Le Rire n°243 29 sep 1923
Le Rire n°243 29 sep 1923
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°243 de 29 sep 1923

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 38,8 Mo

  • Dans ce numéro : retour de Russie.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
LE PHOTOGRAPHE AUX CHAMPS — Et, maintenant..., ne bousons plus ! Dessin de J.-J. Rouss tu. LA CHIENNE ET SES CANINES Je suis en ce moment à. Brochant-sur-le-Tout, où je prends mes vacances. Brochant est un charmant village dont les maisons se dispersent de part et d'autre du Tout, qui est un cours d'eau sinueux, aimable et poissonneux. Le§ distractions n'y sont pas extrêmement abondantes. Les guides qui daignent noter l'existence de Brochantsur-le-Tout affirment, les uns que c'est une « localité de mille feux ce qui me parait un tantinet exagéré, ou alors ce sont de tout petits feux  : des feux de cigarette ; les autres que c'est « une agglomération de, I.5oo âmes », ce qui est encore plus excessif, étant donnée la mentalité délibérément rétrograde des habitants dudit village.i.5oo corps, peut. être ; maisi.5oo âmes !... Le plus déplorable est que ces corps, quand ils sont du sexe masculin, n'ont par cela même aucun intérêt ; et quand ils sont du sexe féminin n'en ont malheureusement guère davantage  : ils sont ou vieux ou sales. Alors nies plaisirs, en ce lieu, consistent principalement à pêcher dans le Tout et à voir arriver les trains à, la gare de Brochant. Dans les journées heureuses, il m'arrive d'attraper jusqu'à deux gardons, et de ne pas voir descendre du chemin de fer moins de quatre bouviers et de trois vachères. Mais, trois fois l'an, il y a la foire à Essuytoy-lès-Pié, le chef-lieu de canton, qui est à deux pe- C A L'AGEN CE DE LOCATION — Je regrette, niais nous ne louons — Non, mais..., est-ce que j'ai l'air v✓ AIW/est,. o Fer. &'— Écoute, maman, si tu veux qu'on nous prenne pour des gens du monde, ne raconte pas partout combien tu payes ta bonne à Paris... Dessin de Jean OBERLÉ. pas aux « daines » seules... d'une daine qui vit seule ?... Dessin de A. DE Roux. EN VACANCES tites lieues de Brochant. Deux foires grasses et une foire maigre. Une des foires grasses est tombée pendant mon séjour. Je n'ai pas manqué d'y aller. J'ai trouvé sur le foirail le maire de Brochant, un brave homme avec qui je cause assez fréquemment ; — encore un de mes plaisirs, tenez. Il me tendit une main cordiale ; je la serrai avec une répugnance que je ne pus cacher. Il a dû croire, le pauvre homme, à un soudain désaccord politique. Ce n'était pas ça. J'avais simplement remarqué que cette main, avant de m'être tendue, était occupée à pétrir un beau crottin d'âne. Le maire m'expliqua pourquoi, quelques instants plus tard, devant une limonade gazeuse que je lui offris. — C'est que j'étais en train d'acheter un âne, me dit-il. Il faut se métier. Je ne veux pas être volé. — Vous tenez à ce que votre âne fasse un certain crottin ? — Non. Je cherchais à savoir son âge, voilà tout. Voyez-vous, monsieur, les ânes, quand ils ont attrapé dix ans, c'est fini, il n'y a plus moyen de savoir leur âge en regardant leurs dents comme on fait d'ordinaire : qu'ils aient dix ans, qu'ils en aient quinze, ça ne bouge plus. Alors, faut regarder le crottin  : si vous y trouvez de larges bouts de paille, c'est que l'âne n'a pas pu les broyer, c'est qu'il est vieux ; si vous en trouvez de tout petits bouts, bien fins, bien coupés, c'est qu'il est vieux aussi, parce que le paysan lui a haché la paille avant de la lui faire manger pour vous faire croire que c'est le bourricot qui l'a mâchée ainsi !... Ah ! faut pas craindre
CI oi1A i (de LA MODE A LONDRES DERNIÉRES « CRÉATIONS » POUR MESSIEURS VI ; tAaite. 42 ? -eOScSQ Depuis toujours les dames anglaises regardent avec admiration les mannequins français exhibant les dernières modes parisiennes.. Pourquoi refuserait-on plus longtemps au sexe fort le droit de goûter également â ces joies ? De notre correspondant particulier à Londres A. u'EGVILLE:



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :