Le Rire n°266 7 mar 1908
Le Rire n°266 7 mar 1908
  • Prix facial : 0,20 F

  • Parution : n°266 de 7 mar 1908

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 34,6 Mo

  • Dans ce numéro : monuments anthumes.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Les fe. mes pourront être admises aux postes de surveillance dans les musées, bibliothèques, pinacothèques, etc. — On m'a nommée illico quand je leur z'y ai dit que j'étais une vieille-garde. LES POTINS DE PARIS Par SNOB Dans la triomphante Geneviève de Brabant, aux Variétés, Brasseur et Moricey chantent le duo des gendarmes  : Ah ! qu'il est beau d'être homme d'armes, Mais que c'est un sort exigeant ! Les péripéties du procès Ullmo nous ont montré une fois de plus combien ce distique était vrai. Le traître avait proposé au ministère de la marine de déposer les documents sous enveloppe fermée, dans l'armoire des water-closets du rapide de Paris  : l'envoyé du ministre devait la prendre et déposer à son tour, dans cet endroit discret, une liasse de billets de mille francs. Tous les water-closets des rapides où Ullmo fréquentait (sic) devenaient autant d'annexes de la préfecture de police, au grand préjudice des voyageurs paisibles. » Quel métier, mon Dieu, quel métier ! Et voyez ce qui advint à un « voyageur paisible », un consul qui se rendait au petit endroit avec la figure altérée. Nous voici en plein Gaboriau, ou plutôt en plein Armand Silvestre. Les agents surveillaient l'endroit où devait se faire l'échange. En arrivant en gare de Marseille, ils voient un. voyageur s'engouffrer (sic) dans le réduit. L'un d'eux colla son oreille a la porte et entendit un bruit de papier froissé. « Plus de doute  : c'était le traître qui déchirait l'enveloppe cachée sous la cuvette, et cela était d'autant plus certain qu'un autre agent surveillait le tuyau de descente sous la voiture et n'avait rien vu tomber. » Le consul fut arrêté, fouillé, traîné chez le commissaire, et eut beaucoup de peine à être une fois de plus... relâché (Ça, c'est pour Silvestre). Quant aux agents, malgré la gaffe, ils ne furent P as punis, car leur zèle dans cet endroit spécial leur avait porté bonheur, mais c'est égal  : Ah ! que c'est un sort exigeant ! Il est certainement beaucoup plus agréable d'être conseilles municipal, académicien, ou amiral, et si je réunis, dans une même salade, ces divers fonctionnaires, c'est que, paraît-il, leurs lumières républicaines sont indispensables pour dé.iigner la reine des reines Le schah de Perse était déjà roi des rois, comme l'Agamemnon de la Belle Hélène ; Mile Fernande Morin, reine des halles (pavillon de la charcuterie !, est nommée reine des reines, sur vingt-quatre concurrentes, en prévision des fêtes de la mi-carême. Ce jour-là, elle trônera sur un char à six chevaux et se promènera dans sa bonne ville de Paris qui, une fois de plus, acclamera la beauté. En attendant, la séduisante charcutière a été sacrée reine au restaurant Bonvalet — Notre- Dame n'est plus à la mode depuis Charles X — et, tandis qu'on jouait la Marseillaise, M. Félix Roussel — heureux Félix ! - passait l'écharpe royale autour du cou de la belle Fernande ; l'amiral Bienaimé, vieux loupde mer, adressait quelques paroles aimables, hé, hé, mademoislle, v vous avez u le loup. 1 Il s'est pâmé L'amiral Bienaimé, comme on chantait dans une opérette, à propos de Louis-le- Quinzième. Quant à Maurice Barrès — ah ! ces jeunes académiciens ! — il embrassa carrément l'élue, sous prétexte qu'elle représentait son quartier (section de la charcuterie). Un immortel prédécesseur avait déjà proclamé que la beauté valait la vertu. Que dire lorsque la beauté se joint. à la vertu, et à l'art d'accommoder « l'animal roi, cher ange » chanté par Monselet ? ** De la reine au Cours-la-Reine. Le salon culinaire — puisque salon culinaire il y a — nous a en effet prouvé que l'on pouvait réunir le salon et la cuisine et ue la charcuterie, déjà magnifiée par Mlle Fernande Morin, ri était pas du tout ce qu'un vain peuple pense. Parmi les galantines, le les hures, foie ras les chauds-froids, les jambons sont l'objet de décorations spéciales. « Un charcutier découpe des petites étoiles — ô Viviani ! taillées dans une gelée dorée et transparente, et les applique délicatement sur la chair du jambon, tandis que son compagnon (non de saint Antoine, il s'agit de l'autre charcutier) découpe, très habilement, de minuscules losanges de truffes qu'il pose avec d'infinies précautions sur les petites étoiles de gelée. » Je la vois d'ici, la menotte du charcutier, déposant, avec d'infinies précautions, ces losanges comme une décoration sur la poitrine de celui qui savait si bien trouver les truffes ! SUS AUX ESPIONS — Arrêtez-le ! arrêtez-le ! Il a des cuirassés dans ses poches. deux ballons dirigeables dans son portefeuille, et une demi-douzaine de sousmarins au fond de son chapeau.
),l..,14'. -. MAROQUINERIES Quel est l'ingénu an.éliluvitn qui ose insinuer que nos coups de canon ne sont pas pacifiques ? Combien faut-il de temps pour parer ainsi un jambon ? a demandé un reporter vraiment curieux. — Une heure, ont répondu les deux charcutiers artistes. Le cochon n'a rien répondu ; mais, quand même, il devait penser qu'un tel travail était plutôt de l'art que du cochon. Après — oh ! très après le salon culinaire — nous aurons le salon morticole. Il y avait déjà le salon des employés de chemin de fer, le salon des postes et télégraphes, le salon des officiers, le salon des chauffeurs. Les médecins veulent, à leur tour, exposer autre chose que leurs malades. Ces docteurs habitués à plonger le scalpel ou à badigeonner d'iodoforme, vont manier le pinceau délicat. D'une main, ils vous feront mourir, de l'autre ils peindront des natures mortes. Il y aura des bustes auscul ptés, des aquarelles très bien lavées — que d'eau, que d'eau ! et des grès céramés de gré à gré. Mes pauvres grès, vous êtes flambés. Le docteur Chicotot nous promet pour le 14 juillet la prise de la pastille — amère comme Chicotot — et le docteur Collin nous montrera Albinet purgeant sa condamnation ; après cette exposition, l'académie de peinture pourra fusionner avec l'académie de médecine. ** Mme Colette Willy n'a pas contredit, en amour, Mme Liane de Pougy, et cet agréable intermède a manqué aux fêtes de la Côte d'Azur ; mais la talentueuse mime a joué, à Nice, la pantomime La Chair, qu'elle avait déjà interprétée à Apollo, l'hiver dernier. Mme Colette, jouait La Chair, en chair, ses moyens le lui permettent. Elle était donc peu vêtue ; ses jambes, d'un galbe si fin, étaient nues de la cheville aux hanches, et ses seins, véritables coupes d'albâtre, se montraient fraternellement, encore plus fermes que le ministère. Or, le préfet des Alpes-Maritimes, qui, peut-être, a trouvé le temps de lire Molière entre deux cortèges carnavalesques, s'est écrié  : Cachez ce sein que je ne saurais voir ! ne voulant connaître que le sein des commissions. Alors Mme Colette Willya télégraphié à Claudine  : Vif sucès, r qui qu préfet Alpes-Maritimes ait fait voiler sein gauche ». Pourquoi cette sévérité pour le gauche, et cette mansuétude pour le droit ? Venant d'un préfet républicain, une telle partialité est faite pour causer quelque étonnement. Le sein droit ne saurait être considéré comme 0 menu fretin », et le sein gauche comme.. avancé. Enfin, la morale préfectorale a des raisons que'la raison ne comprend pas, et l'éloquence de La Chair n'est admissible qu'ers pleine expansion, sans voile ni mutilation, comme un discours de Bossuet qu'or ne saurait tronquer. Ce voile à, gauche ne saurait être compris parmi les trentetrois mesures à prendre pur la repopulation. L'éminent docteur Bertillon qui fait partie de la Société pour l'accroissement de la population », a, en effet, affirmé, dans un article sensationnel, qu'il y avait trente-trois mesures à prendre. Pas trente-etune. Pas trente-quatre. Trente-trois. Mais quelles sont ces mesures ? Voilà qui serait intéressant à savoir/Je me figure un honnête époux, bien constitué, bien disposé, rentrant, avec son épouse, dans la chambre conjugale, après un petit dîner fin. Dans la voiture, au retour, on a échangé quelques caresses.., d'avant-garde, ou d'arrière-garde ; bref, madame a les yeux languissants, avec des petits frissons qui la mettent en communion dôme complète avec M. Pion ; monsieur est très rouge et se sent entraîné par une force irrésistible. Donnez-moi un point d'appui et je souleverai le monde ! disait Archimède, un savant qui ne traitait pas l'amour par- dessous la jambe. Alors, madame, de sa plus douce voix, murmure : —Je t'attends, petit homme. Et monsieur répond  : — Ne nous frappons pas ! Il faut avant tout prendre les trentetrois mesures du docteur Bertillon. N'oublions rien, n'oublions rien ! Et je nie souviens du couplet de Louis Neuf qu'on chantait dans une revue  : En partant pour la Syrie, Pour ne pas être fumisté ; Je fis faire à ma chérie Une ceinture de sûreté, Je pris moi-nième la mesure  : Soixante-neuf, trente-six, vingt-trois, Afin que cette ceinture Protégeât mon front de roi. Mais ces trois mesures n'étaient pas en vue de la repopulation. Au contraire. C'étaient trois mesures pour... rien. COUPLETS POUR GENEVIÉVE DE BRABANT SNOB. Golo griffe — Logogriphe — Golo rit — Rigolo — Epie tout — Tournez Pitou — Tournez toupies — Dansez aux chansons — Brasseurs et Brabançons. 1 essins de 311 IvET. f



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :