Lolita ! n°5 sept/oct 2011
Lolita ! n°5 sept/oct 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°5 de sept/oct 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (209 x 269) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,2 Mo

  • Dans ce numéro : rentrée 100% cool.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
masanté ! 32 lolita ! Q1 Qu’est-ce que c’est ? L’acné est une maladie de peau qui entraîne une peau grasse et des boutons de diverses formes : les comédons ouverts (points noirs), les comédons fermés (microkystes), des infl ammations (boutons rouges, boutons blancs, et gros boutons douloureux), dus à une infl ammation prolongée de l’orifi ce du poil. En d’autres termes, ce sont les racines des poils du visage (du fi n duvet, bien souvent) qui s’enfl amment parce que le sébum (le « gras » produit par la peau) a bouché l’orifi ce. En général, l’acné apparaît au début de l’adolescence, entre 11 et 13 ans, et disparaît avant 25 ans. Mais on peut également en avoir toute sa vie, bien que souvent, on n’est touché que pendant l’adolescence. Le problème, c’est qu’elle entraîne de nombreuses marques et cicatrices, plus ou moins importantes, qui peuvent être défi nitives, mais aussi des complexes importants. Q3 c’est héréditaire ? Hélas, oui, bien souvent. La plupart des adolescents qui ont de l’acné ont au moins un de leurs deux parents qui en ont ou en ont eu plus jeunes. Et pareillement, ceux qui n’en n’ont pas doivent se féliciter d’avoir des parents qui n’en ont pas souffert pendant leur adolescence. Mais ce n’est évidemment pas une règle infaillible : ta sœur ou ton frère peut en avoir (ou pas), et toi, pas du tout (ou l’inverse). C’est malheureusement aussi une histoire de chance, même si, comme nous l’avons déjà vu, certains facteurs comme le soleil, les dérèglements hormonaux, des réactions à certains médicaments ou l’utilisation de crèmes ou maquillage non adaptés peuvent jouer. Mais ce n’est pas parce que tu subis cette hérédité que tu ne peux rien faire pour lutter contre : l’acné doit être soignée, parce que tu as envie d’être jolie, mais aussi parce qu’elle peut entraîner des complexes, te gêner dans ta vie sociale et entraîner des cicatrices défi nitives. L’acné 10 questions que tu te poses sans jamais oser le faire ! SANTÉ Enfin des réponses à nos questions ! Q2 pourquoi j’en ai et d’autres pas ? 83% des filles et 95% des garçons sont touchés par l’acné à l’adolescence. Mais ces chiffres comprennent à la fois les acnés très légères (un ou deux boutons de temps en temps, quelques points noirs) et celles, plus graves, qui nécessitent l’intervention d’un médecin, avec gros boutons, nombreux et douloureux. Et ça, malheureusement, ce n’est dû bien souvent qu’au hasard et l’injustice, même si certains facteurs peuvent la provoquer. Par exemple, l’acné dite cosmétique est due à l’utilisation de crèmes comédogènes, qui bouchent l’orifi ce du poil : ainsi, quand tu choisis une crème hydratante, un fond de teint ou une poudre, vérifi e toujours qu’ils portent la mention « non comédogène », surtout si ta peau est à tendance grasse et/ou que tu as déjà de l’acné. Elle peut aussi être due à une exposition solaire, une réaction à un médicament ou un dérèglement hormonal. Q4 comment l’éradiquer ? Si l’acné est très légère, et que tu n’as que quelques boutons, la peau un peu grasse et des points noirs, quelques petites habitudes devraient remédier ou au moins minimiser ces petits inconvénients. Lave-toi le visage avec un nettoyant visage adéquat, purifiant doux, puis sèche-bien ta peau et applique une lotion purifiante avec un coton ou un spray d’eau minérale, et une crème hydratante légère et non comédogène (si tu n’hydrates pas ta peau, celle-ci va créer du sébum, du « gras », pour se défendre et assurer son confort). Si ton acné est plus sévère, persistante, douloureuse, ou que tu vis mal son existence, n’hésite pas à aller voir ton médecin, ou mieux, un dermatologue : cette maladie de peau est prise très au sérieux, car tout le monde sait qu’elle peut te faire te sentir mal au quotidien. Tu ne passeras pas pour quelqu’un de superficiel si tu veux faire soigner ton acné.
Q5 comment la camoufler ? L’important dans un premier temps, c’est de ne pas faire n’importe quoi avec n’importe quel produit pour essayer de cacher la misère. Premièrement parce qu’un produit inadapté peut aggraver l’état de ta peau, parce qu’il est comédogène, par exemple. Ensuite parce qu’en cas d’acné, il ne faut toucher ton visage qu’avec des doigts très propres. Et en dernier lieu parce qu’en voulant cacher tes boutons, tu peux attirer l’attention dessus, si la couche de fond de teint se voit par exemple. Le mieux pour camoufl er tes boutons, c’est d’hydrater ta peau, puis d’appliquer un fond de teint exprès pour les peaux acnéiques que tu trouveras en pharmacie ou parapharmacie, comme les gammes Couvrance d’Avène et Dermablend, de Vichy, avec un pinceau (que tu laveras tous les jours !) ou du bout des doigts (très propres !). Tu trouveras également dans ces gammes des correcteurs verts, impressionnants à première vue, mais qui vont te permettre de neutraliser les rougeurs sans te faire ressembler à Shrek. Ensuite, maquille-toi normalement, avec des pinceaux propres et en attirant l’attention sur tes yeux, ou ta bouche. Q7 Les médicaments anti-acné sont-ils dangereux ? Oui et non. Comme tout traitement médical, il ne faut pas les prendre à légère, et le faire uniquement sur prescription et surveillance régulière d’un médecin, que ce soit ton généraliste, ou un dermatologue. Tu ne dois absolument pas te servir des produits de ton frère, de ta sœur ou d’une copine en pensant que si ça marche pour eux, ça marchera pour toi. Les traitements anti-acné peuvent être pris par voie orale (comprimés) ou locale (crème), voire les deux. Et tous ont des effets secondaires éventuels, et nécessitent aussi quelques précautions que le médecin t’expliquera soigneusement. Par exemple, certains traitements doivent être accompagnés d’une contraception (car ils entraînent de sévères malformations du bébé en cas de grossesse), d’autres empêchent les expositions au soleil, d’autres peuvent te faire déprimer, d’autres encore vont te dessécher la peau et les yeux (et t’empêcher de porter des lentilles, si c’est ton cas). Mais rassure-toi, si tu es soigneuse et que tu suis les recommandations de ton médecin, tu ne risques rien. Q9 Les cicatrices vont-elles partir ? Tout dépend de la qualité de ta peau, de sa capacité de cicatrisation, de l’importance et de la profondeur des marques, et également de la gravité de ton acné. Les boutons rouges et/ou blanc et douloureux sont ceux qui font en général les plus vilaines marques, mais d’une personne à l’autre, les cicatrices n’auront pas la même importance. C’est pour cela qu’il est également important de faire soigner ton acné, et de ne pas faire n’importe quoi avec tes boutons. Généralement, quand les marques sont superfi cielles, elles restent mauves ou rosées pendant quelques semaines, voire quelques mois, puis s’estompent au point de devenir quasiment invisible. Parfois aussi elles sont en creux, et ne partent pas. Ton dermatologue peut te recommander des crèmes qui vont atténuer ces cicatrices, mais elles ne partiront pas réellement. Si tu en souffres ou qu’elles te défi gurent, il existe d’autres solution chez le dermatologue qui peuvent les faire (presque) disparaître, comme le laser ou les peelings chimiques (ou microdermabrasion). N’hésite pas à lui en parler ! Q6 on peut en avoir sur le corps ? Oui, très souvent, le dos et le décolleté peuvent être atteints, et même si ça se voit moins parce qu’on peut les cacher avec les vêtements, ça reste néanmoins très gênant quand on veut mettre un petit top, un col V, ou qu’on va à la piscine. Et là, impossible de tricher avec du maquillage. Comme pour le visage, si cette acné est légère, lave-toi bien sous la douche avec un produit spécifi que purifi ant comme celui que tu utilises pour ton visage. Si elle est douloureuse ou très présente, comme pour le visage, va voir un médecin qui pourra te prescrire des médicaments ou des crèmes adaptées. Mais qu’elle soit légère ou disgracieuse, pour tes vêtements, choisis uniquement des matières naturelles qui vont laisser respirer ta peau : coton, soie, viscose, bambou, laine, lin… mais pas polyamide ou acrylique, dans lesquels on transpire plus. Et surtout : change de soutien-gorge et de t-shirt tous les jours. Q8 c’est vrai qu’il ne faut pas toucher les boutons ? Oui et non. Ce qui est vrai, c’est qu’il ne faut pas les attaquer sauvagement et systématiquement, avec les doigts sales et sans aucune précaution. Là, c’est sûr, ils vont se surinfl ammer à cause des bactéries apportées par tes doigts pas très propres, et avoir beaucoup de mal à cicatriser. Et donc créer de vilaines marques et cicatrices. En revanche, on sait très bien que quand on a un gros bouton blanc bien moche au milieu du visage, on ne peut pas l’ignorer et se promener avec tranquillement comme si rien n’était, en attendant qu’il parte tout seul (ce qu’il va mettre 3 jours à faire, autant dire une éternité). Demande donc à ton médecin de te montrer comment le percer sans risque d’aggraver la chose : il va te recommander de bien te laver les mains (y compris sous les ongles), et de presser doucement à travers deux mouchoirs en papier propres, puis de bien désinfecter et éventuellement d’appliquer une crème cicatrisante. Q10 Le laser, ça marche ? Oui. En détruisant les bactéries grâce à la chaleur, il réduit l’infl ammation. Par ailleurs, il va fragiliser la glande sébacée (la glande qui produit le sébum, ce gras qui bouche la racine du poil), qui, du coup, sera moins active. Ensuite, il va stimuler la peau et sa production de collagène, une substance qui va lui donner un aspect plus lisse. Mais s’il a des avantages, il présente aussi quelques inconvénients : tout d’abord, il faut plusieurs séances, et celles-ci sont assez chères. Ensuite, elles sont incompatibles avec certains traitements médicamenteux de l’acné : il faut attendre plusieurs mois entre la prise de ces traitements et le laser, ce qui peut être handicapant. Mais c’est un traitement assez nouveau, qui peut être aussi indiqué pour réduire les cicatrices, une fois ton traitement terminé. Sache également que c’est assez douloureux (mais ça, ça dépend aussi des personnes), et que les effets ne sont pas défi nitifs : ils durent en général entre un an et un an et demi, parfois un peu moins (sauf pour les cicatrices, pour lesquelles le traitement est défi nitif). lolita ! 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :