Lolita ! n°5 sept/oct 2011
Lolita ! n°5 sept/oct 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°5 de sept/oct 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (209 x 269) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,2 Mo

  • Dans ce numéro : rentrée 100% cool.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
sexoh ! 34 lolita ! « C’est quoi être normale ? » C’est une très bonne question, dont personne n’a la réponse. En fait, tu es normale, forcément. Ce n’est pas parce que tu as l’impression de ne pas être comme les autres que tu ne l’es pas. D’abord parce que la plupart des filles et garçons de ton âge parlent beaucoup sans vraiment savoir de quoi ils parlent. Il faut donc relativiser ce que tu entends : non, tous les gens de ton bahut n’ont pas déjà couché, beaucoup mentent justement par peur de ne pas « être normal ». Mais du coup, ça fausse tout, pour tout le monde ! Ensuite, chacun son rythme. Que tu aies 13, 15, 17 ou 20 ans, ce n’est pas parce que tu ne sors avec personne ou que tu n’en as pas envie que tu n’es pas normale. Tu fais ce que tu veux, quand tu veux, et se forcer ne sert à rien d’autre que de regretter certaines expériences. Ensuite, la vie est aussi une question d’opportunité, et tu ne peux pas forcer le destin ou faire n’importe quoi avec n’importe qui seulement pour être comme les autres ! « Je n’ai pas envie de sortir avec des garçons » Ce n’est ni anormal ni étonnant. Premièrement, tu peux très bien les considérer comme des copains, ou ne pas ressentir l’envie d’avoir un petit copain, ou d’embrasser des garçons. Quand on est enfant, on n’en a pas envie, ça vient avec la puberté, et ça peut prendre beaucoup plus de temps que les changements physiques. Si tu te trouves trop jeune, si cette idée te gêne, c’est tout à fait normal. Ça viendra plus tard, et assez naturellement. Un jour cette idée ne te semblera plus si bizarre, et tu en auras même envie. Deuxièmement, il est aussi possible que cette idée ne te dérange pas, mais que tu n’aies pas encore trouvé de garçon qui te donne envie de sortir avec lui. Et ça, ne t’inquiète pas, ce n’est qu’une question de temps, et tu as bien raison d’attendre. Si sortir avec quelqu’un pour sortir avec quelqu’un ou pour dire que tu l’as fait ne t’intéresse pas, attends ! Tout vient à point à qui sait attendre ! 8questions QUE TU TE POSES SUR… LA NORMALITÉ ! suis-je normale ? s’il y a bien une question qu’on se pose très très souvent à ton âge, c’est celle-ci. et comme on ne sait pas comment ça se passe chez les autres et qu’on ne connaît pas encore très bien son corps et celui des autres, se demander si on est normale, c’est… normal. surtout en matière de sexualité ! « Je n’ai pas envie de coucher avec lui (ni avec personne) » Que tu sois amoureuse ou non en ce moment, le fait est que coucher avec un garçon ne te fait pas du tout envie. Et quand tu entends toutes tes copines dire qu’il leur tarde de perdre leur virginité ou que coucher avec son copain, c’est normal, une fois de plus, tu te poses des questions. Mais tout ça, ce n’est pas un problème. C’est peut-être frustrant pour ton amoureux, certes, mais tu ne dois pas te forcer. L’appétit ne vient pas en mangeant. Si tu te forces, tout ce que tu pourras gagner, c’est de te sentir très mal après, et te dégoûter de l’acte sexuel. Avoir envie de franchir le cap, ça viendra, avec la bonne personne, et/ou au bon moment. Un jour, comme le fait d’avoir envie d’embrasser, ça viendra, par curiosité, par amour, par désir, l’envie sera là, et tu la reconnaîtras. Et il n’y a aucun âge pour ça. Beaucoup de filles ne font l’amour pour la première fois qu’à plus de 20 ans, et il vaut mieux attendre d’être prête pour que ce soit le mieux possible ! « J’ai déjà couché avec des garçons » Au contraire de la question précédente, coucher avec des garçons ne te pose pas de problème. Alors que pas mal de tes copines attendent de trouver le bon, ou sont avec des mecs depuis deux mois et attendent encore avant de passer à l’acte, toi, tu ne te poses pas ce genre de questions. Tu en as envie, tu le fais, et ça ne te dérange pas, au contraire. Tu n’es pas spécialement pudique, et tu n’as pas besoin d’être amoureuse pour avoir des relations sexuelles (ou alors tu tombes souvent amoureuse). Et bien tant mieux ! Tant que tu fais ce que tu veux et seulement ce que tu veux, tout est normal. En revanche, fais attention de ne pas céder tout simplement parce que tu fais ce qu’on attend de toi ou que tu veux faire plaisir à tel ou tel mec. Et surtout, n’oublie pas de te protéger, de mettre des préservatifs et utiliser une contraception : être active sexuellement, c’est avant tout être responsable, et connaître les risques que tu cours !
« Je n’ai pas envie de me masturber » C’est tout à fait normal. Comme tout le reste, chaque chose liée à la sexualité est personnelle, et vient en son temps. Ou ne vient pas, d’ailleurs. Ne pas avoir envie de se toucher, c’est très commun : les femmes et les filles se masturbent moins que les hommes. Elles sont moins nombreuses, elles la pratiquent moins souvent. Il y a beaucoup de raison à cela : elles n’y pensent pas, n’en ressentent pas le besoin, ou ne voient pas l’intérêt. Ça peut aussi te dégoûter, à moins que tu n’aies l’impression d’être un peu ridicule, sous ta couette. Le fait est que ça dépend vraiment des gens : certaines femmes ou filles s’y adonnent régulièrement, d’autres jamais. Ça te viendra, ou ça ne te viendra pas, l’important c’est que tu ne te forces à rien. Mais il n’est pas anormal du tout de ne pas en ressentir le besoin. Sache qu’il n’y a rien de honteux à cela, et que les gens en parlent ou non, c’est vraiment quelque chose qui ne regarde que toi. Et ça, c’est le plus important ! « Je me touche beaucoup, au contraire ? » Tu es dans une phase de découverte de ton corps, et de ta sexualité. Ton corps a beaucoup changé, et continue de le faire. De nombreuses et nouvelles sensations s’offrent à toi depuis quelques temps et tu ne peux t’empêcher de les explorer. C’est tout à fait normal. D’autre n’en ressentent pas le besoin, toi si. Que ce soit par curiosité ou par plaisir, te toucher te procure des sensations nouvelles ou renouvelées, et te permet d’apprendre à connaître ton corps, ses réactions, et ton plaisir. C’est très bien : bien se connaître te permettra d’avoir une vie sexuelle détendue, et tu sauras ainsi guider ton amoureux, et lui faire comprendre ce que tu aimes, et ce que tu n’aimes pas. Sache en tout cas que les sensations que tu te procures restent différentes de celles qu’un partenaire pourrait te donner, et que l’un n’empêche pas l’autre. Tu peux aussi ne pas avoir forcément envie de rechercher le plaisir, mais plus comprendre comment ça marche et être fascinée par tous ces changements : c’est ton corps, normal que tu aies envie de le connaître, non ? La normalité n’existe pas ? ! « Je regarde les autres filles » Tu ne peux pas t’en empêcher. Dans les vestiaires après l’EPS, à la piscine, à la plage ou dans la rue, tu regardes les autres filles : leurs fesses, leurs seins, mais aussi comment elles sont faites dans leur globalité. Et bien rassure-toi, c’est tout à fait normal, et même si les autres disent le contraire, elles mentent et le font aussi ! C’est la curiosité qui te pousse à essayer de deviner comment ça marche chez les autres, comment elles sont fi chues, si leurs seins sont aussi en forme de poire, si leurs fesses ont de la cellulite ou des vergetures, si elles ont des poils, comment elles s’épilent… Tu as peut-être l’impression que c’est du voyeurisme, en réalité, c’est seulement de la curiosité, et une sorte de fascination qui est tout à fait normale dans une période où tous ces changements te font te poser de multiples questions. Ne t’inquiète donc pas pour ça, ça ne veut pas forcément dire que tu es homosexuelle ou impudique ! « Les scènes de sexe à la télé me fascinent et me dégoûtent » Les scènes érotiques à la télévision ou au cinéma sont souvent très gênantes quand on a ton âge. Surtout quand tes parents sont dans les parages : la honte ! En réalité, il n’y a pas de honte à avoir, la seule préoccupation de tes parents, c’est que tu ne sois pas choquée. Ces scènes d’amour dans les fi lms sont dérangeantes, à la fois parce qu’elles peuvent te fasciner, mais aussi te déranger. L’un, l’autre ou les deux. Si elles te fascinent, c’est parce que, consciemment ou pas, tu cherches à savoir comment ça se passe, ou comment « il faut faire ». Tu as peu ou pas d’expérience, et ce sont des indices sur ce qui t’arrivera un jour. On se pose toutes des questions à ce niveau-là ! Ça peut aussi te gêner, soit parce que l’intimité des autres n’est pas ta tasse de thé, soit parce que le sexe te dégoûte encore. Mais sache que cette idée va te passer : en grandissant, en mûrissant, ces images te sembleront un jour « normales », et non sales ou contre nature. Le sexe est quelque chose de naturel qui fait partie de la vie d’adulte de tout le monde. Chaque chose en son temps, mais ton tour viendra aussi ! lolita ! 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :