards, le prix des textiles est trop bas. Le fait que le coton coûte si peu a un impact environnemental énorme, car sa culture consomme énormément d’eau et de produits chimiques. L'Ouzbékistan est un bon exemple  : la mer d’Aral y a presque complètement disparu, asséchée pour irriguer les cultures de coton environnantes. * Sven Beckert, professeur d'histoire à Harvard, Empire of Cotton  : A Global History (2014), 29 euros REX ; GETTY ; DR
ESSAI N°14 IMPOSER UNE PERSONNALITÉ LT2 ? ^.:='



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 1Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 2-3Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 4-5Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 6-7Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 8-9Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 10-11Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 12-13Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 14-15Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 16-17Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 18-19Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 20-21Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 22-23Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 24-25Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 26-27Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 28-29Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 30-31Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 32-33Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 34-35Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 36-37Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 38-39Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 40-41Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 42-43Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 44-45Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 46-47Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 48-49Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 50-51Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 52-53Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 54-55Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 56-57Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 58-59Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 60-61Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 62-63Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 64-65Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 66-67Machin Chose numéro 1 oct 17 à fév 2018 Page 68