Lolita ! n°4 jui/aoû 2011
Lolita ! n°4 jui/aoû 2011
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°4 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 41,5 Mo

  • Dans ce numéro : amour d'été, c'est lui que je veux !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
masanté ! masanté ! 32 lolita ! Q1 isT, msT, qu’est-ce que c’est ? les IST sont les infections sexuellement transmissibles, et sont souvent appelées maladies sexuellement transmissibles (MST). Elles se transmettent principalement lors de relations sexuelles, par contact entre la vulve, le vagin, le pénis, l’anus, les lèvres, la bouche et la main. Certaines IST sont très répandues dans la population, souvent sans que le porteur de la maladie ne le sache. le sida est l’infection la plus connue, mais il en existe beaucoup d’autres, et c’est pour cela qu’il est nécessaire de se protéger. la plupart d’entre elles se soignent facilement mais, non traitées, elles peuvent entraîner de graves complications. Parmi les IST les plus fréquentes, on trouve : les papillomavirus, la blennorragie (souvent appelée « chaude-pisse »), la chlamydiose, l’hépatite b, l’herpès génital, les mycoses, et la syphillis. Q3 Ça se soigne ? quand elles sont prises tôt, la plupart se soignent très bien, c’est pour ça qu’il faut agir vite, et consulter un gynécologue régulièrement dès lors que tu as une vie sexuelle. Certaines autres, comme le sida, sont incurables, c’est-à-dire qu’on ne peut pas les soigner. on ne peut pas les guérir, du moins. Si les IST ne sont pas soignées, elles peuvent entraîner des complications importantes, et c’est pour cela qu’on insiste sur le fait de devoir les soigner : s’il ne s’agissait que de démangeaisons ou de poussées de fi èvre, on n’en parlerait pas autant. des IST non soignées peuvent entraîner la stérilité (le fait de ne pas pouvoir avoir de bébé), surtout chez les filles, des cancers, des fausses-couches, des maladies du foie, des artères, du cerveau… msT et isT 10 questions que tu te poses sans jamais oser le faire ! Q2 comment ça se manifeste ? SANTÉ Enfin des réponses à nos questions ! les symptômes dépendent évidemment de l’infection contractée, et peuvent mettre de 1 à 8 semaines à apparaître. Certaines même ne se manifestent pas, ou du moins, pas à l’œil nu : les papillomavirus par exemple, très répandus, ne sont pas douloureux : ce sont de petites lésions ou verrues qui se trouvent à l’intérieur de ton sexe et que seul un gynéco pourra détecter. Mais certaines autres présentent des signes communs : des écoulements différents, un changement d’odeur ou d’aspect durable de tes pertes vaginales, de la fi èvre, des démangeaisons ou des douleurs au niveau du sexe et du vagin… Pour résumer, quand tu as un doute ou une douleur, n’hésite pas à en parler à un médecin. Ça peut te sembler gênant, mais les médecins ont l’habitude et trouveront intelligent et courageux de ta part d’en parler avant que ça ne se complique. Q4 comment les éviter ? le meilleur moyen de te protéger du VIh et des autres IST est d’utiliser un préservatif à chaque rapport sexuel, même si tu connais ton partenaire ou qu’il t’assure qu’il n’y a aucun risque. on peut très bien avoir une IST et ne pas le savoir, surtout pour un garçon pour qui les symptômes sont souvent plus discrets que pour les filles. Attention, il ne faut pas confondre contraception et protection : la plupart des moyens de contraception comme la pilule, les spermicides ou les implants empêchent de tomber enceinte, pas de tomber malade. le préservatif est le seul moyen de contraception qui protège du VIh et des IST.
Q5 Que faire en cas de doute ou de contamination ? Tout simplement aller voir un médecin ou un gynécologue. Certains doutes peuvent très bien être infondés : parfois, on a l’impression d’avoir des symptômes bizarres, mais en réalité, à ton âge, ce sont souvent des changements liés aux évolutions de ton corps et à la fi n de la puberté. Il ou elle t’examinera, et si lui aussi a des doutes sur la question, il fera un prélèvement (ce n’est pas douloureux, rassure-toi), qu’il donnera à analyser à un laboratoire d’analyse médicale qui pourra également te faire une prise de sang. Sinon, en fonction de l’infection, il pourra te donner directement un traitement préventif, en cas de doute, ou curatif (pour soigner), sous forme de comprimé ou de traitement local (ovules, crèmes…), ou les deux. Et, tous les ans, faire un frottis chez le gynécologue, qui est un prélèvement de muqueuse qu’il va faire analyser pour s’assurer que tout va bien (il y a souvent des risques de récidive) Q7 Faut-il en parler à mon copain ? oui absolument. les infections sexuellement transmissibles sont, comme leur nom l’indique… sexuellement transmissibles ! Ça veut dire qu’elles peuvent se transmettre à chaque contact sexuel. Ça veut donc dire que c’est sûrement lui qui te l’a passée, ou, si tu l’avais avant, que tu risques de lui avoir passée aussi. Chez les garçons, les symptômes sont souvent plus discrets que chez les filles, il est donc possible qu’il ne s’en soit pas rendu compte. Si vous ne vous soignez pas tous les deux, vous allez vous la refi ler sans cesse, et tu auras beau te soigner, ça n’y fera rien. Par ailleurs, si vous n’êtes plus ensemble, il faut quand même le lui dire : il risque de contaminer quelqu’un d’autre, et ne pas l’en avertir serait assez égoïste de ta part, même si tu agis surtout par honte ou fainéantise. Ce ne sera pas un très bon moment à passer, mais avoir une vie sexuelle, c’est aussi assumer et prendre ses responsabilités… Q9 J’ai entendu qu’il y avait des vaccins, c’est vrai ? oui, il y en a, mais pas contre toutes les infections. le premier, c’est celui contre l’hépatite b, contre lequel tu es peut-être déjà vaccinée. Pour t’en assurer, tu peux déjà regarder dans ton carnet de santé ou demander à tes parents. Ensuite, contre les papillomavirus, il existe un vaccin recommandé pour les jeunes filles de 13-14 ans, ou celles entre 15 et 23 ans n’ayant pas encore eu de rapports sexuels ou au plus tard, dans l’année suivant le premier rapport sexuel. Ce deuxième vaccin n’existe que depuis quelques années et n’est pas obligatoire, mais si tu ne l’as pas déjà fait, en parler avec ta mère ou ton médecin pourrait être une bonne idée. les papillomavirus sont très répandus, mais ne se voient pas et ne se sentent pas. Malheureusement, non dépistés, ils peuvent entraîner la formation d’un cancer du col de l’utérus, très grave. Q6 où pratiquer un dépistage ? les IST se transmettent très facilement. Il n’y a pas toujours de signes visibles. Pour savoir si l’on est ou non atteint d’une IST, il est important de se faire dépister. Pour effectuer un dépistage des IST ou du VIh, tu peux consulter un médecin, ou si tu n’oses pas ou que tu ne veux pas en parler avec tes parents, prendre d’abord rendez-vous dans un centre spécialisé : • les CdAg (consultations de dépistage anonyme et gratuit) ; • les CIddIST (centres d’information, de dépistage et de diagnostic des IST) ; • les CPEf (centres de planifi cation et d’éducation familiale). Et pour toute information sur le Sida mais aussi les IST, c’est le même numéro : Sida Info Service : 0 800 840 800 ou le site http://www.info-ist.fr/Q8 puis-je en attraper avec la bouche ? oui, malheureusement. on croit souvent que si on n’a pas de « vrai » rapport sexuel avec pénétration, on ne risque rien. Mais on a tort : on s’évite seulement de pouvoir tomber enceinte. Avec la fellation, et son équivalent le cunnilingus, par exemple, si le risque de transmission du VIh (virus du sida) est faible, il est en revanche très important pour certaines IST dont la syphilis. Il faut donc également utiliser un préservatif pour pratiquer la fellation. de même s’embrasser sur la bouche peut causer la contagion de certaines petites maladies, comme les herpès, par exemple. Ce qui est ennuyeux, car si ça se soigne très bien, on risque ensuite d’en développer par soi-même très régulièrement. donc, si ton copain a un bouton de fi èvre, pas de bisou pendant 3 jours ! Q10 Quelle est la différence entre sida et Vih ? le V.I.h. est le Virus de l’Immunodéfi cience humaine que l’on contracte et qui est responsable du sida, (S.I.d.A. : Syndrome d’Immunodéfi cience Acquise). le sida est une maladie qui affaiblit le système immunitaire en le rendant plus fragile, ce qui permet d’attraper beaucoup d’infections agressives contre lequel le corps ne peut plus lutter. En d’autres mots, le sida est une maladie qui ouvre la porte à d’autres maladies contre lesquelles nos défenses immunitaires ne peuvent pas se défendre comme elles le feraient normalement. En étant contaminé par une personne séropositive (porteuse du VIh), on peut être infecté par le VIh et ainsi devenir séropositif. être séropositif et être malade du sida n’est pas la même chose : aujourd’hui, avec les traitements, on peut rester séropositif pendant de longues années avant d’avoir le sida. Mais cela ne se soigne pas, et aujourd’hui encore on n’a pas trouvé le moyen d’empêcher un séropositif d’avoir un jour le sida. Cette maladie continue donc de tuer des milliers de personnes chaque année. lolita ! 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :