Le Magazine des Femmes n°1 jan/fév 2016
Le Magazine des Femmes n°1 jan/fév 2016
  • Prix facial : 1,90 €

  • Parution : n°1 de jan/fév 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 15,9 Mo

  • Dans ce numéro : mon chez moi, mon repère.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
PSYQUOTIDIEN « Sport & mental » 36 à avancer plus sereinement. Lorsque l’on doit faire face à des problèmes personnels ou professionnels, on a alors davantage confiance en soi. Il sociabilise 13 Les relations sociales créées par les manifestations sportives et les clubs sont des moyens d'intégration à un groupe, d'échanges et de convivialité permettant de lutter contre l'isolement. Il stabilise notre poids 14 La sédentarisation de nos activités professionnelles et une alimentation souvent trop riche rendent nécessaire une dépense physique régulière. Un sport intensif de courte durée peut faire dépenser 200 à 300 kcalories mais ce sont les stocks glucidiques qui sont utilisés. Pour perdre du poids, mieux vaut opter pour des activités d'intensité moyenne, régulières et prolongées afin de brûler les graisses  : marche, course à petites foulées, natation, ski de fond ou danse. Le sport favorise cependant la réduction de la graisse sous-cutanée et la silhouette devient plus fine et tonique. En cas d'entraînement intensif et régulier, le tissu adipeux s'abaisse à 10% THINKSTOCK 24 FÉMININPSYCHO Bon à savoir La pratique régulière d'un sport a des vertus euphorisantes. En fait, il s'agit d'hormones (des endorphines) que le corps crée quand il se met en action, dont l'effet serait comparable à une drogue euphorisante. Plus on s'entraîne, plus le corps émet ces endorphines. Et très vite, le sport peut devenir comme une drogue, on ne peut plus s’en passer ! du poids corporel pour les filles et à 5% pour les garçons. Dans un corps entraîné, les calories des repas sont utilisées par le muscle plutôt que stockées dans la graisse. Après un amaigrissement, le sport est très utile pour stabiliser le poids sur le long terme, surtout en l'associant à une alimentation équilibrée. Il est bon pour le moral 15 Les bienfaits du sport s’étendent du renforcement de la confiance en soi à l’acquisition de l'esprit de compétition et de la volonté, en offrant au passage un exutoire tout trouvé à la libération de l'agressivité, du stress et de l'anxiété. Du reste, les moments d’activité physique sont l’occasion d’oublier les soucis du quotidien et du travail. La perception même du corps change et joue en faveur de l’amélioration de la vie sexuelle, de l’efficience intellectuelle (oxygénation cérébrale accrue). De par l’écoute que nous lui octroyons, le sport donne le sentiment d’exister. Il nous fait éprouver une sensation d’intimité avec notre propre corps et d’harmonie avec les autres et l’environnement. L’activité physique procure encore une véritable sensation de plaisir et d’euphorisation. Le flot d’hormones qui l’accompagne, notamment l’endorphine, génère en effet une sensation de bien-être physique et mental. Sport & valeurs morales Sur le plan psychologique, l’activité physique nous permet de déployer et de faire vivre en nous un certain nombre de valeurs positives. L’émulation Cette notion, considérée comme noble et recommandable, tend à pousser tout un chacun à se surpasser à côté et face aux autres. L’esprit de compétition Complémentaire de l’émulation, l’esprit de compétition en découle  : l’envie de remporter une victoire, de devenir le premier, et non pas le second ou le troisième. Ceux qui ont en eux cette soif de vaincre disposent d’un plus  : une très forte motivation qui pousse à l’excellence. L’apprentissage de la répétition Qui dit pratique sportive dit aussi entraînement. Or celui-ci est probablement le plus porteur en matière d’apprentissage. Le dépassement de soi Comme le disait Pierre de Coubertin « Le succès n’est pas un but, mais un moyen de viser plus haut ». Le dépassement de soi est donc inscrit dans les gènes de la pratique sportive telle qu’on souhaiterait qu’elle s’exerce. Le sport est ainsi devenu aujourd’hui à la fois un outil de santé et un mode de vie saine et équilibrée. Si ses nombreux bienfaits sur notre tonus physique sont maintenant largement reconnus, il est important d’être également convaincu de ses bienfaits sur le plan psychologique et mental. n I.N. THINKSTOCK
THINKSTOCK ACTIVITÉ PHYSIQUE « Sport & mental » PSYQUOTIDIEN Comment s’y mettre pour de bon ? Pour stimuler vos hormones euphorisantes et doper votre forme globale, rien de mieux qu’une activité physique régulière. Le souci, c’est que nous ne sommes pas tous et toutes de tempérament sportif. Alors, comment se mettre ou se remettre au sport pour de bon et en douceur ? Avant tout, vous devez consulter votre médecin pour un bilan de santé. Lui seul saura identifier d'éventuels problèmes de dos, de genou ou de cœur. Une bonne façon de s'assurer qu'on s'oriente (sans risque) vers l'activité la plus adaptée. Un club de sport sérieux exigera de toute façon un certificat médical. Bouger 30 minutes par jour ! Il ne faut pas confondre activité physique et sport. Pour se maintenir en forme et maintenir un bon métabolisme de base, il faut au minimum bouger 30 minutes par jour (ce qui ne veut pas dire pratiquer un sport intensif 30 minutes par jour !). Ce n’est pas la mer à boire et c’est le minimum recommandé. Pour y arriver, choisissez l’activité physique ou le sport qui vous plait le plus. Vous pouvez aussi et c’est conseillé varier les plaisirs et les activités. L’objectif n’est pas de souffrir ! Et au minimum, marchez 30 minutes par jour, si possible à bon pas. Les bienfaits de la marche rapide Il s’agit de marcher sur un rythme soutenu, afin de tonifier l’organisme. La vitesse doit être suffisante pour que le rythme cardiaque augmente, afin de faire travailler le cœur de FÉMININPSYCHO 25 37 THINKSTOCK D.R.





Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 1Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 2-3Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 4-5Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 6-7Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 8-9Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 10-11Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 12-13Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 14-15Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 16-17Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 18-19Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 20-21Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 22-23Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 24-25Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 26-27Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 28-29Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 30-31Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 32-33Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 34-35Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 36-37Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 38-39Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 40-41Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 42-43Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 44-45Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 46-47Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 48-49Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 50-51Le Magazine des Femmes numéro 1 jan/fév 2016 Page 52