Lolita ! n°4 jui/aoû 2011
Lolita ! n°4 jui/aoû 2011
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°4 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 41,5 Mo

  • Dans ce numéro : amour d'été, c'est lui que je veux !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
malife ! 54 Des témoignages… « J’envoie entre 50 et 100 textos par jour ! » Mon portable et moi, c’est une grande histoire d’amour. je n’appelle pas trop, mais en revanche, les sms et mms, j’adore. j’ai un forfait textos illimités, et sans mentir, je pense que je dois bien en envoyer entre 50 et 100 par jour ! Ça paraît énorme, mais ça va assez vite en fait… C’est vrai que j’en envoie partout, tout le temps, même en cours, parfois, alors que c’est interdit. le problème c’est que du coup, on me dit souvent que je ne fais pas attention à ce qu’on me dit. C’est vrai que ça demande de la concentration d’écrire et de lire, alors je ne suis pas à 100% à ce que je fais. Mes parents ne supportent pas, ils trouvent ça impoli. Moi je trouve ça normal, mais c’est vrai que quand je suis avec mon copain ou mes copines, parfois, je me rends compte que c’est trop… il faudrait vraiment que j’arrête ! Mais pour l’instant, je n’y arrive pas. Meriem lolita ! « « sans portable, j’ai cru devenir folle » » l’autre jour en partant pour passer le week-end chez mon père (mes parents sont divorcés), je me suis aperçue que j’avais oublié mon portable. le drame ! évidemment, j’ai commencé par le dire en statut sur facebook : « Virginie a oublié son tel, help ! », mais le problème c’est que mon père aime bien qu’on fasse des trucs le week-end : impossible de lire les commentaires ou d’être en contact avec mes amis !!! j’y pensais tout le temps, j’essayais de l’attraper dans mon sac, j’avais l’impression de l’entendre sonner… d’habitude je dors avec mon téléphone, alors là, deux jours sans portable, j’ai cru devenir folle. Et puis fi nalement, j’ai quand même passé un bon week-end. j’ai plus discuté avec mon père et ma belle-mère, et j’ai plus profi té d’eux. Alors même si maintenant j’essaie de moins le regarder, plus jamais ça : je vérifi e trois fois que je l’ai avant de partir ! Virginie « J’étais devenue une grosse mytho » Je n’ai jamais été une fille super populaire à l’école. J’ai déménagé, et au collège, même si j’ai des copines, je ne fais pas vraiment partie des filles « cool ». Et puis sur Facebook, j’ai retrouvé des amis de mon ancienne école. Comme ils m’ont tous dit que j’étais super jolie sur ma photo de profil, j’ai pris confi ance, et j’ai commencé m’inventer une vie. Quand je me prenais en photo avec un copain, je leur faisais croire que c’était mon petit ami, le dimanche je mettais « super soirée » en statut ou « trop craqué au shopping hier avec Machine » … que des trucs faux mais qu’ils ne pouvaient pas vérifi er. C’est devenu un peu plus compliqué quand mes nouvelles copines ont commencé à commenter mes statuts ou mes photos et me dire que les commentaires des autres étaient bizarres. J’ai eu un peu peur et j’ai fermé mon compte Facebook ! Kenza
« J’ai fait la grève » jusqu’à l’année dernière, je crois que j’étais accro à mon portable : toujours en train d’écrire un texto, même à une copine que j’avais quitté 5mn avant, de regarder mon profil facebook, de recevoir des sms de x ou y ou de chatter avec des quasi-inconnus… Mes parents disaient même qu’ils allaient me le greffer, et que ça reviendrait au même ! Un jour, en sortant du ciné, alors qu’il me tardait de raconter le film et de checker mes messages, je me suis rendu compte que certains de mes amis m’avaient envoyé 4 ou 5 sms d’affi lée en me demandant « pk tu réponds pas ? ? ». Et au lieu de me sentir fl attée et désirée, je me suis sentie oppressée, obligée de rendre des comptes… et j’ai détesté ! j’ai fait une grève du téléphone, expliqué à mes amis que j’avais une vie, et depuis, je suis beaucoup plus raisonnable… Candice « J’ai fait un gros tri dans mes amis » quand j’ai créé mon profi l facebook, je suis vite devenue accro : je postais des commentaires, je mettais des « pouces » sur ceux de mes amis, et surtout, j’ajoutais un peu n’importe qui comme ami. j’avais plein d’amis qui « servaient à rien » : gens rencontrés une fois à qui je ne parlais pas, cousin de ma copine Audrey que je n’avais jamais vu, copains de maternelle ou de primaire avec qui je n’étais pas vraiment amie et que je ne reverrai jamais… j’espionnais la vie de gens qui savaient à peine que j’existais et je me déconnectais du chat parce que je ne voulais pas leur parler. Un jour j’ai croisé dans la rue un de ces contacts qui « servaient à rien » : on s’est regardés, et on ne s’est même pas parlé. j’ai trouvé ça tellement ridicule que j’ai fait un gros tri dans mes amis. Maintenant je n’en ai « que » 60. Mais au moins je les connais bien ! Léane « Je ne comprends pas ces filles qui sont toujours pendues à leurs téléphones… » je vais sûrement passer pour une extra-terrestre (enfin, encore plus !), mais moi, je ne comprends pas ces filles ou ces mecs qui sont tout le temps pendus à leurs téléphones.franchement, c’est insupportable de discuter avec eux : ils ont toujours la tête penchée sur leur écran de téléphone, ils font répéter parce qu’ils n’ont rien écouté… je ne comprends pas l’intérêt d’être avec des gens si c’est pour passer sa vie au téléphone avec d’autres personnes en même temps ? Moi j’ai un portable aussi, et je m’en sers surtout pour des questions pratiques, comme appeler mes parents, demander un truc à une copine ou envoyer des messages à mon amoureux le soir. C’est vrai que quand même, les textos de love, c’est super mignon… Mais pas toute la journée ! quand je suis avec mes copines, j’ai envie de discuter avec elles, pas avec les autres ! Marion lolita ! 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :