Lolita ! n°5 sept/oct 2011
Lolita ! n°5 sept/oct 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°5 de sept/oct 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (209 x 269) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,2 Mo

  • Dans ce numéro : rentrée 100% cool.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
masanté ! 30 lolita ! Je n’aime pas le sport ? J’en fais un jeu ! Évidemment, quand on n’est pas sportive et que notre loisir préféré reste la télé, quand notre seule activité sportive se résume à faire 2h de shopping par mois et jouer à la Wii, le sport, ce n’est qu’une corvée. Un truc horrible qui fait mal et qui fatigue, dont on ne voit pas du tout l’intérêt. Ok. Mais faire du sport, si c’est effectivement dur au début, quand on n’en a pas l’habitude, ça devient rapidement addictif. Le corps sécrète des endorphines, des hormones du plaisir, qui font qu’on se sent super bien. Et puis c’est bon pour la santé, donc il faut en faire… au moins un peu. Pour ça, fais-en un moment de plaisir et choisis quelque chose d’adapté à ta situation : tu veux en faire parce que c’est bon pour toi mais pas y passer des heures ? Dans ce cas, une heure de fitness, de step ou de body combat (ces chorégraphies en salles de sport qui te font faire des mouvements de combat plutôt que de danse) ou d’abdos-fessiers peut être la bonne solution : tu ne fais que ça, tu travailles, tu as les effets positifs et tu n’y passes pas l’après-midi. Tu veux que ce soit ludique ? Pourquoi pas la danse, africaine, modern-jazz, hip-hop, classique, c’est beau, ça défoule et c’est super pour la ligne. Sinon, pourquoi pas le yoga ? C’est un vrai sport, qui muscle en profondeur et de manière très harmonieuse. Je lutte contre les courbatures Aïe, les courbatures, c’est vraiment le truc le plus horrible qui soit. Déjà qu’on souffre en faisant du sport, si en plus on doit souffrir encore pendant trois jours, quel enfer ! Les courbatures sont des micro-déchirures de ton muscle, pas graves mais parfois très douloureuses. Elles surviennent parce que ton muscle a fourni un effort inhabituel pour lui, soit dans l’intensité, soit dans la durée, soit parce que tu n’as pas du tout l’habitude de le solliciter. Pour les éviter, pense à bien t’étirer après l’effort. L’étirement ne doit pas être expédié à la va-vite, mais durer au moins une ou deux minute par muscle, quitte à ce que ça tire sur le moment. Ensuite, bois beaucoup d’eau, pendant et après l’effort pour te réhydrater et fournir à tes muscles l’eau dont ils ont besoin pour fonctionner normalement. Et après, si malgré tout ça tu as vraiment mal, étire-toi doucement malgré la douleur, bois de l’eau et prends éventuellement un peu d’aspirine ou d’ibuprofène. Je m’assure que je suis capable de l’exercer Le sport, c’est aussi une mise à l’épreuve de ton corps qui ne doit pas être pratiquée n’importe comment. Avant de choisir une activité, tu dois impérativement demander à ton médecin un certificat médical, qu’il te délivrera s’il te juge apte à la pratiquer. En effet, selon ton état de santé, mais aussi ton stade de croissance, tu ne peux pas pratiquer n’importe quel sport de ton choix. La musculation, par exemple, est très déconseillée en pleine croissance, de même que la course si tes genoux ou tes chevilles sont fragiles, que tu es sujette aux entorses ou que tu es en plein pic de croissance. Pareil, si tu as de l’asthme ou d’autres difficultés respiratoires, ne prends pas ce problème à la légère. Ensuite, même si tu es apte, vas-y progressivement, ne présume pas de tes forces, et prends des cours adaptés à ton niveau, que tu sois débutante, confirmée ou excellente dans ta discipline. En forçant trop, tu pourrais te blesser et être privée d’activité physique pendant un long moment.
Je me lance des défis Ce qui est cool aussi avec le sport, c’est que c’est très stimulant, tant au niveau physique que mental. À force de le pratiquer, on a une image plus positive de soi, qui est due aux progrès réalisés et à sa propre fierté, qu’elle soit due au fait que tu es assidue, que tu progresses, que tu voies des résultats physiques ou que tu réalises de super performances. Et pour être encore plus contente de toi, lance-toi des défis, des seuils à atteindre, des mouvements à réaliser, des points à marquer, des minutes supplémentaires à tenir, des temps à raccourcir… tout dépend de ce que tu fais ! Mais même si tu dois être contente de toi et t’auto-féliciter (il ne sert à rien de te traiter de tous les noms ou de te trouver nulle, à part à te plomber le moral et te décourager !), fixe-toi toujours un mini-objectif supplémentaire. Les défis motivent et permettent de se donner du courage, de l’entrain et de l’énergie. Ils permettent aussi de ne jamais s’ennuyer, et ça, c’est aussi super important ! Je suis assidue Commencer et choisir une activité, c’est bien, c’est clair. Mais les bénéfices ne peuvent se ressentir que sur le long terme. Si les effets sur la silhouette dépendent surtout de la fréquence de ton activité, tu verras déjà une amélioration physique au bout de trois semaines, et tu seras même plus ferme en moins de temps que ça. Mais pour la santé, et pour garder et améliorer ces résultats, il faut que tu sois régulière et assidue. Ne rate pas de cours, ne te cherche pas d’excuse, fais-en un rendez-vous incontournable de ta semaine. Et puis au point de vue moral, tu verras que s’accrocher dans une activité donne vraiment confiance en soi, alors que prendre les choses à la légère ou les abandonner en cours d’année te donnera une image plus négative de toi. Tu es une winneuse ? Oui ? Alors tu peux le faire, n’abandonne pas ! Je pense à bien m’échauffer Quelle que soit l’activité que tu pratiques, et surtout si tu la pratiques seule, comme le footing, il est très important de t’échauffer. Si tu pratiques un sport d’équipe ou en cours, ton professeur ou ton entraîneur dirigera l’échauffement, et commencera toujours la séance par ça. Quelques tours de terrain en courant à petite vitesse puis en augmentant la cadence, quelques pas de fitness dans un rythme de plus en plus soutenu, quelques étirements, pas chassés ou échanges de balles ou de passes, tous ces exercices permettront à ton corps de se préparer à une activité plus intense. Si tu commences une activité directement en passant d’un état de repos à un effort intensif, tu vas brutaliser ton corps, qui risque de se blesser. Il faut donc y aller progressivement, même si l’échauffement ne dure que cinq minutes, et ne jamais sauter cette étape. lolita ! 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :