Lolita ! n°4 jui/aoû 2011
Lolita ! n°4 jui/aoû 2011
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°4 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 41,5 Mo

  • Dans ce numéro : amour d'été, c'est lui que je veux !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
malife ! 52 lolita ! À Force de TraÎner aVec Ton porTaBle ou sur les rÉseauX sociauX, Tu Te rends compTe Que Tu passes Beaucoup plus de Temps À raconTer Ta Vie Qu’À la ViVre ! enTre les TeXTos auX copines, les sTaTuTs eT phoTos À posTer sur FaceBooK eT les chaTs sur msn ou les posTs sur TWiTTer, le proBlÈme, c’esT Que Tu risQues de passer À cÔTÉ de Ta Vie, la Vraie… u secours, je suis accro aux réseaux sociaux ! Au début, tu écrivais des textos vite fait de temps en temps pour dire un truc à une copine ou prévenir ta mère que tu serais en retard. Ensuite, tu as commencé à chatter sur MSn, et t’inscrire sur facebook. Et maintenant, non seulement tu passes tes soirées sur l’ordi, mais en plus, tu passes ta vie à recevoir et envoyer des textos pour dire n’importe quoi. Et le pire, c’est que tu ne peux pas t’en passer. Ça craint, non ? Je ne peux plus m’en passer à force de te servir des nouvelles technologies pour un oui ou pour un non, c’est simple, tu es devenue accro. C’est limite si, à table, tu n’enverrais pas un texto à ton père pour qu’il te passe le sel. d’ailleurs, il t’est déjà arrivé d’envoyer des textos à quelqu’un qui se trouvait au même endroit que toi, pour rigoler ou parce que tu avais la fl emme de te déplacer. le soir, quand tu rentres chez toi, tu te rues sur l’ordi pour chatter avec tes copines, et surtout, pour consulter ton profi l facebook. regarder les photos de tes potes de maternelles, commenter les statuts de tes copains, aller regarder la situation amoureuse de ton ex… ça te prend pas mal de temps, en fait. quant à l’idée de passer une semaine de vacances sans internet, c’est bien simple, ça te rend malade. oui mais le problème, c’est que ça t’empêche carrément de vivre ta vie. Je m’invente une vie à force d’avoir peur de louper des trucs si tu ne te connectes pas, tu passes ta vie devant un écran. le Twitter de justin bieber, facebook, MSn, tes mails… tout ça prend du temps. Et pendant ce temps-là, on ne peut pas dire que tu fasses des trucs pour toi. Voir tes copines, aller au ciné, faire du sport, tout ça, tu ne le fais plus. Et quand tu le fais, tu penses à ce que tu vas écrire comme statut en rentrant chez toi ou en sortant du ciné. ou alors tu prends des photos pour les poster sur ton Mur, ou tu écris un texto pour raconter ce que tu fais. Tu te mets en scène pour ton blog ou ton profi l facebook pour avoir l’air cool… bref, au lieu de vivre l’instant présent, tu le racontes, et, il faut le dire, tu l’enjolives quand même pas mal. Avoue, tu te vantes un peu, et parfois, tes amis seraient assez surpris de voir la réalité de ton « Super après-m piscine avec Marie et Kathy ♥ » que vous avez passé sur vos portables ou à vous demander ce que vous alliez faire, ou « Merci jordan pour cette belle soirée », une boum un peu ratée où mecs et filles ne se sont une fois de
plus pas mélangés… Sans parler de tous ces gens à qui tu parles une fois et que tu t’empresses d’ajouter comme ami 1h après alors que tu sais bien que tu ne les reverras pas. bref, les réseaux sociaux, c’est surtout l’occasion de te faire passer pour une fille super cool qui sort tout le temps et qui a plein d’amis. Plutôt sympa, c’est clair, mais dans quelques années, tu raconteras quoi à tes enfants ? la vérité ou tes statuts facebook ? Je confonds virtuel et réel Et oui, au bout d’un moment, le problème, c’est que tu confonds un peu les deux. Tu chattes pendant des heures avec un copain du primaire que tu n’as pas vu « Irl » (in real life, l’expression qu’on emploie sur internet pour dire « dans la vraie vie ») depuis au moins cinq ans, tu commentes les photos d’une fille de ton bahut à qui tu n’oserais même pas faire la bise demain et tu « aimes » les commentaires ou les blagues d’un copain de ton cousin que tu n’as vu qu’une fois il y a dix-huit mois… au point, presque, de tomber amoureuse de lui à distance alors qu’il faut l’avouer, ce mec, tu ne le connais pas. Pas méchant à petite dose tout ça, mais en réalité, il faut se méfi er. Parce que le risque, c’est que cette vie virtuelle te satisfasse au point que tu ne t’ouvres plus à tes vrais amis, à de vraies rencontres, et que tu passes à côté de moments et de personnes extraordinaires… pour rien ! et concrètement, je fais quoi ? Il va falloir te « désintoxiquer ». on ne te conseille pas de passer de tout à rien, ce serait un peu extrême, super dur, et surtout, ça te couperait de choses assez cool : ce n’est pas le but, loin de là ! fais un effort et force-toi à obéir à deux règles simples. la première, c’est de vivre le moment présent, toujours profi ter de tes activités et de tes amis pour te créer de vrais bons souvenirs. Ça ne t’empêche pas de prendre des photos, mais fais-le pour toi, pas en pensant à les poster sur ton Mur. Et pose ton tel, ce super texto, tu n’as sûrement pas besoin de l’envoyer maintenant. la deuxième, c’est de penser « Irl » à chaque fois que tu t’apprêtes à écrire un statut, laisser un commentaire à quelqu’un ou chatter avec une autre personne : est-ce que ce que tu racontes est vrai ? Cette personne est-elle vraiment un(e) ami(e) dans la vraie vie ? Si c’est oui, vas-y, c’est cool ! Si la réponse est non, abstiens-toi : tu verras qu’avec ces petites règles simples, tu passeras plus de vrais bons moments et tu seras beaucoup plus heureuse dans ta vie… la vraie ! lolita ! 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :