L'Original le magazine n°15 fév à mai 2016
L'Original le magazine n°15 fév à mai 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de fév à mai 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Origin'Elles

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 16,4 Mo

  • Dans ce numéro : mode et tendance bohème.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Fruit et légume à l’affiche TOUT SUR...LE POIREAU LES FEUILLES, LE FÛT ET LE BOIS Le poireau se compose d’une partie formée par des feuilles plates et engainantes qui se déclinent du vert au bleu. La partie blanche est appelée le « fût ». Elle est beaucoup plus tendre et plus appréciée à la consommation grâce au fondant obtenu par la cuisson des mucilages (fibres) et de la douceur apportée par le saccharose.Le centre du poireau est parfois rigide comme une tige, on l’appelle le « bois ». LES BIENFAITS DE CE LÉGUME : Avec un apport calorique très faible, mais une teneur élevée en éléments nutritifs, le poireau permet de couvrir les besoins sans faire d’excès énergétiques. Ses propriétés diurétiques indéniables s’expliquent par la présence de glucides spécifiques, les fructosanes, et un rapport potassium/sodium élevé : le poireau facilite donc l’élimination rénale, particulièrement sous forme de bouillon. Le poireau est riche en pro-vitamine A, en vitamines C et E, et en fibres. De ce fait, il peut participer à une protection contre l’apparition de certains cancers et régularise le fonctionnement intestinal. Riche en pectine, le poireau participe à la régulation du taux de cholestérol. sont aussi tendres que les petits. Le poireau peut se conserver cinq jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Il faudra couper le haut des feuilles des légumes. Cuits, les poireaux peuvent encore se conserver deux jours au réfrigérateur, dans un récipient fermé.Le poireau peut également se conserver au congélateur. Les légumes seront préalablement blanchis quelques minutes à l’eau bouillante puis rapidement passés sous l’eau froide, égouttés puis ensachés. CONSOMMATION : Essayez la douceur et le fondant du poireau gratiné, osez la vinaigrette à la moutarde forte sur des poireaux croquants et admirez le vert émeraude qui accompagne votre préparation d’un parfum de fraîcheur légèrement poivré ! Il relève tous les plats, notamment les gratins au jambon, les lasagnes et les pâtes à la crème, les pâtés de viandes ou de légumes, les quiches et même les soupes de potiron. DÉGUSTATION Plus les feuilles du poireau sont de couleurs soutenues, plus le poireau est frais. Contrairement aux a prori, les gros poireaux TOUT SUR... LE KAKI ! Le kaki est le fruit du plaqueminier, un arbre originaire de l’Asie, plus précisément de l’est de la Chine. Cultivé au Japon depuis plus de mille ans, il y est devenu le fruit national : on en dénombre pas moins de 800 variétés. Ce n’est que depuis le 19ème siècle que sa culture est arrivée en Europe. Implanté à Toulon par un ingénieur des constructions navales, le kaki connut rapidement, un grand succès, en Provence. Les variétés du Cannet et de Marseille étant les plus fameuses. Aujourd’hui encore, le Midi reste la région de prédilection de ce fruit à la peau lisse et fine et à la chair orange vif, qui fait ressemble à une grosse tomate. LES BIENFAITS DE CE FRUIT : Le kaki, appelé aussi plaquemine, se déguste plus que mûr. A ce stade, il est alors riche en sucres et fait ainsi partie des fruits les plus énergétiques, au même titre que la cerise ou le raisin. Autre atout, le kaki est très riche en carotènes (provitamine A). L’action de cette substance antioxydante est, en outre, renforcée par la présence d’autres pigments, des lycopènes entre autres (comme dans la tomate). Responsables de sa jolie couleur orangée, ces pigments ont surtout la propriété de protéger le système cardio-vasculaire et de prévenir le développement de certains cancers. DÉGUSTATION : Choisissez-le très mûr, voire blet, car c’est à ce moment qu’il abandonne son âcreté pour une saveur sucrée. Certaines variétés sont, en effet, chargées de tanins, responsables de cette fameuse sensation astringente qui râpe la langue. Au fur et à mesure de la maturation, les tanins diminuent, tandis que les sucres et les pectines augmentent. Le kaki affiche alors une apparence peu esthétique : sa peau est décolorée et presque translucide et il devient très mou. S’il est ainsi délicieux, il est également fragile. Gare aux manipulations et au transport. CONSOMMATION : Conservez-le pendant quelques jours dans le bac à légumes du réfrigérateur lorsqu’il est à point, deux jours au maximum s’il est blet. S’il est encore trop ferme, mettez-le dans une corbeille avec des pommes à température ambiante, pour accélérer son mûrissement. Consommez-le décalotté ou coupé en deux en dégustant sa chair douce, juteuse et sucrée à la petite cuillère. Vous pouvez également le débarrasser de sa peau astringente. Laissez-le alors séjourner quelques heures au réfrigérateur pour faciliter la tache.
Les recettes de Carla SOUFFLÉ ÉPICÉ AUX POIREAUX ET AU FROMAGE DE CHÈVRE : INGREDIENTS : Pour 6 personnes : - Beurre doux : 50 g - Blanc(s) de poireau(x) : 2 pièce(s) - Farine de blé : 50 g - Lait 1/2 écrémé : 25 cl - Tomate(s) séchée(s) : 50 g - Poivre blanc moulu : 1 pincée(s) - Noix de muscade râpée : 1 pincée(s) - Poivre de Cayenne : 1 pincée(s) - Piment(s) vert(s) : 1 pièce(s) - Jaune(s) d’oeuf(s) : 3 pièce(s) - Chèvre(s) sec(s) : 150 g - Blanc(s) d’oeuf : 8 pièce(s) - Sel fin : 6 pincée(s) PRÉPARATION Préchauffer le four à 190°C (thermostat 6-7). Couper le piment en 2, retirer les pépins et le hacher finement. Trancher finement les poireaux à l’aide du disque à trancher fin. Faire fondre le beurre dans une casserole et, lorsqu’il commence à mousser, ajouter les poireaux et laisser cuire pendant 3 minutes environ, jusqu’à ce que les poireaux soient tendres. Ajouter la farine et mélanger. Tout en remuant, ajouter doucement le lait. Continuer à remuer sur un feu moyen jusqu’à ce que la sauce ait épaissi. Retirer la casserole du feu, puis ajouter les tomates séchées, le poivre, la noix de muscade, le poivre de Cayenne, le piment, le sel et les jaunes d’oeuf. Remuer pour lier les ingrédients, puis, ajouter le fromage (réserver 15 à 30 g de fromage pour le saupoudrer sur les soufflés). Battre les blancs d’oeuf jusqu’à ce qu’ils soient fermes. Ajouter environ un tiers des oeufs battus à la préparation de base, puis mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Pour terminer, incorporer délicatement le reste des oeufs battus en faisant attention de ne pas trop mélanger. Verser la préparation dans un plat à soufflé bien beurré et saupoudrer avec le reste du fromage (à ce stade, la préparation peut se conserver au réfrigérateur pendant environ une heure). Mettre les plats à soufflé au bain-marie (dans un plat avec de l’eau chaude) et cuire pendant 30 minutes pour un grand plat et 15-20 minutes pour des ramequins. Les soufflés doivent être bien levés et une croûte dorée doit se former sur le dessus. Servir immédiatement. CRUMBLE ÉPICÉ AU KAKI INGREDIENTS : Pour 6 personnes : - kaki(s) : 700 g - Beurre doux : 15 g - Sucre en poudre : 30 g - Epices pour pain d’épices : 6 g Pour le crumble : - Beurre doux : 75 g - Sucre en poudre : 75 g - Poudre d’amande : 75 g - Farine de blé : 75 g PRÉPARATION Pour les fruits Éplucher les kakis au couteau et les couper en cubes de 2 cm. Mettre le sucre dans une poêle et le caraméliser à feu vif en évitant de trop le mélanger. Ajouter le beurre, baisser à feu doux puis ajouter les cubes de kakis ainsi que le mélange d’épices. Laisser cuire à feu doux pendant 10 min. Pour le crumble Préchauffer le four à 180 °C (th. 6). Mélanger du bout des doigts le beurre, la farine, la poudre d’amande et le sucre. Répartir ensuite la pâte avec les doigts sur une plaque recouverte un papier sulfurisé. Enfourner pendant environ 15 min, jusqu’à obtenir une coloration blonde. Répartir les kakis en verrines puis émietter le crumble par-dessus. Découvrez toutes les recettes de Carla sur...



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :