Le Rire n°233 21 jui 1923
Le Rire n°233 21 jui 1923
  • Prix facial : 0,75 F

  • Parution : n°233 de 21 jui 1923

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : F. Juven et Cie

  • Format : (226 x 302) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 32,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'heureux chatelain.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Ses toilettes, sa ligne à la Rubinstein, sa voix pointue lui avaient valu, tout de suite, la faveur d'un public évidemment très amateur d'asperges à la vinaigrette. Clorinde se fit peindre par Jean-Gabriel Domergue. Aussi par Van Dongen. Et Sem, à Deauville, la croqua. On apprit que Clorinde avait été, pendant une nuit, la Pompadour du roi d'Andalousie. Pendant une semaine, la favorite du shah de Golconde. Pendant un mois, la maîtresse d'Archibald W. Wilcox, roi du talon en caoutchouc. Clorinde devait avoir toutes les chances  : elle perdit, au Cambridge Palace, un collier de perles de 800.000 francs. Un jeune idiot se tua pour elle. Son amant de cœur, Kid Negro, le boxeur sénégalais, fut vainqueur, par knock out, de Battling Totor, l'espoir blanc. Enfin, elle publia un volume de vers, intitulé Moi, toute nue, d'ailleurs écrit par sa femme de chambre, ancienne avocate, et elle obtint le prix Maxi m's. Agnès Durand continuait à travailler avec ardeur ; pour reconnaître ses efforts, le Comité du Théâtre-Français lui accorda une augmentation qui portait ses appointements à 55o francs par mois, plus les feux, mais moins la retenue réglementaire. Clorinde de Valdor ne travaillait pas du tout, mais elle dépensait 80.000 francs par mois, — ce qui, à vrai dire, représente tout de même une certaine activité. Agnès jouait des bouts de rôles. Clorinde était devenue une vedette. Un jour, l'ingénue se permit d'aller voir l'administrateur du Théâtre-Français pour lui dire, timidement  : — J'ai obtenu, jadis, un deuxième prix au Conservatoire... Je me suis vouée âme et corps à la Maison de Molière. J'y donne, LES SÉANCES DE NUIT A LA CHAMBRE — Ils m'ont voté les yeux fermés ! s i 1 i I ‘.z 411111. 1111IMP 4111110 LES SOVIETS SUPPRIMENT LES CHEFS D'ORCHESTRE Ouste ! ! plus de sceptre ! Vous attentez à la liberté des instrumentistes. Dessins deL. METIVET. j'ose le dire, l'exemple de l'assiduité et de la discipline. Mais on n'est pas artiste si on n'est pas ambitieuse... — Arrivez au fait, mademoiselle ! — Eh bien, voici  : je rêve de devenir sociétaire. — Vous ? — Moi... L'administrateur haussa les épaules, sourit et demanda  : — Que jouez-vous ici ? — Les ingénues. — Je m'en serais douté. Et il ajouta  : — Laissez-moi, mademoiselle... On m'annonce l'arrivée d'une personne que je ne peux faire attendre. Agnès sortit et reconnut dans l'antichambre Clorinde de Valdor, qui était couverte de fourrures précieuses et de joyaux sans prix. Toi ! dit l'une. — Toi ! dit l'autre. — Que viens-tu faire ici ? demanda l'ingénue. — Signer mon engagement. — Ah ! — Oui, et avec prômesse de sociétariat dans un an. Tu comprends, dans ma situation... — Je comprends très bien et je te félicite. — Merci, fit la grande artiste en lui tendant sa main lourde de bagues. Agnès sortit, le coeur un peu gros. La limousine longue, basse et luisante de la coquette stationnait devant la porte. Et l'ingénue alla attendre Son autobus, qui, d'ailleurs, passa complet. Clément l'AUTEL. g
PN, UNE PAGE D.AMOUR MODERNE Elle le remarqua sur le photo-électro-écran... et le pulsoniètrc l'avertit Pt'FICg1 IIk qu'elle l'aimait. Elle lui télégraphia  : « Je t'aime, » en espéranto. Il répondit  : « Yes ! » dans le haut-parleur. Par avion sais pilote, il lui expédia des fleurs stérilisées. Comme elle voulait être mère, un chirurgien automate la soumit à la fécondation artificielle... `/,1 Elle lui dépêcha l'empreinte de ses lèvres. Tensionc.trelle e)lirê re Grâce à l'oreiller électrique, ils se donnèrent l'un à l'autre. si... et, deux, jours après, elle mourut d'un chaud et froid, en mettant au monde une jolie batterie d'accus, normalement constituée. Dessin de Roger PR tT.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :